Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

A propos de la fermeture de la “jungle”

Réaction de Jean-Marie Le Pen :

Après l’opération médiatique qui a consisté à interpeller près de 200 clandestins pour les relâcher quelques heures plus tard, le ministre de l’Immigration s’est rendu à Calais pour annoncer la « fermeture » de la « Jungle » où des centaines de clandestins attendent de passer en Grande-Bretagne, mais aussi pour assurer que l’Etat ne laisserait pas sans soutien ces personnes qui n’ont pourtant aucun titre à se trouver sur le territoire français.
En réalité, M. Besson n’est que l’exécuteur des ordres de la Commission européenne.
La Commission européenne a en effet décidé que seraient installés à Calais des CADA : centres d’accueil de demandeurs d’asile, c’est-à-dire des Sangatte améliorés, ainsi qu’un « bureau d’appui » aux demandes d’asile, afin de traiter en France les demandes d’asile concernant la Grande-Bretagne, et d’obliger ainsi les Britanniques à « prendre leur part du fardeau de l’immigration clandestine », selon les propres paroles de Jacques Barrot.
Autrement dit, Bruxelles va mettre en œuvre à Calais, par l’entremise
de ses laquais de Paris, une gigantesque pompe aspirante de
l’immigration clandestine, en violant la souveraineté nationale de la
France comme du Royaume-Uni
.

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services