Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

A nos morts (même s’ils n’étaient pas issus de la mixité sociale)

En ce jour de commémoration de l'armistice, nous avons une pensée pour tous ceux qui ont donné leur vie pour que la France reste la France. Certes, ils portaient presque tous des noms qui sonnent bien Français – contrairement à la fable d'une France produit d'immigrations successives - mais ces noms sont ceux qui ont fait la France au fil des siècles, et qui continuent de la faire.

Outre les morts pour la France, nous aurons aussi une pensée pour tous ceux qui, jusqu'à la fin de leur vie, ont porté dans leur corps les stigmates de ces combats pour la défense de la France et qui n'ont pas démérité de leur pays, bien au contraire, leurs blessures ayant témoigné de leur fidélité : eux n'ont pas émigré pour fuir leur pays en guerre. Honneur à eux. Requiescant In Pace.

Bavayma1375_524c00d12af9c(photo – cliquer pour agrandir et lire les noms)

PS : que nos lecteurs dont les patronymes ont une consonnance étrangère nous pardonnent : les morts et blessés pour la France de leurs familles ne sont pas oubliés, bien sûr !

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

18 commentaires

  1. 1 500 000 de morts pour la truie Marianne

  2. Que voulez vous dire ?
    Refusez-vous l’hommage aux petits paysans et aux journaliers qui sont morts pour la France ? (Il y a eu aussi des ouvriers, mais bien vite on c’est aperçu que pour beaucoup d’entre eux ils étaient plus utiles dans leurs usines)
    Ou le refusez-vous aux tirailleurs (sénégalais, algériens, marocain, tunisiens, annamites,..), goumiers, spahis, zouaves qui tel le bachaga Boualam ont combattu toute leur vie pour la France ?
    Est-ce parce qu’on les as abandonnés en 1962 aux couteaux du FLN qu’il ne faut plus s’en souvenir ? Dois-je pour cela renier mes grands pères et ceux de ma femme, mes oncles qui les ont commandé ou ont combattu aux cotés de ces hommes ? [Ou bien vous faites semblant de ne pas comprendre (dans le meilleur des cas), ou bien vous ne m’avez pas lue. Votre tentative de débat est sans objet, je n’y répondrai donc pas. MB]

  3. Dans une petite église et sur des monuments aux morts, de grands oncles “morts pour la France” dans cette saignée immonde et quand je vois un monument aux morts dans mes voyages différents, je cherche “mon” nom et le trouve ! Il n’est pas des plus nombreux mais il est des plus Français et je n’ai, d’un côté comme de l’autre, AUCUN ascendant étranger, ils étaient tous paysans, terrassiers, cordonniers etc.
    Au Havre, j’ai découvert ce gigantesque monument aux civils de l’autre guerre lâchement et inutilement bombardés…Là aussi, des noms de Normandie, des noms de notre Patrie, pour la plupart ! Quant aux prénoms, ceux de nos saints que nous venons de fêter !

  4. Entendons nous bien. Les morts dont les noms sont d’origine africaine ont tout autant que les autres droits à notre hommage (même si proportionnellement ils étaient moins nombreux car volontaires). Les habitants de nos anciennes colonies avaient vocation à être ou devenir français. Ma position est celle de l’amiral Auphan : ils avaient surtout et ils ont toujours vocation à devenir chrétien. Et si certain, comme le cardinal Sarah, l’ont réalisée, il y a encore pas mal de terrain de mission. Le changement par rapport au siècle dernier c’est qu’il n’y a pas besoin d’aller en Afrique pour le faire. [Entendons nous bien : je n’ai jamais dit le contraire. Simplement, je veux aujourd’hui rendre un hommage spécial à tous les oubliés volontaires de ce gouvernement d’amnésiques et de la caste politique dans sa presque totalité, ces oubliés dont les noms sont couchés sur le monument aux morts du moindre de nos villages : les Français de souche, normaux, je dirais “ordinaires” si tant est qu’on puisse qualifier un humain d'”ordinaire”. Cela n’enlève rien aux autres, ces Français par le sang versé, à qui nous rendons hommage par la même occasion. Il faut rendre à César ce qui lui appartient : les Français de souche morts pour la France sont beaucoup, beaucoup plus nombreux que les autres. MB]

  5. C’est là où on se dit que si Manuel Valls était président de la république, cette cérémonie n’aurait plus aucun sens. En effet, il est espagnol et ce ne sont pas ses grand parents et autres de la famille qui ont participé aux guerres de 14 18 et 40 44.

