Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

7 militaires français ont perdu la vie ces derniers jours

Pendant que François Hollande fait piétiner les tombes des poilus de Verdun, des militaires français continuent de donner leur vie pour la France :

Jeudi 19 mai, un caporal-chef du 3e régiment de hussards de Metz est décédé à Longeville-lès-Saint-Avold. Le véhicule blindé léger, dont il était chef de bord, s’est retourné et a fait des tonneaux. Le convoi de quatre blindés légers effectuait un exercice de conduite.

Vendredi 20 mai, un hélicoptère de la gendarmerie s'est écrasé dans les Hautes-Pyrénées. Le H145 a fait une chute de 600 mètres, après qu'une pale a heurté sur la paroi montagneuse. Les quatre morts sont le capitaine Jean-Christophe Royer, le major Dominique Jamet ainsi que les adjudants-chefs Lionel Loussalez-Artets et Christophe Cavailles.

Samedi 21 mai, l’adjudant Alain Nicolas de l’antenne GIGN d’Orange a été tué lors d’une intervention à Gassin (Var) samedi à Gassin (Var) lors d'une intervention menée pour maîtriser un forcené. Né en avril 1978, il était marié et père de deux enfants.

Vendredi 27 mai, un sergent du 13ème Régiment de Dragons parachutistes a été pris d’un violent malaise au cours d’un exercice dans la région de Périgueux. Ses camarades lui ont immédiatement prodigué les premiers soins avant qu’il soit pris en charge par les pompiers puis par le SAMU, en présence de la gendarmerie. Il est décédé vers 3h du matin. Agé de 31 ans, ce sergent vivait en couple et était père d’un enfant en bas âge.

Prions pour eux et leurs familles

Partager cet article

4 commentaires

  1. Oui, prions pour eux, leurs familles leurs amis et collègues.
    Merci au Salon Beige de nous tenir informé.

  2. OUI merci de nous tenir informés …sans vous aucune autre information !!
    rien a voir avec le sujet …mais c’est frustrant de ne pouvoir avoir accès aux vidéos de Daily Motion !!!

  3. Honneur à l’adjudant Alain Nicolas
    Communiqués du 25 mai 2016 :
    Communiqué de presse de Marion Maréchal-Le Pen, Député de la 3° Circonscription de Vaucluse
    Même si le sacrifice suprême est intrinsèquement lié à l’engagement des militaires et des policiers, c’est toujours une immense tristesse de voir tomber l’un d’entre eux, en service, au champ d’honneur.
    L’adjudant Alain NICOLAS, qui servait au PI2G D’ORANGE, vient de nous quitter à l’âge de 38 ans, en tentant d’appréhender un forcené dans le VAR. Il laisse derrière lui une femme et deux enfants, des parents, des amis, ainsi que de nombreux frères d’armes plongés dans la douleur. Demain, l’adjudant NICOLAS méritera plus que quiconque les honneurs et l’hommage qui lui seront rendus au cours d’une cérémonie à Orange.
    A sa famille, à ses camarades, j’apporte tout mon soutien dans cette terrible épreuve, et je tiens aussi à leur témoigner la grande considération et la très haute estime que j’ai pour les serviteurs de la Nation qui œuvrent au sein de la gendarmerie, de la police et des armées, ne l’oublions jamais, au péril de leur vie.

  4. En UDP

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.