Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

A-t-on voulu cacher l’ampleur du défilé contre la dénaturation du mariage ?

Lu dans le Figaro, un décompte précis des manifestants parisiens :

"Le cortège anti-mariage gay dans la capitale a rassemblé largement plus de 100.000 personnes. Bien au-delà de l'estimation officielle de 70.000.
A-t-on voulu cacher l'ampleur du défilé anti-mariage gay, le samedi 17 novembre dernier, à Paris?

Alors que la Préfecture de police annonce 70.000 manifestants dans la capitale ce jour-là, Le Figaro est en mesure de révéler que les autorités ont manifestement sous-estimé la mobilisation. «Les ex-RG ont été surpris par l'ampleur du mouvement», confie un syndicaliste policier qui a suivi de près cette journée de protestation.
Selon lui, «dans les réunions préparatoires qui se sont tenues les jours précédents, les services d'ordre public avaient été avisés que les manifestants ne dépasseraient pas les 20.000 à Paris». Les hommes du renseignement tablaient essentiellement sur le déploiement des organisations catholiques intégristes ou assimilées. Mais le mouvement dépassait de loin les prévisions.

La police a-t-elle arrêté les compteurs prématurément? Toujours est-il que si l'on applique sa propre méthode de calcul, le compte n'y est pas. Les services officiels ont en effet pour habitude de placer des agents en deux points du cortège. Ceux-ci comptent les lignes de manifestants qui passent, en retenant comme base un manifestant par mètre carré (contre 1,5 traditionnellement du côté des organisateurs). La police ne tient même pas compte des personnes sur les trottoirs. Son chiffre est donc une estimation toujours basse.
Mais voilà: ce jour-là, le boulevard Raspail est noir de monde de Denfert à Montparnasse. Toutes les photos des agences de presse disponibles en attestent. Les trottoirs sont bondés également tout du long. De bout en bout, ce cortège très dense s'étend sur au moins 900 mètres. Ce qui, à raison de 1 m2 par manifestant, représente déjà 90.000 personnes. Et ce en ne retenant que la rue, d'au moins 10 mètres de large.

Quand la tête du cortège commence à tourner vers la gauche au niveau du métro Vavin, la place Denfert-Rochereau, 900 mètres derrière, dégorge encore de familles et de militants. Ce qui représente encore 10.000 personnes de plus, au bas mot, en ne retenant qu'un espace de 10.000 m2, pour une place qui en fait bien davantage. Le total de 100.000 manifestants est donc atteint. Et il y avait quasiment la même densité de monde, de part et d'autre des larges trottoirs du boulevard. Soit quelques dizaines de milliers de manifestants en plus.
La préfecture maintiendra-t-elle ses estimations? Une chose est certaine: l'écart entre ses prévisions initiales et la réalité du terrain fut une surprise de taille."

Partager cet article

10 commentaires

  1. Il existe une France profonde, attachée à son histoire vraie et à ses traditions. Il existe une France chrétienne qui a ovationné d’une manière extraordinaire Jean-Paul II et Benoit XVI. A Reims pour le baptême de Clovis, à Longchamps et aux Invalides. Discrète, ne cherchant pas à se faire remarquer, on peut l’ignorer et ne pas le souuçonner, mais elle sait se mobiliser et faire front quand le danger est là.

  2. Et encore, 900m de défilé, ce n’est pas beaucoup : j’ai une amie qui était déjà place Vauban que j’étais toulours bloqué à Denfert-R., soit un cortège de 2.8 km !
    Même sans aller à 1 manifestant par m², les 200.000 sont à mon avis un chiffre très plausible…

  3. Bah… la propagande ( et donc le mensonge ) est à la démocratie, ce que la violence est à la dictature…
    Le tout est d’en prendre conscience et de se réveiller 😉

  4. Qui en doutait ?
    La nouveauté est que cela commence à transparaître dans les médias… C’est un bon signe…
    Quand les rats quittent le navire, la fin est proche…

  5. Sans compter ceux (âgés ou avec petits enfants) qui ont quitté les rangs au niveau de la gare Montparnasse, épuisés, après 3 heures de manifestation…

  6. Une chose est certaine : le gouvernement, lui, connait les VRAIS chiffres ! A Normal I° de se préparer à “se replier sur des positions stratégiques préparées à l’avance” …

  7. Je ne suis pas sur que reprendre cet article soit très judicieux… Si on refait les calculs, 900×10 n’a jamais fait 90 000 mais plutôt 9 000.
    Il y a dû y avoir un raccourci quelque part.
    les 100 000 ont cependant dus être largement dépassés

  8. Les gens de gauche sont des lâches et des peureux. Ils utilisent la foi chrétienne, le pardon chrétien pour abuser de la gentillesse de ceux-ci depuis trop longtemps. Si les catholiques aurait fait front commun, il y a bien longtemps que ces gauchistes ne seraient pas venu demander leurs restes.

  9. En appliquant votre méthode, je trouve 900×10 = 9000 personnes.
    Je pense comme vous que la foule était nombreuse, mais une erreur s’est manifestement glissée dans votre démonstration.
    Ne vaudrait il pas mieux la retirer ?

  10. Accordons 100m de large au boulevard Raspail (c’est plus près de mon souvenir) et nous serons “dans les clous” ! 10m à Paris, c’est une ruelle !

Publier une réponse