Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Abbeville, blessé par la décision de démolition, le curé s’étonne

L'abbé Jean-Louis Brunel, curé d'Abbeville et vicaire épiscopal du diocèse d’Amiens, publie ce communiqué à propos de la démolition de l'église :

"La démolition du chœur de l’église Saint Jacques d’Abbeville a consterné beaucoup d ’Abbevillois après des mois pour ne pas dire des années de silence sur l’avenir de cet édifice.
Je suis blessé par cette décision précipitée. Je l’ai apprise, comme beaucoup d’Abbevillois, par la presse et la télévision après le coup de pelle irréversible !

A ce jour, l’église Saint Jacques est toujours affectée au culte catholique. Nous attendons des dispositions de réparation ou de demande de désacralisation. Ainsi est la loi républicaine. Pourtant, aucune décision de ce type n’a été prise par la municipalité d’Abbeville.
Je ne préjuge pas de la fragilité avérée de l’édifice qui menaçait depuis longtemps déjà. Je m’étonne de la décision précipitée, sans même avertir les premiers concernés, ne serait-ce que par respect pour la mémoire collective que représente cet édifice. Ce n’est pas une église qu’on « éventre », c’est une communauté chrétienne et au-delà que l’on méprise et que l’on blesse de la sorte. (…)
Faut-il souligner les images bouleversantes sur la chaine régionale non seulement d’un mur qui s’effondre, mais d’un Christ en croix emmené dans une benne des services techniques, sans ménagement, pour être « inhumé » dans les caves du musée. Le statuaire de cette église s’y trouve déjà, déménagé sans préavis il y a plusieurs années.
La démolition, programmée depuis longtemps semble-t-il, atteint durement le cœur des Abbevillois."

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

20 commentaires

  1. Les Barbares à oeuvre ! Qui les arrêtera ? Un jour viendra où ils devront rendre des comptes.

  2. Quand les socialistes décident de faire un mauvais coup, ils agissent sournoisement et dans la précipitation.
    Si ce maire n’a pas respecté la législation, qu’il soit déféré devant les tribunaux.
    Pas de pitié pour les ennemis de la religion.

  3. c’est leur méthode: mentir et passer en force…
    Mais attention, “un jour viendra où les traitres paieront”…

  4. Selon la loi de la République, cette démolition n’a pu être entreprise qu’avec l’accord de l’évêque du diocèse. Allez donc lui demander des explications plutôt que d’échauffer l’esprit de certains fidèles…

  5. Cela me rappelle les imprécations de Hugo contre les “vandales”, ces démolisseurs du début du XIX ème qui détruisaient les églises pour emporter les pierres.

  6. J’ai téléphoné à la mairie d’Abbeville pour essayer de savoir les raisons de la démolition de cette belle église. On m’a expliqué qu’il y avait des risques avec les habitants proches de l’édifice. Une école, des commerces, des habitations et imaginez une véritable catastrophe si un danger avait eu lieu… Des centaines, voire des milliers de morts et Abbeville éprouvée.
    Hier, la mairie a réuni son conseil municipal et tout le monde était triste de la disparition de cette belle église.
    Pour les travaux, l’expert a indiqué que c’était impossible de les réaliser. Consolider le choeur, la charpente et tout ce qui se rattache à cette église, était trop dangereux, et c’est le coeur serré que le peuple d’Abbeville va voir son église démolie. L’histoire était passée par là, les deux guerres mondiales, qui ont provoqué bien des dégâts dans le coeur abbevillais.
    J’ai profité de l’instant pour demander à la mairie, comme à l’office du tourisme, une carte postale moderne de cette église. Hélas, ils n’en n’ont pas, et la meilleure solution, ce serait qu’un habitant me prenne la photo de l’église et me l’envoie à Rouen.
    Avec la mairie, j’ai appris que le maire était engagé à nos côtés contre la dénaturation du mariage. Il va participer prochainement à la manif du 24 mars à Paris.
    Pour ce qui est de l’église, c’est malheureusement bien triste qu’on l’abatte, mais il y a des risques d’effondrement sur les autres habitations, les commerces, les écoles et il vaut mieux éviter un nombre important de victimes.
    C’est dommage pour la population chrétienne, le curé de la paroisse, le diocèse mais quand un danger se précise, il est plutôt indispensable de prendre les mesures qui s’imposent.
    Imaginez si une catastrophe naturelle ou environnnementale avait eu lieu (exemple : un camion transportant des matières dangereuses heurtent la nef de l’église et provoque un incendie), on en parlerait comme on le fait chez moi avec le pont Mathilde. Aujourd’hui, il est fermé à la circulation et cela provoque des problèmes d’approvisionnement pour les commerçants de Rouen.
    Alors, l’église Saint-Jacques va peut-être disparaître du paysage abbevillois mais restera dans la mémoire populaire des habitants de cette ville de la Somme.
    On espère qu’un jour, Dieu, permettra aux catholiques de cette ville, de reconstruire une église beaucoup plus solide et moins dangereuse que celle qui va être ensevelie sous les bulldozers. Elle n’était pas classée et avait subi les déprédations des deux guerres mondiales. C’était une très belle église de la fin du XIXème siècle.
    Je suis triste pour cette église et j’aurais aimé qu’elle soit sauvée ! Je le regrette vivmeent, mais quand il y a danger dans la demeure que fait-on ?
    Le bon Dieu, n’en voudra pas au maire d’Abbeville mais veillera à ce que les habitants aient un lieu de culte plus résistant.

  7. Quand même très étonnant, la “surprise” du curé/vicaire épiscopal et des Abbevillois. N’y a-t-il pas depuis 3 ans un “collectif Saint-Jacques” qui semble avoir été assez actif (en tout cas, c’est l’impression que donne le blog du même nom) ? Et c’est dès le 18 mai 2010 (oui : 2010) que la Tribune de l’art tirait la sonnette d’alarme. Comment les Abbevillois – et notamment les responsables ecclésiastiques – ne pouvaient-ils être au courant de rien ?!

