Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Education

A qui vas-tu demander ton chemin ?

Voici le scénario proposé par un professeur, mis en ligne sur le site de l'académie de Rennes, pour faire débattre les élèves de 5e sur la notion de préjugés ou de clichés dans le cadre du nouvel enseignement moral et civique (EMC) :

« Un soir, tardivement, tu dois rendre visite à une amie qui habite dans une cité que tu ne connais pas et tu es perdu.Tu arrives sur une place où se trouvent un SDF qui dort sur un banc, une bande de jeunes bruyants qui discutent sur un autre banc. Un homme d'origine africaine en tenue traditionnelle traverse la place, accompagné d'une femme aveugle. A la sortie d'une supérette, il y a une femme d'origine roumaine qui porte un bébé dans ses bras. Vers qui vas-tu demander ton chemin ? Qui évites-tu à tout prix ? Explique ton choix. »

Cela fait un tollé et donc l'académie a retiré l'exercice. Bon, mais c'est quoi la réponse morale ?

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

24 commentaires

  1. Je ne vois qu’une solution sortir son smartphone et lancer son gps. 🙂

  2. Cet exercice est très intéressant et conforme aux programmes officiels, lesquels ne visent pas à donner une réponse morale, mais à faire prendre conscience des enjeux moraux pour que chacun puisse prendre position en conscience.
    Il s’agit donc d’obtenir une conscience bien formée – officiellement.
    Car, officieusement, la méthodologie n’est pas neutre, ni le choix des exemples tirés de la vie quotidienne.
    Ici, la question posée n’est pas morale, mais utilitaire : il s’agit d’une déformation intentionnelle de l’exercice, et l’objectif pédagogique est donc volontairement caché, ce qui ne cadre plus avec les bonnes intentions du départ – d’où la pertinence de votre question sur la “bonne” réponse.
    Enfin (même s’il est possible de disserter longuement), la suppression de l’exercice susdit ne doit pas grand-chose à cette embrouille didactique, mais tout au fait que l’exemple est trop sensible pour être laissé dans toutes les mains, car le réel est trop coriace.

  3. La bonne réponse est “j’appelle ma copine sur mon portable et je lui demande par où je dois aller !”.
    La réponse morale est “Qu’est-ce que ces parents qui laissent leur gamin de 12 ans aller le soir tout seul dans une cité qu’il ne connait pas ?”

  4. Bonne réponse :
    ” Tu auras au préalable demande la permission à tes parents, ces affreux fascistes plein de préjugés auront refusé sous prétexte qu’à 12 ans on ne sort pas seul le soir, a fortiori dans cette cité mal fâmée”

  5. ça dépend de pas mal de choses.
    La bande de jeunes, c’est le risque de la bêtise de groupe qui prime. Il suffit que le plus bête du groupe fasse partie des meneurs, et il devient dangereux de s’adresser à eux. En dernier recours, on pourra toujours essayer.
    Le SDF, il y a vraiment de tout parmi les SDF. Mais si l’exercice parle de SDF, il doit vouloir parler du SDF type qui dort dans la rue: qui boit pour oublier, et qui est suffisamment désocialisé pour ne pas dormir dans un abris. Il risque d’être dangereux ou pas suffisamment clairvoyant pour être capable de répondre. La rom, si on est capable de détecter le fait qu’elle soit rom du premier coup d’oeil, est probablement une membre d’une communauté rom, vivant en autarcie, et ne connaissant pas si bien le français que ça. Ce serait de la perte de temps. Je ne parle pas de la défiance et de la peur de perdre son sac à main.
    Il reste donc l’africain. Le fait qu’il soit en habit traditionnel montre qu’il est fier de son pays, et pas tant que ça de la France, mais bon, je peux le comprendre, et surtout ce n’est pas un danger direct pour ma santé. Le fait qu’il soit avec une femme aveugle, et donc qu’il s’occupe d’une personne fragile montre beaucoup de choses, en particulier son altruisme. J’aurai des chances d’avoir des réponses chez lui.
    J’irai donc voir le noir et l’aveugle. S’ils n’ont pas la réponse, j’analyserai le danger entre la bande et le SDF et j’irai vers ceux qui me semblent le moins dangereux. Sans réponse, j’irai peut être vers le troisième groupe. Après je me considérerai perdu.

  6. On aimerait que les profs fassent un questionnaire sur les camps palestiniens !
    https://www.youtube.com/watch?v=O8aEiMCbF34
    «Habitants du camp de réfugiés d’Aida, nous sommes l’armée d’occupation ! Si vous jetez des pierres, nous allons lancer sur vous du gaz jusqu’à ce que vous mouriez tous autant que vous êtes, jeunes, enfants, vieillards. Vous allez tous mourir !»
    Une armée d’occupation qui dure depuis des années ! “nous allons lancer sur vous du gaz jusqu’à ce que vous mouriez” Est-ce un rappel des camps juifs en Allemagne ? Mais en quoi les Palestiniens en sont-ils coupables ?
    Et n’est-il pas étonnant que l’état français interdise le boycottage d’Israël malgré ces paroles odieuses ?
    Voilà un sujet de réflexion pour que les élèves se débarrassent des clichés que les médias leur mettent dans la tête !

  7. moi, je demande au Français de souche, instinctivement… je sais pas pourquoi…

  8. le problème c est que le petit ne parle aucune des langues de la diversitude.
    alors il s’écrase car il va se sera faire tabasser comme un etranger à la cité.
    il ne peut pas demander son chemin.

