Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Adoption : il n’y a pas seulement soupçon de discrimination

Capture d’écran 2018-06-20 à 08.33.53La presse traîne dans la boue Pascale Lemare, responsable du service adoption au département de Seine-Maritime, soupçonnée de discrimination envers les personnes homosexuelles suite à ses propos sur France Bleu Normandie. A la question de savoir si c'est "a priori compliqué" pour deux personnes homosexuelles d'obtenir l'adoption d'un "bébé de trois mois qui va bien", Pascale Lemare, a répondu "il y aura des parents qui correspondent davantage aux critères requis". "Et donc pas un couple homosexuel? ", interroge la journaliste. "Ben non", répond Mme Lemare.

Elle estime que les personnes de même sexe sont "un peu atypiques, si on peut dire, par rapport à la norme sociale et à la norme biologique", et que

"si leur projet supporte des profils d'enfants atypiques (…), si les couples homosexuels ont des attentes ouvertes, ils peuvent très bien adopter un enfant". "Ils ne seront pas prioritaires mais ils ne sont pas du tout exclus de l'adoption".

Par "enfant atypique", elle a précisé:

"des enfants dont personne ne veut, puisqu'il y a des gens qui ne veulent pas adopter des enfants trop cassés, trop perturbés psychologiquement, trop grands, handicapés. Ces enfants là ont des perturbations qui ne sont pas recherchées par les couples et c'est normal". 

Le président UDI de la collectivité, Pascal Martin a refusé de la soutenir et a cédé à la pression du lobby LGBT en la condamnant, tout comme le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Action et des Comptes Publics, Olivier Dussopt.

Mais la vraie discrimination concerne les enfants qui pourraient être adoptés par ces paires homosexuelles. Alors même que ces enfants subissent déjà la souffrance de ne plus avoir de parents, l'Etat appuyé par les médias voudrait leur imposer deux personnes de même sexe comme tuteurs. Il y a là une réelle discrimination.

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

16 commentaires

  1. Les Américains ont interrogé des enfants à adopter. Ils rêvaient tous d’un père et d’une mère. Alors si on les laisse choisir, les couples d’évian :
    https://i0.wp.com/www.contre-info.com/wp-content/uploads/2018/06/evian.jpg?resize=600%2C800
    n’auraient pas la possibilité d’en avoir. A moins de forcer les enfants, les obliger à les rejoindre au nom bien entendu des Droits de l’Homme, c’est à dire ceux de l’homme-dieu et non plus de la nature.
    A ce sujet, les USA ont décidé de quitter le Conseil des droits de l’homme…. La France ne devrait-elle pas en faire autant ?
    https://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKBN1JF33W-OFRTP

  2. Le vent tourne, le temps long n’appartient plus aux tueurs encore au pouvoir et aux vendeurs d’enfants qui ne craignent en aucune façon de les jeter entre les griffes des paires encore à la mode dans les médias. La révolution sociétale en cours aux USA aura inévitablement des répercussions en Europe, et cette même Europe est en train de se reveiller, même si, je le crains, la France sera la dernière à se sortir des mains sales qui la dirige depuis 50 ans.

  3. Et bien sûr, sur Twitter et dans la grosse presse, unanimité contre Mme Lemare.
    https://twitter.com/search?q=adoption%20seine%20maritime&src=tyah
    Ce que nous redoutions tous lorsque nous nous sommes battus contre la loi Taubira est en train de se produire, dans le silence assourdissant des consciences : des enfants adoptés, tombant de Charybde en Scylla, seront volontairement privés de père ou de mère !
    Quel crève cœur ! Comment en est-on arrivé là ???

  4. Comment et où la soutenir ?

  5. C’est la conséquence directe de la loi Taubira inique qu’il faudra bien un jour penser à abroger, dans l’intérêt de l’enfant et de la France.
    Ce que l’immense majorité des Français n’a manifestement toujours pas saisi, c’est que le lobby LGBT ne cesse de reculer les limites de la décence et de la morale les plus élémentaires ! Si nous ne réagissons pas très fermement, dans un avenir pas si éloigné, nous assisterons à des parodies de mariage entre plusieurs personnes de mêmes sexe ou de sexe opposé ou entre des personnes et des animaux.
    Ce sont les institutions du mariage et de la famille que le lobby LGBT criminel souhaite détruire pour donner libre cours à ses perversions les plus abominables.

