Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

A quoi sert le “mariage” homosexuel ?

Lu dans Bafweb :

"Julie et Hillary Goodridge ont annoncé leur séparation sans toutefois engager une procédure de divorce. Le "couple" de lesbiennes est célèbre aux États-Unis car le nom Goodridge est associé à la décision de la Cour suprême du Massachusetts d’autoriser le mariage des couples du même sexe. Les deux femmes ont la garde d’une fillettes de 10 ans. Le couple était devenu très médiatique : très télégéniques, elles envoyaient une image exemplaire d’un couple homosexuel heureux. Plus de 7000 "mariages" ont été célébrés dans l’État du Massachusetts depuis 2004. Vu la durée de vie moyenne de l’un de ces prétendus "mariages", ça vaut bien la peine de nous tanner pour y avoir droit "

Michel Janva

Partager cet article

8 commentaires

  1. “Vu la durée de vie moyenne de l’un de ces prétendus mariages”
    Comment fait-on la moyenne sur une seule mesure?
    Quand à extrapoler ce cas et le généraliser à tous les autres cas, ça me semble plutôt peu rigoureux comme méthode de démonstration!

  2. ah ah le prof de math ! devons-nous comprendre que vous êtes favorable au mariage homo ?
    Ce qui est étonnant, c’est que quand il s’agit d’un homme et d’une femme, les beaux esprits germanopratins trouvent le mariage …follement ringard.
    mais alors quand il s’agit de deux personnes du même sexe, alors là ma chère, mais c’est follement tendance ! (avec accent Marie-Chantal, s’il vous plaît)

  3. Au Canada le “mariage” de même sexe est tellement nouveau et improvisé qu’ils n’ont pas encore prévu les dispositions légales pour le divorce de même sexe… ET oui, nous aussi nos premiers couples ont divorcé ! On ne sait pas trop s’il faut pleurer ou rire !
    Cousin du Nouveau-MOnde
    P.S. Prof de Math devrait changer de blog. On en connaît beaucoup de son genre.

  4. @ Prof de math :
    Vous dites très justement que c’est peu rigoureux d’extrapoler cet unique cas. C’est bien le problème : c’est à partir de ce cas que le “mariage” homosexuel a été légalisé dans le Massassuchetts. Et que par la suite, cet unique cas a été hypermédiatisé pour “prouver” qu’un couple homosexuel peut être épanoui.
    Vu le résultat, l’expérience (qu’il faut faire cesser) se retourne contre leurs auteurs.

  5. [] Prof de maths n’a pas tort non plus.
    On peut être farouchement opposé au “mariage” gay (même sans parler de l’adoption), mais sans pour cela avoir recours aux sophismes.
    J’ai dans mon voisinage deux “couples” homo, dont chacun d’entre eux vivent ensemble depuis bientot 20 ans pour l’un, et 10 pour l’autre, combien de mariage homme-femme n’arrivent pas jusque là ?
    Est-ce que j’en déduis pour autant que les “couples” gay durent plus longtemps que d’autres? Non, bien evidemment puisque votre post le prouve, mais il ne prouve pas le contraire non plus. Il y a des unions qui durent, d’autres pas, ça j’accepte volontiers de le reconnaitre, ce quelques soient les partenaires.
    Votre argumentation d’ordinaire pertinente ne tient pas ici. Ne glissez pas dans la facilité, même si ces “couples” ne sont absolument pas dans leur droit naturel à réclamer quoique ce soit.
    Les vrais arguments contre ces “unions” sont, comme vous le rappelez souvent, d’abord ce que nous enseigne l’Eglise, mais aussi l’ordre naturel de la Vie, de toute vie, le renouvellement de la population, et bien sûr, chose si importante : la protection des enfants.
    Ps : Merci au SB d’exister !
    Mina

  6. @Quimboiseur
    il y a un problème majeur au mariage “homo” : le mariage est fait (par définition) pour créer une famille et non pas pour simplement vivre ensemble.
    Le simple vivre ensemble n’est pas un projet de vie, alors que céer et faire grandir une famille en est un !
    Car “avoir des enfants” juste pour le premier terme de cette phrase (avoir) n’a pas de sens. Or c’est ce que prône le lobby gay à l’heure actuelle.
    L’adoption est pour moi (et je parle d’expérience) un mécanisme complexe qui ne fonctionne que rarement (même avec des couples hétéro). J’ai le cas de mon frère sous les yeux, que je n’ai pas revu depuis 10 ans car il vit mal son adoption.
    Alors qu’est-ce que se doit être dans un couple homo (où il n’est pas possible de s’identifié sexuellement) ?
    Donc le mariage “homo” ne répond vraiment à rien, sinon à un capaprice de gamin.
    Ca tombe bien, car sur ce salon, on a souvent lu que la personne homosexuelle est justement malade d’un trouble qui l’a empêché d’achever son développement (et donc est resté gamin sur certains points).

  7. La république doit enregistrer la différence abyssale entre entre le mariage et ‘la paire qui s’aiment et qui veulent vivre ensemble.’
    Si elle veut rester la référence rationelle qu’elle prétend être.

  8. Un couple a vocation a s’accoupler , et de ce fait , etre capable de procreer …le mot “binome” ou “paire” me semble plus approprié pour definir ces gens là .
    Quant au mariage , je suis absolument pas d’accord avec Michel Janvas , dans ma famille , mes grands-parents ont eu pres de 60 ans de mariages , et il me semble que dans l’ancienne generation il n’est pas rare d’avoir des couple qui ont 30 40 50 60 ans de mariage , dans les pays de l’est , pays arabes , sud americain , il y a beaucoup moins de divorce que chez nous .
    Consultez les statistiques , apres guerre , l’age moyen du mariage etait de 20 ans , et il y avait 1 divorce pour 12 mariages en 1965 .
    Nos valeurs se perdent , le mariage n’est plu consideré comme sacré et il n’est plus consideré comme un engagement pour la vie ,les divorces se banalisent , et cela profite au lobby homo .
    Il faut revaloriser le mariage a sa plus juste definition , en Belgique egalement , 1 an apres la legalisation de ce genre de mariage , il y a eu des divorces , et une etude demontre qu’un enfant sur trois ( 29% )elevé par un pere homo est victime d’abus sexuel paternel , contre 1 enfant sur 200 ( 0.6% )de pere hetero :
    http://www.non-a-homofolie.com/IMG/pdf/cenestpaspareil.pdf
    Toutes les etudes demontrent que les homos ont plus de partenaire sexuels et changent plus de partenaire que les heteros :
    http://www.sursautcitoyen.com/education.html

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services