670 000 pétitions signées pour le CESE

Rendez-vous devant le CESE vendredi 15 février à 8h15, place Iéna à Paris, pour déposer ces 670 000 pétitions. Philippe Brillaut propose de poursuivre en allant jusqu’au million de pétitions pour le 28 février. Pour la première fois sous la Vème république, une pétition citoyenne sera réceptionnée officiellement !

Par ailleurs, je reçois ce message par courriel :

  1. Le vote sur la dénaturation du mariage devait avoir lieu en décembre 2012  >> Il l'a été 2 mois plus tard au terme d'une procédure pénible et laborieuse.
  2. Les médias réduisaient l'opposition à "cathos intégristes et homophobes" >> Après 2 manifs irréprochables, cette approche n'est plus tenable.
  3. L'opposition était présentée comme étant le seul fait de l'Eglise >> Les voix fortes de Sylviane Agacinski et du professeur Frydmann ont contribué à faire bouger les lignes.
  4. Non consulté, le Conseil National d'Ethique s'est autosaisi des questions liées à la PMA et à la GPA >> Le gouvernement est maintenant tenu d'attendre son avis avant de légiférer.
  5. La PMA (+GPA?) devaient être dans le texte >> Elles ne le sont pas. De plus, en reparler à quelques mois des municipales sera très compliqué.
  6. Le gouvernement minimisait en janvier l'ampleur de la contestation >> Ce vendredi, 670 000 pétitions réclamant la saisine du Conseil Economique & Social seront déposées.
  7. Un engagement de campagne méritait à peine d'être débattu  >> L'autisme du gouvernement renforce l'opposition spontanée et la démocratie participative.
  8. Les partisans LGBT étaient les "gentilles forces de progrès" >> Les médias n'ont pas osé évoquer le blasphème perpétré aujourd'hui à Notre-Dame.
  9. Le Sénat devait voter le texte début mars >> L'examen du texte est reporté au 2 avril, soit 8 jours après la manifestation nationale du 24 mars.
  10. Pour rappel, en 1984, Parlement et Sénat avaient déjà voté la loi sur l'Ecole Libre >> La loi a été retirée en raison de l'ampleur de la mobilisation.

La victoire est possible.

12 réflexions au sujet de « 670 000 pétitions signées pour le CESE »

  1. Caroline Fauconnier

    La mobilisation de tant de français est en soit déjà une immense victoire. Tenons bon et continuons à informer : il y a beaucoup d’ignorance et de naïveté autour de nous, mais aussi de saines réactions dès que l’on prend le temps d’expliquer. Préparons un “printemps” français.

  2. PK

    « Les hommes d’arme batailleront et Dieu donnera la victoire… »
    Ce n’est pas nouveau : ça a juste 600 ans aujourd’hui et c’était dans la bouche d’une pucelle qui a changé le cours de l’histoire « alors que tout était foutu et joué d’avance ».
    Saint Jehanne, priez pour nous : aidez-nous encore une fois !

  3. Esperanza

    On va leur faire retirer cette loi, de gré ou de force
    pourquoi ? parceque eux, Ils sont prêts à suivre les pas de la révolution Française qui donna l’ordre d’exterminer les opposants sous prétexte qu’ils n’étaient plus dignes d’être des hommes. Ca se profile: si on est contre l’avancée des dogmes de la religion d’état on ne mérite pas d être libre et de vivre.

  4. esprit libre

    Non, si “La victoire est possible”, elle est surtout impérative, obligée : pouvons-nous accepter une telle loi scélérate qui défigure le mariage et la famille, livre de pauvres orphelins à une adoption contre-nature, prive des enfants de leurs origines et falsifie leur filiation, enfin encouragerait les tentatives d’endoctrinement dans les écoles ?
    Nous sommes mobilisés. Nous sommes le pays réel. François Hollande va devoir nous entendre et il n’a pas fini s’il s’obstine à nier l’évidence.

  5. mère de 6 enfants

    jean Marc Ayrault disait ce soir sur France 3 aux info: “la marque de notre gouvernement, c’est la concertation”!!!!!
    En tout cas, ce gouvernement aura fait beaucoup pour l’unité des catholiques! Merci à eux

  6. stephe

    Ce n’est pas sûr qu’il perde le soutien des verts, qui tiennent par dessus tout à conserver leurs tabourets auprès du Trône. Placé , Duflot & co sauront bien justifier cela sans soucis et Mamer ira bougonner dans son coin.

Laisser un commentaire