Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Histoire du christianisme

Adrien Abauzit :”La France est empoisonnée par le virus des Lumières”

Avocat et écrivain, Adrien Abauzit avait déjà écrit un ouvrage qui n’était pas passé inaperçu :”Abécédaire pour une jeunesse déracinée”. Dans “La France divisée contre elle-même”, l’auteur balaie l’histoire de France afin de montrer comment se sont développées en son sein les forces qui la détruisent depuis plus de 200 ans. Pour lui, “la France est empoisonnée par le virus des Lumières”. D’une plume acérée, Adrien Abauzit dresse une analyse sans concession d’une France menacée de disparition. Refusant le suicide de la France, l’écrivain relève d’importantes notes d’espoir comme le rôle d’internet, vecteur de “refrancisation”. Comme Bernanos, il pense que l'espérance commence toujours avec le désespoir.

Partager cet article

8 commentaires

  1. Vraiment très bien.
    Bémol sur le tacle final du souverain pontif mais je crois avoir lu quelque part qu’il était sedevacantiste.

  2. Il est très bien aussi ce jeune homme…
    Dès le départ, il nomme l’ennemi : la cause de notre situation dramatique qui est l’esprit des lumières et la fm et compagnie. Pourquoi? parce que l’homme nouveau est sa propre finalité et a rompu le lien avec le Bon Dieu. Il n’y a plus de transcendance… c’est le triomphe de la folie du mental et des idéologies matérialistes. C’est la recherche des pouvoirs occultes…
    la vie intérieure et spirituelle n’est plus.
    C’est l’être humain qui se prend pour le Bon Dieu… c’est pas compliqué!
    Il n’y a plus de Loi Naturelle et tout devient subjectif. C’est le désordre et le chaos qui s’installe.
    Chacun fait ce qu’il veut, quand il veut et où il veut en suivant les caprices de son mental fou et de ses passions débridées.
    Il n’y a plus de raison ni de bon sens… et bien sûr plus de transmission des lois essentielles de la vie qui font sens dès l’enfance. Les Traditions.
    C’est évident : si la France ne retrouve pas ses racines spirituelles, elle meurt. C’est logique :
    – c’est le spirituel qui gouverne la matière et non l’inverse!
    Il faut prendre les choses par le bon bout ; par le commencement.
    Bien sûr, on ne va pas obliger les gens à se faire baptiser et à aller à la Messe… c’est un choix personnel et cela concerne la vie intérieure et les familles.
    Mais, c’est un fait, que si la religion catholique ne redevient pas la religion d’Etat, ce ne sera plus la France mais du fait de la démographie galopante, un état islamique ou une espèce d’Etats Unis en miniature, constitués de communautés.
    C’est curieux que les gens ne comprennent pas çà… c’est tellement évident et logique!
    C’est sans doute parce que je suis celte par papa et mes aïeux de Bretagne, que j’ai conscience de cette réalité subtile qui rejoint la réalité de l’identité et l’être profond de la personne et la conscience de groupe identitaire.
    L’identité, ce n’est pas quelque chose d’abstrait et donc d’idéologique… l’identité c’est une dimension charnelle voire mystique, au bon sens du terme. C’est une dimension bien réelle et vécue.
    Exemple : dans le vrai Breton, celui de mes Anciens du Morbihan, le verbe avoir n’existe pas… Il n’y a que le verbe être.
    Cà va loin dans la subtilité et dans “le vivant” : cela touche à l’Etre, à l’âme.
    Bref, tout çà pour dire que :
    – Oui, la France est une construction administrative, mais pas seulement!
    Elle s’est constituée au fil des siècles, et pas toujours dans l’amour, il faut le dire, mais à la base ce sont des Pays et des Terroirs qui ont fait les Provinces… et jusqu’à peu de temps, les Provinces avaient conservées leurs spécificités.
    Et donc pour en finir, la France c’est plus que la collection des parties.
    C’est notre Patrie et c’est la Terre de nos Anciens qu’ils nous ont légué en héritage et qu’ils ont défendu avec leur sang (140 000 morts en Bretagne lors de la grande guerre!)
    Pour vivre, nous avons besoin de nos racines célestes et de nos racines terrestres.
    Allez demander aux Amérindiens, parqué dans les réserve du Dakota, par exemple… pour eux, c’est une évidence ; c’est réel.
    On ne peut pas vivre hors sol comme des errants sur la Terre ; on est relié à une réalité Tout Autre qui dépasse le petit moi-je et les intérêts idéologiques de quelques uns dégénérés.
    Courage, nous voyons le début de la Renaissance personnelle et de notre communauté autochtone ; celle de notre chère France.
    C’est la Conscience qui s’éveille et qui se souvient de sa nature qui est enracinée dans le Pays de France. Nous ne sommes pas des êtres éthérés.
    Le Général de Gaulle, disait : “Notre Dame La France.” Oui, c’est bien réel!
    Vive La Bretagne et Vive La France libre et souveraine!

