Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Agnès Marion (FN) est persuadée qu’une alliance finira par s’imposer à l’échelon local

Agnès Marion, conseiller régional (FN) du Rhône, préside le Cercle Fraternité, a été interrogée dans le dernier numéro de L'Incorrect. Extrait :

Capture d’écran 2018-01-04 à 18.57.04

Capture d’écran 2018-01-04 à 18.57.13

Partager cet article

8 commentaires

  1. Le refus d’alliances vient bien des républicains et non du FN …

  2. ne pas oublier la loi d’ airain de la République
    édictée par le B’Nai Brith:
    “aucune alliance avec un parti patriote”
    sous peine d’ anathème.

  3. Petit exemple de la non utilité des LR et FN au niveau européen !
    La France a finalement adopté, après une bataille de lobbying aux multiples rebondissements, un système officiel d’étiquetage nutritionnel des aliments, le NutriScore, avec pour objectif de commencer à lutter contre la malbouffe et ses impacts sanitaires. Mais les géants de l’agroalimentaire comme Mars, Nestlé et Coca-Cola ont réussi à obtenir que ce système reste facultatif et manoeuvrent aujourd’hui pour imposer un système d’étiquetage qu’ils ont eux-mêmes conçus, bien plus favorables à leurs intérêts.
    Un outil simple a été mis en place par plusieurs pays : l’« étiquetage nutritionnel » : il s’agit simplement d’informer le consommateur sur la qualité des produits offerts au moyen d’un système de couleurs allant du vert pour les aliments les plus nutritifs au rouge pour ceux de moindre qualité. Mais voilà, selon l’ONG Corporate Europe Observatory, l’industrie agroalimentaire a dépensé au moins un milliard d’euros en lobbying à Bruxelles pour faire échouer le projet.
    Les journalistes de l’émission télévisée Cash investigation ont pu pénétrer, caméra cachée, au cœur d’une réception du « club parlementaire de la Table française », organisée par les industriels pour porter le message auprès des députés et sénateurs ; ils ont pris le sénateur Michel Raison en flagrant délit de connivence avec l’Ania, grâce à un micro-cravate oublié. Avec l’aide de l’association Regards citoyens, ils ont également identifié une série d’amendements rédigés par l’Ania et repris tel quel par plusieurs parlementaires.
    Bien évidemment, les multinationales qui ont conçu le NutriCouleurs sont aussi celles qui vendent le plus de produits de faible qualité nutritionnelle : « Pour le groupe Mars, 100 % des aliments de la firme figurant sur Open Food Facts sont classés en orange ou en rouge ; pour Mondelez, c’est 86 % de leurs produits présents dans la base ; 55 % pour Nestlé ; 54 % pour Coca-Cola ; 52 % pour Unilever et 46 % pour PepsiCo. »
    Bref, LR et FN, en voulant rester dans l’U.E., ne font que de se mettre du côté des multinationales et de la haute finance. L’alternative est simple, une Europe des nations.

  4. Force et honneur à Agnès !
    Bravo pour son courage, rare aujourd’hui.

  5. L’analyse de cette élue FN est pleine de justesse.
    Vraisemblablement des alliances s’imposeront tôt ou tard à la base et pourront peut-être monter à des échelons supérieurs.
    Ce seront d’abord des accords simples entre personnes se connaissant avant qu’ils se concluent entre des appareils.
    Quant à des accords au niveau national entre les partis de droite et le FN cela est plus délicat.
    LR et les autres partis de la droite dite classique sont prisonniers du politiquement correct.
    Marine LE PEN ne semble pas être la personne de la situation.
    Le débat calamiteux du 3 mai face à Emmanuel MACRON a commencé à sonner son hallali politique. On ne se remet que difficilement voire jamais d’une telle erreur ruineuse aux niveaux de l’image et de la réputation.

  6. Pleinement d’accord avec notre amie Agnès Marion.
    Le bon sens finira par prévaloir chez nos voisins LR, dès lors qu’ils comprendrons que sans nous ils ne gagnerons plus jamais rien.
    je ne doute pas qu’il y ait des rapprochements locaux pour les municipales, le FN y est en tout cas totalement favorable.

  7. Cela relève de la méthode Coué.

  8. IL y a eu dans lepasse et meme disons le a chaque election municipale des rapprochements “droite”_ fn et a chaque fois la direction parisienne du parti rpr ump ou lr a desavoue l operation et fait voter pour la liste de gauche qui lui etait opposee, pourquoi donc cela changerait ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services