Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Médias : Désinformation

Affaire Dupont de Ligonnes ou la bêtise des journalistes

Que les policiers explorent la piste d'un monastère suite à une identification supposée est une chose mais que les journalistes justifient la piste catholique sous prétexte que la famille Dupont de Ligonnès était pratiquante relève de l’obsession et de l'amalgame. Certains journalistes sont même allés jusqu'à faire un parallèle avec l'affaire Touvier, dont les circonstances sont tout à fait différentes, l'intéressé ayant même été grâcié par un président de la république en 1971 (Georges Pompidou)… Les idées reçues des journalistes sur le sacrement de réconciliation et leur manque de culture religieuse deviennent de plus en plus en plus grossières et posent désormais un vrai problème pour l'information objective de ceux qui les écoutent.

Voici ce que dit le frère Jean-Marie Joseph, prieur au monastère Notre-Dame-de-Pitié de Roquebrune-sur-Argens, quand on lui demande quelle serait sa réaction si Xavier Dupont de Ligonnès venait frapper à sa porte :

"Je ne peux pas concevoir que l’on puisse cacher une personne recherchée par la police. Je ne peux pas être complice. S’il se présentait ici, je l’inviterais à se dénoncer. S’il vient pour regretter sa faute, comprenez bien, nous sommes quand même un ordre religieux, je pourrais le confesser et l'absoudre à la seule condition qu’il se dénonce. S’il est le coupable de ces assassinats, et s’il a des regrets, il devrait de fait nécessairement se rendre"

Partager cet article

4 commentaires

  1. attendre que les journaleux deviennent intelligents c’est un peu comme vouloir marier une carpe et un lapin. ils ne connaissent rien à rien tout comme la plupart des politiques et ils se mêlent de tout sans savoir de quoi ils parlent, et en plus rajoute des ragots c’est là que Micron devrait agir face aux fausses informations de ces pseudo-journalistes

  2. La plupart des journalistes sont à l’image de notre “société” décadente… il en est de même pour les politiciens et les “responsables.”
    A titre personnel, j’approfondis depuis l’Année de la foi, ma connaissance de notre belle religion. Et je précise que j’ai “poussé la Porte” parce que c’était proposé par Benoît XVI qui est bien plus inspirant que François, en ce qui concerne le catholicisme et la Tradition qui veut dire, transmission.
    Ce n’est pas facile de bien se former… j’ai trouvé un cours bien structuré au C.E.R. sur Paris… mais c’est trop loin et, de fait du transport, c’est trop coûteux pour les Provinciaux!
    C’est bien dommage car c’est une formation bien structurée et équilibrée sur 3 ans créé par Jean Daujas qui convient aux adultes ; cela donne une bonne base, solide et aussi l’envi de continuer et de persévérer dans la connaissance de la doctrine et aussi la pratique.
    Tout cela pour dire que si les catholiques sont mal formés, il n’est pas étonnant que des gens qui ne sont pas interpellés par la spiritualité religieuse chrétienne et catholique, voire même qui y sont hostiles par préjugés ou par ignorance, n’y connaissent pas grand chose ; disent et colportent des bêtises et des méchancetés.
    Oui, il est essentiel de réinvestir notre Héritage spirituel occidental et nous devons commencer par le commencement :
    – il faut ré-évangéliser La France et les catholiques.
    Il est nécessaire de donner une bonne formation continue et consistante aux adultes catholiques qui le souhaitent.
    Ce qui n’a rien à voir avec de l’intellectualisme qui ne nourrit pas le cœur et ne satisfait pas longtemps la curiosité et le mental.
    Pourquoi cette formation du C.E.R. n’est-elle pas reprise et proposée dans les diocèses?
    Existe-t’il d’autres possibilités de cet ordre qui s’adresse aux adultes? Par correspondance au besoin.

  3. Ce n’est pas que de la bêtise, au-delà de leur immense ignorance il y a aussi la volonté de nuire. C’est surtout pour cela qu’ils sont formatés, puis choisis en école de journalisme.

  4. Les “journaleux” d’aujourd’hui sortent des facultés comme de petits-pains d’un four. Bourrés de convictions idéologiques de gauche, membres obligés d’un parti de gauche ou similaire pour décrocher un job. Ils n’ont aucune culture sinon celle de la pignofferei pour faire audience. Ils souffrent de manière générale d’un verbiage incontinent sur tout et n’importe quel sujet.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services