Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : Angleterre

8 ans de prison pour avoir volé la vie d’un enfant sans défense

Lu sur le blog de Jeanne Smits :

"Une femme de trente-cinq ans vient d'être condamnée à huit ans de prison
par un juge britannique pour avoir pratiqué un auto-avortement qui a
provoqué la mort de son bébé à 39 semaines de grossesse
. Sarah Louise
Catt, de Sherburn-in-Elmet, dans le Yorkshire, avait déjà deux enfants
de son mari au moment où elle a découvert qu'elle était enceinte d'un
collègue de travail qui était son amant depuis plusieurs années.
Hors-délais pour un avortement légal – elle a découvert sa grossesse à
30 semaines lors d'une échographie, et l'avortement n'est autorisé « que
» jusqu'à 24 semaines en Grande-Bretagne – elle s'est procuré du […] par internet, et a donné naissance à un garçon mort-né
qu'elle dit avoir enterré. […]

Le juge a refusé de considérer l'affaire comme un homicide involontaire,
jugeant que si le bébé avait été tué quelques jours plus tard à la
naissance, Mme Catt aurait été accusée de meurtre
. Il a donc prononcé
une sentence assez lourde, précisant que celle-ci sanctionne le « choix
délibéré, en pleine connaissance de la date du terme de la grossesse,
d'avoir mis fin à celle-ci
» alors qu'elle était parfaitement au courant
que l'avortement était illégal :

« Ce que vous avez fait, c'est de voler à un enfant apparemment en
bonne santé, vulnérable et sans défense, de la vie qu'il s'apprêtait à
commencer. L'enfant encore dans le sein était si proche de la naissance,
qu'à mon jugement toute personne qui pense droit estimerait ce délit
plus grave que l'homicide involontaire »,
a dit le juge Cooke. […]

Le jugement de la cour de Leeds est à l'opposé de celui qui, en France, a abouti à l'acquittement d'une femme qui a tué son nouveau-né, par lequel l'infanticide est légalisé de fait, comme le souligne Yves Daoudal."

Partager cet article

4 commentaires

  1. Notre pauvre monde est totalement diabolisé.L’esprit du mal est représenté partout.Dans l’Eglise, dans les tueries en tous genres,chez les jeunes, dans les gouvernements.Le terme scrupule a été rayé. Tout est permis. Le monde est dirigé par satan et le monde ne s’en rends même pas compte.Le monde sera un jour jugé par Dieu et il sera étonné de la sentence….à moins qu’il ne se reprenne.

  2. Voler la vie, quelle absurdité ! Aucun être vivant n’est propriétaire de sa vie, car c’est la vie qui donne à un être la possibilité de posséder quelque chose. Pour avoir (et donc pour ne pas avoir encore ou pour ne plus avoir), il faut déjà exister. La mort n’est un préjudice que pour les vivants. C’est à ceux qui sont encore en vie que l’homicide peut voler quelque chose. Les magistrats ne devraient pas faire les philosophes ou les moralistes quand ils prononcent des sentences, cela donne un air personnel et contestable à des actes d’autorité qui, au contraire, gagnent en majesté par leur froideur légaliste.

  3. Curieux : avant les 24 semaines on peut supprimer la même vie sans la voler ? Quelle incohérence ! La gymnastique mentale des pro-avortement est vraiment souple. Quelle malhonnêteté intellectuelle !

  4. Cassianus est bien sévère avec le juge Cooke.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services