  3. SOUHAITABLE: il est sûr que tout irait mieux si la France redevenait chrétienne.
    REALISABLE?
    Non hélas!
    Qu’on me cite dans l’Histoire une religion qui a grandi puis décru et qui a connu ensuite un nouvel essor.
    Ce n’est pas la faute de Dieu: c’est celle des hommes.
    Y aura-t’il quelqu’un qui croira en Moi quand je reviendrai?

  4. @vigar
    “Qu’on me cite dans l’Histoire une religion qui a grandi puis décru et qui a connu ensuite un nouvel essor.”
    Le catholicisme, en France, entre 1700 et 1900.

  5. Très bien ce type. Je crois néanmoins que sa langue a fourché quand il parlait de Franchet d’Esperey et de Clémenceau. C’est il me semble du général de Castelnau qu’il s’agissait. Nov. 18 : Les allemands refluaient en désordre, 150 divisions allemandes dépourvues de réserves s’enfuyaient littéralement. Après avoir ravagé la France sans vergogne, les Allemands demandent grâce à Wilson, nous disent “pouce” et rentrent chez eux. Gonflés ces mecs là. Castelnau avec 2 armées françaises, 600 chars, 1250 avions, des milliers de canons; Castelnau et ses 2 armées françaises flancs-gardées par 10 divisons américaines devait attaquer de flanc le 14 novembre 1918. C’est du Guderian avant l’heure quoi. Devant lui, rien ou presque rien, oui, quelques divisions allemandes épuisées et sans valeurs combatives. Il rentrait la dedans comme dans du beurre, bloquait la retraite des Allemands et capturait en rase campagne des dizaines de divisions. Peut être une bonne centaine. Clémenceau arrête Castelnau le 11 novembre, 3 jours avant le déclenchement de son offensive décisive : les Allemands rentrent chez eux pénards et sous des arcs de triomphe…pour recommencer à nous emm…derechef en 1940. C’est bizarre, étrange, louche, ca a de quoi vous en jeter plus d’un dans le complotisme le plus échevelé. Je ne vois pas le roi arrêtant M de Turenne au moment précis où il s’apprêtait à flanquer une bonne raclée à nos cousins germains par trop turbulents, nom d’une pipe !…mais d’ailleurs il ne l’a pas fait…”ils ont traversé le Rhin, avec M de Turenne, les fiers dragons de Noailles » …etc.

  6. Ce monsieur se prend pour Dieu le Père. Ses propos de fin sur le Saint Père sont inadmissibles.

  7. Ce qui se cache derrière ce terme “les lumières” c’est la franc-maçonnerie. N’ayons pas peur d’appeler un chat, un chat… Cela fait environ 200 ans que la F-M exerce ses méfaits et les conséquences aujourd’hui sont dramatiques. A chacun d’en tirer les conclusions…

  8. @Patricia
    MERCI !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services