Affaire Cahuzac : tous savaient

Dans les Inrockuptibles du 10 avril, un "membre d’un cabinet ministériel" signe une tribune intitulée : "Sidération". Il y accuse "François Hollande, comme Jean-Marc Ayrault, comme Pierre Moscovici" d’avoir su pour Jérôme Cahuzac. « Tous savaient ». L’auteur, sous un pseudonyme, parle aussi de l’intervention de François Hollande le 3 avril. Et qualifie le chef de l'Etat de "chef de clan" et de "mafieux".

6 réflexions au sujet de « Affaire Cahuzac : tous savaient »

  1. HS

    “Ce mensonge général, imposé, obligatoire, est l’aspect le plus terrible de l’existence des hommes de votre pays. C’est une chose pire que toutes les infortunes matérielles, pire que l’absence de toute liberté civique. Et tout cet arsenal de mensonges (…) est le tribut payé à l’idéologie : tout ce qui se passe doit être relié à cette idéologie morte .”
    Citation de Soljenitsyne extraite de sa “Lettre aux dirigeants soviétiques”,1974.
    Quand la résistance ouverte est jugulée par la terreur, le refus du mensonge devient dissidence ou résistance intérieure radicale. Au risque de sa vie … en URSS et ailleurs.

  2. VICTOIRE DUROY

    Vous remarquerez que l’on entend plus parle r des artificiers et de leur cassette! Le RPR se tait quand le PS perore, ce qui est un comble! Se sentirait-il menacé! Cahuzac a parlé pour eviter un sort comparable a Beregovoy..il n’est pas jugé que dejà condamné par ses pairs et faux- freres .Libertté, egalité, fraternité!!!! MDR!! Vive le Roy

  3. colombus

    Ce qui dérange le plus la classe politique, ce n’est pas de mentir puisque c’est devenu une habitude de “gouvernance”. Ce sont les aveux de Jérome Cahuzac qui ne laissent plus la possibilité de noyer la vérité sous les sophismes médiatiques de la “langue de bois”.

Laisser un commentaire