Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

A propos d’abolition

Hier, les députés ont voté une résolution réaffirmant la position abolitionniste de la France en matière de prostitution. Le ministre, Mme Bachelot, a déclaré :

"Je le réaffirme ici : la prostitution est une violence faite aux femmes, une violence de genre. J’ai déjà eu l’occasion de souligner que les violences faites aux femmes ne sont pas des faits divers, mais des faits majeurs parce qu’elles constituent des crimes. […] Comme vous le savez, le slogan de cette campagne est «Oser en parler », parce que parler des violences faites aux femmes est une nécessité absolue dans une démocratie. Le rapport de la mission s’inscrit dans ce même état d’esprit humaniste et féministe. Il contribue à lever le tabou de la prostitution pour nous aider à mieux réagir collectivement. En tant que ministre chargée des droits des femmes, je veux combattre avec toute mon énergie cette atteinte grave à la dignité humaine et à l’égalité entre les femmes et les hommes qu’est la prostitution.

[…] Non, la prostitution n’est ni une activité professionnelle ni une activité « glamour », qui serait moderne ou socialement acceptable. La complaisance envers ce fléau ne peut que favoriser le développement de nouvelles formes de prostitution – celles des jeunes – et de nouveaux vecteurs – internet – moins visibles, donc plus difficiles à combattre.

Non, comme Armand Jung, Laurence Dumont ou d’autres, je ne crois pas à la prostitution libre ou choisie. La notion de consentement est pour moi, dans ce domaine, totalement inopérante. Il suffit, d’ailleurs, de confronter le discours de cette minorité de personnes, auto-désignées comme porte-parole des prostituées, avec la parole de celles qui se présentent comme anciennes professionnelles, pour que la réalité des souffrances vécues apparaisse […]."

Maintenant, vous remplacez prostitution par avortement et vous comprenez pourquoi il faut demander l'abolition de l'avortement.

Partager cet article

5 commentaires

  1. Je suis tout à fait d’accord concernant l’analogie mais je me féliciterais de nouvelles mesures contre la prostitution. Dans certains pays voisins aux législations plus permissives encore que chez nous, c’est un fléau. Et le débat actuel en France ne laisse pas indifférent ces pays, c’est l’occasion de donner l’exemple aussi au-delà de nos frontières.

  2. Pourquoi ne pas légaliser la prostitution pour défaire les réseaux mafieux qui exploitent ces femmes ?

  3. Il arrive même à Madame Bachelot de dire des choses intelligentes. Bien sûr, dans un gouvernement normal, elle aurait dû être virée après sa campagne pour les vaccins H1N1 et le gaspillage qui s’en est suivi, mais tant mieux si elle dénonce bien la prostitution. Il faudra voir la suite de ce projet de loi.

  4. Belle remarque de M Janva. En effet, l’analogie est incroyable.

  5. Pourquoi ce sujet maintenant, alors qu’il y en a tant de plus importants? que nous cachent-ils?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services