  8. @ Sylvie
    Ne vous contentez pas d’un seul son de cloche : la destruction aurait pu être évitée. Si cette destruction semble inévitable maintenant, c’est parce que le maire n’a RIEN voulu faire, ces dernières années – quand il en était encore temps -, pour empêcher cette église de se dégrader. Tous détails sur le site de “La Tribune de l’art”.

  9. Encore un truc sur lequel il faudra être vigilants lors des prochaines municipales. Savoir comment les futurs maires (de droite ou de gauche, je m’en fiche), considèrent le patrimoine religieux.
    Qu’une église en arrive malheureusement à être démolie pour cause de danger, soit, mais de façon précipitée et irrespectueuse, non.

  10. Il faut faire la lumière sur cet évènement.Y a t-il une autre église plus grande et plus belle?Le Curé à l’air étonné.
    Je propose aussi que l’on démolisse le vieux pont du Gard que menace de s’écrouler .Je ne parle pas de la Tour de Pise…

  11. Combien d’églises restent fermées (le doyenné décide de des messes concélébrées et dans moins d’endroits, raison, peu de fidèles, coût du chauffage, etc.). La municipalité se frotte les mains. Plus d’entretiens à financer.
    Pendant ce temps les mêmes municipalités font construire des musées d’art moderne où personne ne vient, si ce n’est les écoliers de force et encore…et sans parler d’autres dépenses.
    Mais comme cela se fait progressivement et que les catholiques n’ont pas été très vigilants…C’est à nous catholiques d’être dans les églises si on veut les garder. “La nature” a horreur du vide.

  12. Je vais vomir.

  13. Sylvie : l’architecte en chef des monuments historiques dit qu’il est parfaitement possible de consolider et de restaurer l’église. Et que cela ne coûterait que 4 millions d’euros, ce qui est très peu.
    http://www.latribunedelart.com/l-eglise-saint-jacques-d-abbeville-menacee-de-demolition
    La municipalité… “joue sur les peurs”. Evidemment, si vous dites à la population : l’église risque de s’effondrer sur les maisons environnantes, vous pouvez faire passer n’importe quoi. L’ennui est que c’est faux.

  14. Dans l’indifférence générale c’est l’église de Plourin-Ploudalmézeau qui ferme suite à la chute du coq du clocher. On pense faire les obsèques dans une salle polyvalente. Quelle tristesse ! Cette paroisse a donné tant de prêtres religieux et religieuses !
    http://brest.letelegramme.com/local/finistere-nord/brest/ploudalmezeau/plourinploudal/index_plourinploudal.php

  15. @ à “c”
    sans oublier les mosquées: cf ce qui vient d’être alloué à Brest!

  16. En tant que chretiens, nous nous devons de prêter main forte au Clergé en maintenant ouvert et en bon état tout édifice catholique ! C’est à ce prix – disponiblité, argent – que nos élus retarderont leur politique de destruction par le temps et le manque d’entretien ! La crise, la sécurité des riverains, etc seront leur leitmotiv. De plus nous donnons aux musulmans et aux francais de souche l’image d’une religion qui n’entretient pas ses lieux de culte, car bon nombre de nos concitoyens, français ou d’origine étrangère ne connaissent pas la loi de 1905 – séparation Eglise/Etat –

  17. J’avais pourtant donné des idées pour la sauver cette église Saint-Jacques d’Abbeville, il y a de cela quelques années… Une mairie près de Morlaix a sauvé son clocher et son église de la destruction en utilisant mes idées :
    – Tombola, vente de cartes postales, lotos, foires à tout, concerts, animations sportives, expositions de peintures, ventes aux enchères de produits locaux, randonnées, etc…
    Le maire a réussi à récupérer une grosse somme et son église a été restaurée, grâce à moi.

  18. Hélas hèlas hélas
    Mais parmi les Abbevillois qui se lamentent sur la destruction combien vont ne serait-ce qu’une fois par mois à la Messe?
    La première défense de son église est d’être un Catholique pratiquant autrement qu’au baptême et au décès

  19. Je voudrais qu’on m’explique : l’intérieur de cette église tombait déjà en décrépitude et personne, pas même le curé, n’a eu l’idée de sortir Christ en croix et statues pour les mettre à l’abri ? je trouve que l’évêque et le curé se réveillent un peu tard et vu l’état de l’église ils ont bien dû se douter quand même comment ça finirait…!

  20. j’ y allais à la messe avec mon grand père lorsque j’ etais enfant, il y avait des planches de protection deja partout (années 70)c’ est l’ état qui ,apres l’ avoir volé, aurait du l’ entretenir!!!d’autant qu’ Abbeville ne croule pas sous les monuments historiques,ayant déja eu a subir au xx eme siecle les ravages de la guerre!Elle etait, me disais mon grand père une des plus belle ville médievale de France avant la 1 ere guerre mondiale, cette Eglise est un des seul monuments a avoir résister aux bombes, et a accueilli nombre de Français en déroute et abrité tant d’ enfants et de femme dans la tourmente pendant les bombardements, nos soldats morts pour la france en Picardie doivent se retourner dans leurs tombes de savoir que l’ on détruit le cher patrimoine pour lequels ils se sont battus jusqu’ à la mort car la bas,je le dit souvent à mes enfants; chaque mêtre carré est souillé du sang des soldats morts pour notre liberté, c’est la faute de l’ état qui detruit doucement et surement tous ce qui fut la France d’ autrefois ils le paieront car un jour viendra pour eux ou il faudra rendre des comptes!!!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services