Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Europe : politique / Pays : Turquie

98 eurodéputés de toutes tendances signent une lettre ouverte au président Erdogan

98 députés européens, dont 33 Français, ont envoyé aujourd'hui la lettre ouverte de l'ECLJ, adressée au président turc Erdogan pour demander la libération du pasteur Andrew Brunson, deux semaines avant la reprise de son procès.

Extrait d'une tribune de Grégor Puppinck sur cette lettre, parue dans Valeurs Actuelles :

"Les députés du Parlement européen sont de plus en plus critiques à l'égard de la Turquie. Une lettre ouverte adressée le 5 juillet 2018 par une centaine de députés au président turc Erdoğan en témoigne, à l'occasion du procès du pasteur chrétien Andrew Brunson. Les députés commencent par rappeler leur résolution votée en février et dénonçant fermement les violations actuelles des droits de l'homme en Turquie. Ils protestent ensuite « contre le fait que le pasteur Brunson a dû attendre près d'un an et demi avant d'être inculpé » et contre « le fait que l'acte d'accusation associe la « christianisation » au terrorisme, considérant la foi chrétienne comme une menace pour l'unité de la Turquie, alors que le christianisme a été présent pacifiquement sur cette terre bien avant la République de Turquie actuelle ».

La liste des signataires de la lettre en fait une exception dans la vie politique européenne. Les 98 eurodéputés signataires sont issus de tous les groupes politiques et de 21 nationalités : cette unité est très rare en politique, d'autant plus lorsqu'elle vise à défendre la mission d'évangélisation d'un pasteur auprès des musulmans.

Parmi les Français, les anciens ministres Brice Hortefeux (LR) et Jean Arthuis (REM) ont cosigné la lettre, aux côtés de députés appartenant à divers partis politiques, en particulier Édouard Martin (PS), Nathalie Griesbeck (Modem), José Bové et Michèle Rivasi (Verts), Nicolas Bay (FN), Jean-Marie Le Pen (non-inscrit) ou encore Florian Philippot (Patriotes). Parmi les personnalités étrangères qui se sont associées à la démarche, nous remarquons notamment Peter van Dalen et Lars Adaktusson, respectivement coprésident et vice-président de l'intergroupe du Parlement européen sur la liberté de religion. L'ancien président de la Diète de Pologne Marek Jurek fait également partie des cosignataires.

Au moment des élections générales turques, ces députés envoient ainsi un signal fort à l'exécutif européen, qui a exprimé à plusieurs reprises son souhait de voir la Turquie rejoindre l'Union."

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

5 commentaires

  1. Comment l’exécutif de l’UE a-t-il pu, une seule seconde, envisager l’intégration de la Turquie dans l’UE ?

  2. Evidemment que le christianisme est une menace pour la Turquie et aussi pour l’islam, puisque le Christ est une menace pour Lucifer. Qu’est-ce qu’ils s’imaginent ces députés européens ? que le Diable ne sait pas qu’il est déjà perdu peut-être ? naturellement qu’il le sait, seulement, dans son orgueil phénoménal, il refuse de l’admettre. Il n’y a guère que ces députés européens repus et nos lamentables petits politicards français pour ne rien comprendre à la situation. La Porte était notre ennemi, elle l’est toujours, c’est tout.

  3. Comment l’Europe peut-elle imaginer intégrer dans l’UE un pays qui a envahi Chypre et l’a dépossédé d’une moitié de son territoire, qui ne reconnait toujours pas le génocide des Arméniens, qui continue de persécuter les chrétiens, qui emprisonne en masse les opposants au régime…
    Il faut croire que cette Europe est devenue bien servile et a renoncé à tout ce qui a été ses valeurs.
    Mais “Comme tu as fait, il te sera fait ; tes actes retomberont sur ta tête” Ancien Testament Abdias, 15.

  4. Le fait que la justice turque associe la christianisation au terrorisme, et y voit une menace pour l’unité de l’état est très révélateur. On comprend mieux pourquoi le gouvernement jeune turc, prédécesseur de la Turquie actuelle a commis le génocide de 1,5 Millions d’Arméniens chrétiens. Il étaient évidemment terroristes et autant qu’ils fussent, hommes, femmes et enfants des obstacles à l’unité de la Turquie; il fallait donc les génocider! Au fond rien n’a changé de nos jours!

  5. Et Erdogan s’en fout ….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services