Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

A défaut d’annonce tangible, François Hollande crée une commission

François Hollande a annoncé que la commission sur la moralisation et la rénovation de la vie politique serait présidée par l’ancien Premier ministre socialiste Lionel Jospin.

« Cette commission nous fera des propositions pour le non cumul des mandats […], le financement des campagnes, les modes de scrutin […] et enfin tout ce qui est charte éthique. Quand on est élu de la République, il doit y avoir des règles qui s’imposent et donc aucun conflit d’intérêt ne peut être toléré ».

François Hollande a signalé que, s’agissant des modes de scrutin, la commission devrait notamment se pencher sur l’introduction d’une part de proportionnelle aux législatives ou encore sur celui des sénatoriales

Dans son entretien, il a enchaîné les banalités :

  • Deux jours après l’annonce de 8 000 suppressions de postes chez PSA Peugeot Citroën, François Hollande a jugé « inacceptable » le plan social présenté par le groupe automobile, « il doit être renégocié ».
  • « Mon devoir c’est l’emploi, c’est le redressement productif»
  • Le président de la République souhaite que l’emploi soit « le plus haut possible » à la fin de son quinquennat en 2017
  • « S’il doit y avoir une réforme, nous la ferons pour que ce soit sur des éléments fiscaux qui soient justes ».
  • « Il n’y aura qu’un seul mot dans ma bouche qui sera employé parce qu’il correspond à ce que je veux faire : l’effort, l’effort juste ».
  • François Hollande a affirmé qu’il n’écartait « aucune ressource » fiscale pour permettre à l’État de respecter son objectif de réduction du déficit
  • « Je considère que les affaires privées se règlent en privé. Et je l’ai dit à mes proches pour qu’ils acceptent scrupuleusement ce principe »
  • Au nord du Mali, contrôlé par des groupes armés islamistes, il revient aux pays africains de « déterminer » quand et comment intervenir militairement.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

10 commentaires

  1. Je n’ai jamais vu des interviewers aussi complaisant depuis l’interview de DSK par Claire Chazal…

  2. Les commissions depuis la IIIème république n’est ce pas la façon d’enterrer les problèmes. Qui l’a dit, en mieux, déjà?

  3. pour la moralisation, Mr Jospin va avoir une attaque avec l’avalanche de hiérarques du PS mis en examen…voir au-dessus M.Kaltenbach!
    Qui pourra croire a ces calembredaines?

  4. Bel enfumage que cette “charte éthique” (on en voit fleurir dans les entreprises : catalogue de platitudes rédigé dans une novlangue affligeante, où il est question de “valeurs” toutes les deux lignes) ! En principe, l’article 23 de la Constitution et les lois organiques qui en découlent régissent déjà les conflits d’intérêt pour les parlementaires. Quelle utilité d’aller rédiger une “charte éthique” ? Quel serait son statut ?

  5. Sacré programme !… Je me suis senti desuite beaucoup mieux. P….. !

  6. Tout est Normal, tout doit être Normal,tout sera Normal….Norme plaine comme dirait Victor.

  7. La commission Jospin se “penchera”-t-elle sur le financement par les fonds publics de la concubine du Président.
    À ce sujet, on pourra utilement vérifier et rappeler les propos d’un socialiste toujours en pointe:
    En 2003, M. A. Montebourg attire l’attention de M. le Premier Ministre quant à l’évolution inquiétante du budget de la Présidence de la République lors d’une séance de l’Assemblée nationale. Il rappelle que le déplacement de l’épouse du Président en présence de nombreux membres de différents cabinets (présidence et services du Premier Ministre) ainsi que de sa personne « pose un véritable problème éthique quant à l’utilisation de fonds publics dans le cadre de déplacements ne correspondant nullement à l’activité politique et diplomatique de la France ». Ce parlementaire s’appuie sur des informations journalistiques aux termes duquel le coût du déplacement aurait atteint 100 000 euro en règlement de ces deux journées au Saint-Siège pour l’ensemble de la délégation accompagnant l’épouse du Président de la République (17).
    (source http://www.eurojuris.fr/fre/collectivites/services-publics/fonction-publique-personnel/articles/role-epouse-president-republique.html)
    Espérons que Monsieur Jospin s’appuiera sur l’expérience de M. René Dosière, député P.S. (http://www.liberation.fr/politiques/2012/07/11/rene-dosiere-rendez-vous-comptes_832698)

  8. Pour la concubine privée, il a aussi dit qu’elle ne serait présente que lorsque le protocole l’exigerait.
    Avons-nous l’article du protocole détaillant les manifestations de l’Etat où la présence des concubines est exigée ?

  9. Bien vu, je ne pense pas que le terme “concubine” soit employé quelque part dans un protocole.

  10. Désormais la “concubine privée” sera privée de sorties officielles.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services