  9. Autre sujet de discussion à l’école : que penser des petites gifles données par Valls à un militant socialiste et est-ce normal d’interdire à des jeunes du parti socialiste de le huer ?
    http://www.dailymotion.com/video/x3ckxrc_polemique-la-video-de-la-gifle-de-valls-circule-sur-le-web_fun
    “Qu’ils applaudissent ou qu’ils se taisent…” Pas très démocratique le Valls !
    A remarquer tout de même qu’il a fait quelques progrès. Après le gazage des enfants, il n’en est arrivé à quelques petites gifles ! Dans peu de temps, il les embrassera s’ils promettent de voter PS !

  10. Il n’y a pas de français d’origine française qui se promene en banlieue ? A moins que ce soit le sdf dormant sur le banc ….

  11. La vraie question est « dans quelle langue peut-il poser la question pour être compris ? »

  12. A 13 ans tard le soir dans une rue inconnue ! On voit que le prof n’écoute pas les nouvelles !
    http://lesobservateurs.ch/2015/11/06/allemagne-4eme-viol-migrants-a-magdeburg-seul-mois-doctobre-ne-verrez-medias-romands/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter
    Avec les milliers de clandestins qui traînent, il faut être cinglé pour laisser un enfant se balader sans un adulte avec lui ! Ça c’est peut être un préjugé, mais réaliste ! Pourquoi tenter le diable ? N’importe quel policier le dirait !

  13. Je penserais au conseil de MA Dalton , n’oublie pas ton revolver.

  14. Même réponse qu’Altaica, L’africain en tenue traditionnel. Car c’est sans conteste le plus sérieux des options proposées.

  15. @gipsy
    Des français d’origine française qui se promènent en banlieue ?
    Si si cela existe encore… à Neuilly sur Seine !

  16. Avant, mais c’était avant, on demandait son chemin à m’sieu l’agent. Mais voilà d’agent il n’y en a plus, surtout dans ces cités abandonnées aux voyous par l’aveuglement de nos gouvernants.

  17. Le professeur a oublié l’islamiste modéré avec son couteau de taille moyenne.
    Il y a deux réponses possibles :
    – la mauvaise qui vous donnera un zéro (avec éventuellement une convocation chez le-a directeur-rice et la police) si vous dites que vous prennez vos jambes à votre cou (variante : j’essaye de m’éclipser discrétement)
    – la bonne réponse qui vous donnera un bon point si vous dites que vous allez chercher à nouer des relations plus qu’amicales avec les personnes de même sexe (ou genre).

  18. Parfait échantillon de la population qui est en France…

  19. Robert, sincèrement, faut décrocher un peu…Israël n’est pas notre pays et nous ne sommes pas Palestiniens….quand vous aurez votre camp de réfugié plein d’arabes qui vous haïssent, à votre porte, on verra si vous savez garder calme et mesure! En attendant, voici une citation de Golda Meir: ” Nous pourrons sans doute un jour vous pardonner d’avoir tué nos enfants. Mais il nous sera beaucoup plus difficile de vous pardonner de nous avoir contraint à tuer les vôtres. La Paix viendra quand les Arabes aimeront leurs enfants plus qu’ils nous haïssent »

  20. Ah! Les salauds! Le choix de Sophie, pas moins! La culpabilisation absolue! QUI FAUT-IL AIMER?

  21. Je m’adresserais si j’étais perdue dans un quartier que je ne connais pas à l’africain en tenue traditionnelle plutôt qu’aux autres personnes. Si ce dernier accompagne une femme aveugle, c’est qu’il s’en occupe bien et l’aide dans ses démarches.
    Il y a un an, je revenais de la manifestation du Jour de Colère et mon frère Pascal me déposa à la gare Saint-Lazare. Un Africain musulman en habit traditionnel me prit à sa charge. Il rentrait sur Elbeuf et moi sur Rouen. Tout se passât bien avec un très bon contact. J’ai parlé du jour de colère et il me disait qu’il était de tout coeur avec les Français qui venaient de manifester. Je l’ai remercié de m’avoir secourue (car j’étais fatiguée d’avoir marché dans Paris).
    Au retour, je suis rentrée chez moi. Il était minuit.

  22. La bonne réponse était :
    Tu renonces à ta visite chez ton amie et tu retournes vite chez toi te barricader…

  23. Cet énoncé est très discriminatoire, il définit chaque personne par sa position, son âge, son origine ou même son handicap.
    La personne la moins discriminée par l’énoncé est l’aveugle, on ne sait ni sa couleur, ni son âge, ni son sexe, ni son origine, ni son vêtement. Cette personne est juste aveugle, ce pourrait être un jeune mannequin en bikini comme un vieil officier de la Wehrmacht, un papa papou comme une chasseuse eskimo portant son harpon. Sa seule discrimination dans l’énoncée est le fait qu’il y a un homme d’origine africaine en tenue traditionnelle qui l’accompagne. On ne sait cependant pas s’il l’accompagne vraiment ou s’ils traversent simplement au même moment.
    Signalons tout de même à l’auteur qu’on ne dit pas une personne aveugle mais un malvoyant. De plus, comment peut-on savoir que la femme qui porte le bébé est d’origine roumaine ? Parce qu’elle ressemble à une albanaise ?
    La question est plutôt : lequel de ces personnages te discriminera le moins ?

  24. Je répondrai comme Altaïca et Frégate, mais d’abord je suis d’accord avec Claribelle et Stephe…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services