  6. Le souvenir de cette guerre me hante depuis l’enfance passée au contact des humbles héros de la famille.
    L’´Europe est morte là. La France aussi.

  7. Sur la porte d’entrée du fort de Douaumont, il est écrit :”Celui qui se moque du passé, n’est pas digne du futur” ! Mais en république socialiste soviétique française, “du passé, faisons table rase” ! Il est temps de faire table rase de ce système composé d’incultes plein de morgue et de mépris pour ce qu’est réellement la France !

  8. 11Novembre/Arcueil (94) : des élus tournent le dos lors du dépôt de gerbe des élus FN
    photo
    http://www.fdesouche.com/667645-11novembrearcueil-94-des-elus-tournent-le-dos-lors-du-depot-de-gerbe-des-elus-fn#

  9. Mon arrière-grand-père est mort à Vimy en 1916. Il venait de Saint-Brévin. Un autre arrière-grand-père est mort en 1942 en Pologne lors de la Shoah par balles et par erreur. Je n’en veut pas aux Allemands car ils ne savaient pas ce qu’ils faisaient. Le pardon n’est pas l’oubli et la mémoire demeure.
    Cet autre arrière-grand-père juif polonais était un nationaliste anticommuniste et pro-Allemand. Il détestait Staline. Il faut savoir aussi que pendant la guerre, des soldats juifs ont servi dans la Wehrmacht (plus de 15 000)et se sont battus courageusement contre les troupes soviétiques à Koursk et à Stalingrad. Pour eux, ayons aussi une pensée. Ne les oublions pas !

  10. A gabbrielle
    N’est-il pas normal que les écolo-communistes tournent le dos lors du dépôt de gerbe du FN ?
    Les communistes et écolos sont des internationalistes ou mondialistes si vous préférez ! Le FN souverainiste ! Mais le 11 novembre commémore la fin des combats en 1918 ! Ce fut une lutte souverainiste, pas mondialiste !
    D’autre part, les écolos sont aussi mondialistes pour la simple raison qu’avec le COP21 organisé par Hollande avec des salariés des pays de l’est (pas assez de chômage en France), ils ne réclament pas que la production doit être près du consommateur ! Ce qui ferait diminuer d’autant les émissions carbones ! L’idéologie prime donc avant le réchauffement climatique ! Ce qui démontre l’imposture de ce rassemblement présidé par Hollande ! Un président qui peu après signera certainement le traité transatlantique ! Ce “vice-chancelier” n’est plus à une incohérence prêt !

  11. Lorsque l’on parle de ceux qui jusqu’à la fin de leur vie ont portés dans leur corps les stigmates de ces combats pour la défense de la France, j’ai encore des souvenirs personnels. Vers 1967-1968, j’avais sept ou huit ans et assistait aux cérémonies du 11 novembre. On y voyait encore des anciens combattants de la Grande-Guerre, certainement âgés de près de 70 ou 80ans à l’époque et mutilés. Certains avaient perdus leurs jambes et se déplaçaient dans un genre de petite voiture à manivelle, d’autres étaient mutilés du visage auxquels il manquait un oeil ou une partie du menton, qui était déformé et portaient des cicatrices de brûlûres, tous arboraient dignement leurs décorations au revers de leurs vestes. Un témoignage vivant de leur courage et de leurs souffrances. Il faut dire aussi, qu’à mon avis la société du milieu des années 60 était plus humaine qu’aujourd’hui. Je pense que même les laïcs de l’époque n’auraient jamais osé leurs suggérer de se faire euthanasier, au prétexte que leur vie n’était plus digne d’être vécue!

  12. A la mémoire de nos soldats, tous nos soldats, quelque soit leur couleur, leur religion, leur origine, qui ont connu l’horreur de la Somme, de Champagne, de la Meuse et tant d’autre. Qu’ils reposent en paix et surtout faisons en sorte qu’ils ne soient pas mort pour rien. Battons nous pour notre histoire, notre culture et nos origines. Vive la France.

