Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Nouveaux médias

Affaire Martinez : menace sur les blogs ?

L’acteur Olivier Martinez a obtenu 1000€ de dommages-intérêts car un site français avait fait un lien vers un article portant atteinte à sa vie privée. Le tribunal de grande instance de Paris, qui jugeait hier l’affaire en référé, n’a pas considéré le blog comme un hébergeur, mais bien comme un éditeur de contenus. En clair, tout site publiant des liens vers des contenus produits ailleurs pourrait être ainsi condamné si ledit contenu est attentatoire à la vie privé ou diffamatoire.

Michel Janva

Partager cet article

7 commentaires

  1. C ‘est le propre d internet de créer des liens …

  2. Ils veulent ruiner Google et Yahoo ?

  3. Le web…les liens… solidarité dans le péché, solidarité dans le salut… La toile.. filet de secours ou filet qui nous enserre ? héhé…

  4. Ce qui me parrait normal … Si un journal français se mettait à publier des tribunes diffamatoires ou à expliquer comment se les procurer … il aurait obtenu beaucoup plus …
    Pour écrire dans un journal il faut être journaliste … Ou avoir un certain crédit et une certaine légitimité. Ce qui fait la force et la faiblesse de la toile c’est n’importe qui peu écrire n’importe quoi sur à peu prêt tout… à vous de faire le tri dans cette immense poubelle. L’Internet paye aujourd’hui par cet amoncellement de blogs sans intérets et d’information non vérfiées ou non vérifiables, l’Internet paye aujourd’hui le tout gratuit et la folle liberté d’expression des années 90. (mais loin de moi tout idée de retour en arrière !!! c’est juste une constatation…)
    [Le problème n’est pas d’écrire ou non n’importe quoi. Le problème est que l’on peut être condamné pour avoir rapporté les écrits d’un journal qui a raconté n’importe quoi . MJ]

  5. Merci au salon beige de faire de la toile un vaste trampoline… 😉

  6. Si je comprends bien votre poste, “un site français avait fait un lien vers un article portant atteinte à sa vie privée”.
    Il n’est pas question ici, ni de commenter l’article, ni d’en faire une apologie…
    Si effectivement l’article était pris pour exemple ou contre exemple, ou tout autre chose qui apporte de l’eau au débat, dans ce cas c’est autre chose.
    A en lire votre poste MJ, c’est juste un lien vers un article qui semble avoir déjà été condamné.
    Autre exemple : faire l’apologie ou la publicité d’un délit est condamnable, et il semble que le Salon Beige se batte suffisamment contre cela. Faire un lien vers un article condamnable ou condamné, relève de la même regle.

  7. Un article du Salon Beige (http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2008/03/mouvement-journ.html) renvoie vers le site anti-chrétien “Mouvement”. Je ne crois pas savoir que le Salon Beige soit à mettre dans le même panier (ou plutôt dans la même benne à ordure) que le journal christianophobe “Mouvement”.
    Ce n’est pas parce qu’on se réfère à un article, qu’on fait l’apologie de son contenu.
    Le Martinez était-il en manque de pub, de sous ? Ou bien est-il à la recherche d’un producteur pour paraître dans un prochain navet qui sera récompensé à Cannes ?
    Avis aux producteurs… Le Martinez est encore vivant et ameute la presse pour favoriser son passage à l’écran (fût-ce-t’il celui de la télé).
    Merci, le Martinez. L’info est passée. Maintenant, vous pouvez nous lâcher […] !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services