Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

A défaut de les emprisonner, mettre les détenus sous escorte

Christiane Ubu Taubira en a encore une bien bonne. Elle envisage des escortes systématiques pour certains détenus en permission après l'affaire du policier blessé lundi en Seine-Saint-Denis par un braqueur en cavale.

"J'ai commandé un examen précis" des textes de loi "pour savoir s'il y a lieu de les modifier de façon à permettre par exemple à imposer systématiquement une escorte pour certains détenus, y compris pour ces motifs de maladie grave ou de formalité administrative suite à un décès"

Ce détenu était en cavale depuis qu'il n'était pas rentré d'une permission. Selon la Chancellerie, le malfaiteur était détenu depuis le 27 septembre 2011 (à la prison de Réau, en Seine-et-Marne) et sa fin de peine était fixée au 3 janvier 2018. Radicalisé en prison il faisait l'objet d'une fiche S. Il avait bénéficié d'une permission de sortie en mai pour effectuer des démarches liées au règlement de la succession de son père décédé.

Partager cet article

5 commentaires

  1. Radicalisme religieux, il ne faut surtout pas prononcer islam. Oh zut je l’ai dit, je vais aller en prison… adieu

  2. Quand nous donnera-t-on le nom et une photo de cet agresseur ? cette occultation télévisuelle est étonnante.

  3. Type de question : QE
    Ministère interrogé : Ministère de la Justice
    Question n° : 39-01060
    M. Gilbert Collard alerte Mme la garde des sceaux, ministre de la justice sur les circonstances dramatiques de l’angélisme pénal dont elle est la principale inspiratrice.
    En effet, l’individu abattu à Argenteuil, après avoir fait feu sur un policier , était connu pour une trentaine d’antécédents judiciaires. Or, il s’était échappé de prison après un aménagement de peine et une permission de sortie accordée au mois de mai. De plus, cet individu condamné pour des actes violents et à main armée faisait l’objet d’un signalement pour radicalisation.
    M. Gilbert Collard demande si la Chancellerie compte mettre fin au laxisme pénal et si la Ministre a proposé sa démission au Chef de l’État, ainsi que l’exige la tradition républicaine en pareil cas.

  4. @ didiamo
    Wilston Blam est mort mais laisse derrière lui un certain nombre d’interrogations sur sa personnalité. A la fois voleur, fugitif et radicalisé
    Impossible de savoir ce qu’a fait Wilston Blam entre sa fuite et le braquage. « Vous vous doutez bien que si l’on savait qu’il était à Saint-Ouen, on l’aurait interpellé », s’agace le procureur de la République de Melun, Daniel Atzenhoffer, qui précise qu’il ignorait jusqu’ici que l’individu était suivi par les renseignements.

  5. Tout faire pour faire monter encore plus le vote FN, pour ainsi mettre les “républicains” dans l’embarras… A la fin, c’est la gauche ant-française qui ramassera la mise, et continuera son oeuvre de destruction monstrueuse !
    Rendez-vous en 2017…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]