  13. @ ylvie
    Le 11 novembre est une commémoration française, de mémoire du réel, de dignité et d’hommage à ceux de notre sang qui ont versé pour nous le leur. Pas une occasion de ressortir les légendes communautaires et des “machins par balles” imaginaires.

  14. Pour avoir étudiés les morts de mon département – essentiellement rural – de métropole, je peux assurer que les soldats portés sur les monuments aux morts du moindre bourg sont d’extraction provinciale (paysans, artisans, employés, quelques bourgeois ou nobles qui furent officiers ou sous-officiers).
    Les ouvriers étaient mobilisés à l’arrière pour faire tourner les usines d’armement (certains, d’ailleurs, sont morts de cause accidentelle ou pulmonaire (dans les poudreries). Puis ils ont été appelés à rejoindre le front, la “Grande Faucheuse” étant toujours assoiffée de sang. Les femmes les ont alors remplacés dans les usines.
    Ce qui, loin de là, n’efface pas le mérite de notre armée coloniale (je pense aux autochtones et aux européen d’Algérie, fort mal récompensés de leur courage par le pouvoir politique, quelques décennies plus tard).

  15. Nos morts ce sont les pauvres petits gars , tout juste sortis de l’enfance , que la machine de guerre a assassinés .
    Ces petits gars dont les noms sont inscrits sur nos monuments aux morts et dans les églises , par ordre alphabétique .
    Ces petits gars , souvent les fils d’une même fratrie …qu’une mère a pleurés jusqu’à en mourir et qu’ils ont appelée quand la mort les a frappés …
    Leur couleur de peau était bleu , blanc , rouge . Bleu , comme le ciel qu’ils ont imploré en tombant . Blanc , comme les pages du livre de leur vie future . Rouge , comme le sang qu’ils ont versé pour le pays qu’ils aimaient .

  16. toujours impressionnant de voir des familles, comme ici, les Quevy, dont trois enfants sont morts pour la Patrie.
    mais n’oublions pas tous les tirailleurs sénégalais, les zouaves et tirailleurs marocains qui ont également donnés leur sang pour la France….
    il n’y a pas que des croix dans les cimetières militaires….

  17. Respect à tous ceux dont la famille a déjà payé l’impôt du sang, notamment en 1914-1918.
    Garder en mémoire la contribution des coloniaux lors de la bataille de l’Ourcq en septembre 1914 et lors de la reconquête des forts de Verdun en 1916.
    Si tous ceux qui sont arrivés depuis 40 ans sont prêts à payer l’impôt du sang… mais à l’heure de “Nique la France”, on peut en douter…

  18. Les armées coloniales étaient composées en quasi-totalité de Français expatriés.
    les quelques milliers d’hommes autochtones d’Afrique du Nord ou d’Afrique noire ont été très peu exposés lors des affrontements, et leurs régiments ont connu peu de pertes.
    Donc il n’est pas pertinent d’en parler comme quantité comparable avec les quelque 1,5 millions de soldats français morts au champ d’honneur et 5 millions de blessés et mutilés à vie.
    Le peu de soldats étrangers des colonies se sont engagés volontairement, contre une solde intéressante, avec des risques moindres que pour nous autres, hommages leurs ont été rendus comme à tout soldat en cas de disparition.
    Alors on peut arrêter avec la pleurniche du “n’oublions pas les contributions des colonies blablabla”, comme si sans eux on aurait été paumés. C’est le contraire en fait : le poids financier des colonies a plombé tous les pays qui en avaient, sauf l’Angleterre qui avait eu l’esprit de faire un réseau marchand et non pas une entreprise de civilisation hors son territoire.
    Or donc exit la pleurniche. Surtout étant donné la ruine fastueuse qu’ont été les fameuses colonies, le mensonge “colonialiste” qui a suivi, et la reprise de la préférence africaine qui reprend depuis plus de 30 ans avec l’immigration de masse.
    Cette manie de rendre hommage à tout le monde sauf aux siens ou aux siens parmi les autres est totalement débile et foncièrement obscène.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services