Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pro-vie

A propos du décès d’Eric Angier de Lohéac

A propos du décès d’Eric Angier de Lohéac

De Cécile Edel, présidente de Choisir la vie :

Il y a quelques mois, notre présidente Odile Guinnepain, décédait brutalement à l’âge de 47 ans, après avoir offert sa vie au service des plus fragiles. Aujourd’hui, avec une profonde tristesse, nous vous faisons part du décès d’Eric Angier de Lohéac, fondateur et président des veillées pour la Vie, qui a remis son âme à Dieu dans la soirée du 17 au 18 mai, jour de la saint Éric, après avoir reçu les derniers sacrements, à l’âge de 37 ans.

Jusqu’au bout et depuis 12 ans, et ce malgré la rechute de son cancer à l’automne dernier, il a tenu bon et a persévéré dans son apostolat en ne cessant de porter les veillées pour la Vie et de faire croître ce grand mouvement de veilleurs. Sa foi était profonde et ancrée. C’est dans l’eucharistie et dans son chapelet quotidien qu’il puisait sa force et le courage dans l’adversité.

À nos côtés pour la Marche pour la Vie, et également pour l’organisation de la Journée pour la Vie, nous ne pouvons que témoigner de sa grande humilité dans sa remarquable fidélité à sa vocation. Nous venons de perdre sur cette terre un ardent défenseur de la Vie mais sans nul doute, nous gagnons au Ciel un remarquable intercesseur auprès de Dieu. Nous ne pouvons que rendre grâce pour cette vie offerte. Qu’elle soit pour chacun de nous un exemple de vie féconde, engagée et donnée au service d’une cause qui nous dépasse.

Nous pouvons rendre hommage à Eric et à toutes les si belles âmes qui l’ont précédé en continuant d’oeuvrer et de prier sans relâche pour la Vie, dans la communion des Saints.

Puisses-tu cher Eric, toi qui a tant veillé pour la Vie ici-bas, aux côtés du Père où tu te tiens désormais, veiller dorénavant sur nous et sur tous ces petits.

En 2018, sur le plateau d’Un Coeur qui écoute, sur KTO, Eric partageait avec bonne humeur les raisons et les circonstances de son engagement dans les Veillées pour la Vie dont il est président. Le trentenaire, joueur de cornemuse, ingénieur géomètre et hydrographe, nous parle aussi de son cancer qui lui a permis de mieux comprendre de l’intérieur l’urgence de ce combat pour la vie, “de sa conception à sa fin naturelle”.

En octobre 2018, Terres de Mission recevait Eric Angier de Lohéac :

A l’été 2021, Éric Angier de Lohéac et son équipage, alertés par un article publié sur Voiles et voiliers, avaient sauvé un catamaran à la dérive dans le Golfe de Gascogne. Ils avaient filmé leur exploit :

Partager cet article

2 commentaires

  1. RIP Eric !

  2. Il serait intéressant de savoir s’il y a un lien avec une injection-covid éventuelle.

Publier une réponse