  6. C’est dans ce genre d’occasion que l’on mesure à quel point la morale n’appartient plus au clergé ni à la fibre catholique. Une OPA hostile qui aura duré très longtemps et qui dure encore sur ce qui reste, a fait reculer, laisse, la morale dans le domaine de l’état, des société discrètes et de l’industrie (et qu’est ce que le management et le marketing sinon une industrie du comportement ?).
    le prêtre s’interroge sur son “identité”, et à moins de fonction prescriptrice de morale qu’un généraliste, qu’un psychiatre, qu’une “voyante” ou un “coach”.
    Tout cela est dû au fait que l’on a enseigné au cours du XXe siècle qu’il n’y a pas de morale surnaturelle, que la nature, que l’action suffisent pour mériter le ciel.
    beaucoup ne croient plus au ciel, ne savent plus qu’ils sont comme Monsieur Jourdain et font de la “morale” sans le savoir, comme Monsieur Jourdain était un imbécile sans le vouloir.
    Il faut en finir avec ce naturalisme d’église, cette mise au rebut du thomisme, l’idolâtrie de l’efficacité, qui est une idolâtrie qui demande en sacrifice de brûler les bons livres, d’abandonner les vraies connaissances,et l’étude, et la piété surnaturelle, pour la vacuité du sentiment, le suivisme mimétique des modes de séminaires, et surtout la médiocrité érigée en règle de vie.

  7. Je nuance votre propos , Mr Janva , car Pascal Martin , d après ses dires a pris note de l accusation mais ne l’a pas encore condamnée , il attend les conclusions de l enquête vis à vis de Pascale Lemare çe qui , d ailleurs aurait mis en rogne LGBT. Ce lobby espérait peut être qu elle soit destituée et poursuivie en justice ; il ne supporte pas l attente des conclusions du président de la Collectivité. Attention de ne pas aller trop vite en besogne . Sauf si vous avez plus d infos que j en ai auquel cas je m en excuse .
    [Il a pourtant publié un communiqué… et la dame a été suspendue. MJ]

  8. Décidement le lobby LGBT est une plaie! Les politiques un peu de courage!!!! Je ne voterai pas pour Martin

  9. J’aimerai qu’on m’explique comment un garçon peut être élevé par 2 femmes qui nient le rôle important d’un homme dans la vie affective .et inversement, quand 2 hommes elevent une petite fille.

  10. Eh bien NON, je ne suis pas d’accord avec Pascale Lemare, responsable du service adoption au département de Seine-Maritime car elle commence par accepter implicitement les idées de l’adoption par des couples homosexuels et de tri des enfants.
    Pour moi, l’adoption par des couples homosexuels ou par des célibataires ne doit pas être autorisée car cela est incohérent et pas souhaitable pour l’enfant.
    D’une manière générale, les médias de gauche plaignent déjà tellement la personne seule qui a un mal fou à élever son enfant ; surtout les femmes. Alors, pourquoi, sauf cas exceptionnel lié à l’histoire de sa vie familiale, un célibataire voudrait-il adopter ?
    Tout enfant a le droit, au moins au départ d’avoir un père et une mère et de vivre dans un couple stable. Ensuite, les histoires de vie sont ce qu’elles sont en fonction de l’état de dégradation morale ou au contraire du respect de la vie et du bien commun du pays concerné.
    Enfin, y-a-t-il toujours plus de demandes d’adoption par des couple homme-femme stables que d’enfants à adopter ? Si oui, alors pourquoi ouvrir l’adoption à d’autres catégories d’adultes ? Il n’y a que le droit de l’enfant qui compte.
    Pour le reste, l’argument de Pascale Lemare est très maladroit car il frise une approche eugénique (vous n’êtes pas assez bien, cher petit, pour être adopté par un couple naturel).
    Dans tout ça, c’est la gauche et la fausse droite libertaire qui doivent être embarrassés car ils défendent à la fois les LGBTQI, le droit à l’enfant et l’eugénisme et, face à de telles contradictions, tel est pris qui croyait prendre !

  11. Faire face à cette idéologie, c’est du bon sens.

  12. @Agnes
    Très bon le “couple d’Evian” !!!

  13. Il y aurait beaucoup à dire sur le sujet de l’adoption que j’ai beaucoup travaillé et sur lequel je suis souvent intervenu en public comme tant d’autres…
    François Hollande a sur la conscience et face aux hommes, plus que quiconque, ce crime. Car il faut l’appeler par son nom. Le viol du sens de l’adoption est un crime contre l’enfant adoptable, contre l’enfance.
    Un crime impardonnable.
    Il n’y a pas d’autres mots.

  14. La première règle de survie, c’est de ne pas accorder d’interviews, car la manipulation est aussi facile qu’évidente, et la personne ainsi trainée dans la boue ne peut pas se défendre…
    Quelle naïveté que d’accepter de répondre ainsi à la presse : il faut savoir dire “non” et mettre son mouchoir sur sa petite fierté d’être “passée à la télé ou la radio”.
    Sinon, il faut se contenter de réciter la vulgate de la bien-pensance (quitte à y introduire quelques traits d’humour ou jeux de mots au second degré pour les spécialistes;-), comme cela se fait toujours sous les régimes autoritaires.

  15. Confier des “enfants atypiques” à des candidats-parents atypiques n’est peut-être pas la meilleure idée en ce qui concerne les besoins de ces “enfants-atypiques”.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services