Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Agression contre Robert Ménard : le portrait d’une gauche agonisante dont le seul argument est la violence

De Jean-Jacques Edard, président du mouvement "Pour la France", qui avait invité Robert Ménard à St André :

"Quand il n'y a plus rien à prouver, qu'il n'y a plus d'intelligence, alors surgissent l'insulte, le mensonge, la violence et la brutalité, de véritables animaux sauvages en meute hurlante pour s'attaquer à un homme petit par sa taille mais grand par son parcours, son charisme et ses analyses.

A St André de Cubzac c'est avec une grande tristesse que j'ai vu des élus et non des moindres haranguer quelques excités venus d'on ne sait d'où… Elu local moi-même, je pensais que notre rôle était avant tout de rechercher l'apaisement , la conciliation, la qualité de vie dans cette mosaïque que composent nos villages, nos hameaux, notre territoire. Nous ne pensons pas tous pareil mais nous sommes voisins et vivons côte à côte.

Ce samedi 5 mai à 14h, quelle stupéfaction de voir un directeur de CFM (centre de formation multimétiers) participer physiquement à l'agression de Robert Ménard. Je pensais que cet homme chargé d'accompagner la formation de nombreux adolescents avait un devoir d'exemplarité… que nenni… il était parmi les plus virulents, les plus violents promoteurs de haine. Que doit-on penser de son rôle dans cet établissement ?

Un ancien député… contesté par ses anciens amis… était-il là par amertume de voir que son parti se déchire et perd pied… peut être pensait-il que cette violence referait l'union qu'il n'a pas su préserver… ? Des maires et des adjoints restés passifs devant la violence sans comprendre que ces actes ne pourraient que noircir l'image qu'ils ont dans ce territoire. Heureusement, ils ne portaient pas l'écharpe tricolore… ils l'auraient déshonorée. Voilà le portrait d'une gauche agonisante dont les seuls arguments aujourd'hui sont, la violence et le coup de poing mais surtout en meute contre un homme seul… quel courage… ! Quel avilissement … ! Sont-ils seulement venu écouter Robert Ménard une fois… ? non…, ils l'ont désigné comme ennemi à abattre pour focaliser l'attention des quelques sympathisants qui leur restent afin de ne pas exposer le vide sidéral de leur programme.

Ce 5 mai Robert Ménard n'était pas accompagné de gardes du corps, contrairement à ce qu'écrit une certaine presse, car parmi nous, personne n'imaginait que malgré quelques articles de journaux agressifs, les responsables locaux, élus et forces de l'ordre pouvaient laisser une telle situation dégénérer ainsi. Ancien militant LCR, (Ligue Communiste Révolutionnaire) et P.S. (Parti Socialiste), Président de Reporter sans Frontières, Robert Ménard nous confiait alors que c'était la première fois qu'il subissait une telle agression physique … triste spectacle d'un lynchage…, quelle image accueillante de la Haute Gironde, quelle promotion pour notre territoire à ajouter maintenant au tableau avec les évènements de Tolbiac, du premier mai, de la zad de n.d.l., etc…, magnifique promotion…

DSA (Demain St André) avait invité ses sympathisants dont nombres de retraités bien loin d'arriver en treillis mais seulement venus pour écouter et débattre démocratiquement de sujets d'actualité. Ce fut une superbe conférence. Robert Ménard nous a confirmé qu'il reviendrait quand nous l'inviterons car c'est avant tout la démocratie qui doit dominer et non la sauvagerie, la dictature de gauche comme elle a déjà existé dans de nombreux pays. D'autres intervenants viendront en haute Gironde dans les semaines et les mois à venir car l'expérience initiée localement redonne aux électeurs le pouvoir de s'exprimer au delà des partis et montre qu'elle suscite beaucoup d'intérêt, il est de notre devoir de ne pas laisser cette gauche sectaire et violente étouffer la libre expression de chacune et chacun d'entre nous."

Partager cet article

9 commentaires

  1. Ne baissons pas les bras, ces gens là ne peuvent tenir la route avec des actes qui font penser aux règlements de comptes tribaux et sans jugement pratiqués au sud méditerranée…!
    Le fonctionnement du bled à St André de Cubzac!

  2. le régime totalitaire maoiste (MAcrOn)est en marche ; quand l’on est vide, le seule réponse est la lacheté et la violence.

  3. Pour les prochaines invitations, si ce n’était pas le cas cette fois-ci, pensez à avoir un service de presse qui prend de nombreuses photos, transmet à la presse locale un dossier de presse argumenté. Êtes-vous trop loin de la base de “Breizh-info” qui relayerait probablement texte et image, voire vidéo?

  4. Comme les nazis et leurs valets “kollabos” en 1944, les milices gaucho-fascistes sont aux abois en 2018…
    Patriotes et catholiques, mes amis, faisons attention ! La chienlit gaucho-fasciste est prête à tout et n’importe quoi pour faire parler d’elle, y compris risquer la vie de quelqu’un pour mieux accuser ensuite “l’extrême-drrooâââte”…
    Avis à tous ceux qui entourent les élus patriotes comme MM. Mesnard, Dupont-Aignan, Asselineau, etc… Surtout équipez-vous d’appareils photos et de caméras, et filmez, FILMEZ ! Filmez les sales tronches de ceux qui nous insultent, qui nous crachent dessus, qui ne rêvent que de nous voir reculer, comme apeurés… Filmez toutes leurs insultes, leur haine qui déforment leurs visages, et diffusez sur Internet et les réseaux !

  5. Je lis “le portrait d’une gauche agonisante”
    Non, la gauche n’est pas agonisante et a gagné sur tous les tableaux.
    La morale est de gauche, les journaux sont de gauche, les tribunaux sont de gauche, les lois mémorielles (commencée à droite) sont une mise en pratique de l’idéologie de gauche…
    La violence est simplement une façon de finir le travail, comme les meurtres contre les nationalistes à la fin de la guerre…
    sous la direction de la gauche victorieuse…
    L démocratie est une civilisation de gauche qui détruit tous les régimes de droite par la violence et la guerre…

  6. @MJ : peut-on avoir la source de ce communiqué ?
    [Il m’a été envoyé directement par le mouvement qui a invité Robert Ménard. MJ]

  7. La gauche est fidèle à elle même.
    Je ne vois pas en quoi elle aurait changée.

  8. personne n’imaginait…
    personne n’a aussi tenté de le défendre, comme les voisins de mme knoll qui a hurlé des minutes entières avant d’être égorgée
    et si des gens défendent une victime d’agression, la “justice” les met en examen comme cela s’est passé avec des légionnaires en région parisienne;
    quel drole de monde!

  9. Oui cette agression est juste formidable, je serai Ménard je l’aurait fait exprès.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services