Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / Culture de mort : Avortement / Pro-vie

72% des Français pensent que la société devrait davantage aider les femmes à éviter le recours à l’avortement

72% des Français pensent que la  société  devrait  davantage  aider  les  femmes  à  éviter le recours à l’avortement

Un sondage sur l’avortement en France réalisé par l’IfoP en 2016 montre que :

– 72% des Français pensent que la société devrait davantage aider les femmes à éviter le recours à l’avortement
– 89% des Français qu’un avortement laisse des traces psychologiques difficiles à vivre pour les femmes

– 84% des Français sont favorables au fait d’intégrer dans ce livret officiel d’information remis aux femmes enceintes consultant en vue d’une IVG le détail des aides aux femmes enceintes et aux jeunes mères

 

Partager cet article

6 commentaires

  1. Oui mais voilà : ce sont les 28, les 11 et les 16% restants qui ont plus de poids politique aujourd’hui, et refuser de les écouter est de la discrimination… aux yeux de nos gouvernants.

    Et pendant ce temps-là, le mode de vie et les codes arabo-musulmans s’étendent de plus en plus dans notre pays !

    Occulos habeunt et non videunt Domine…

  2. Ce qui prouve que malgré le matraquage depuis r5 ans de loi Veil, et de droit et progrès des femmes, beaucoup de personnes ne sont pas dupes et pensent à juste titre qu’ un avortement est un échec avant d être un droit. Et que pour tout catholique cohérent avec sa foi c est un infanticide.

  3. 72% des français interrogés comme ça à froid. J’espère qu’après 2 minutes de réflexion, on frise les 100% !

  4. Je ne suis pas contre l’avortement mais il est évident que conseils et éducation pourraient facilement diviser le nombre par trois dans un premier temps. Ne serait-ce que les femmes qui y ont recours trois ou deux fois ! ?

  5. mais quelle femme est pour avorter de gaité de coeur?
    entre igv comme SAV de la contraception, la fofolle qui baise sans discernement, que reste-t-il ? des femmes qui ne savent plus où elles en sont ? qui subissent des “conseils” de diverses sources (comment tu vas faire, ce n’est pas le moment, que deviendra cet enfant, …), la solution de facilité, c’est d’avorter, en pensant que c’est anodin, et tout est fait pour celà (déculpabiliser, qu’ils disent)
    un peu de discernement serait le bien venu, mais voilà : c’est dans l’affect que l’on s’accouple, et la suite … manque de raison, d’où le nombre d’avortements
    une mise au clair des possibilités offertes pour garder et élever correctement son enfant serait un minimum -penser qu’une chanson de l’entre deux guerres qui voyait une naissance comme un travail fait pour la patrie est bien loin (mes parents sont venus me chercher)-

  6. 89% des Français considèrent qu’un avortement laisse des traces psychologiques difficiles à vivre
    et seulement 72% pensent que l’on devrait davantage aider les femmes à éviter le recours à l’avortement

    Si j’ai bien compris il y a 17% de français qui considèrent qu’un avortement laisse des traces psychologiques difficiles à vivre mais qu’il est inutile d’aider davantage les femmes à l’éviter !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services