Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

63% des Français estiment que l’enfant doit avoir un père et une mère [+10% depuis août]

Un sondage IFOP sur l’adoption par des personnes de même sexe

indique
que les Français sont « très réticents », à quelques semaines du
projet de loi. 63 % des personnes interrogées répondent « qu’il faut que
les enfants puissent avoir un père et une mère 
» contre 34 % qui
affirment « qu’il faut que les couples homosexuels puissent adopter des
enfants
 ».

Ce sondage a été commandé par l’association Les Adoptés veut
« attirer l’attention des pouvoirs publics sur le sort et la fragilité
des personnes adoptées 
». Elle demande que

« la parole soit enfin donnée
aux premiers concernés, les personnes adoptées, avant toute décision
dans la précipitation, bouleversant les conditions même de l’adoption
 ».

De nombreux adoptés ont témoigné ce 9 octobre à Paris de leur « traversée difficile de l'enfance et de l'adolescence, de leur
cheminement de vie particulier pour construire leur identité
 ». Les membres de l'association soulignent

« la discrimination qu’une
telle loi instaurerait contre les enfants adoptés vis-à-vis des autres
enfants : l’Etat organiserait lui-même un système privant des enfants
d’un papa ou d’une maman
 ». 

Lara Carbery, porte-parole de l’association, affirme : 

« Il
serait terriblement injuste vis-à-vis des enfants adoptés de leur
enlever ces repères structurants essentiels que sont un papa et une
maman, car l'amour ne suffit pas, il nous faut  la richesse de chacun
d’eux et leur complémentarité. Je demande donc à Madame Taubira de
stopper ce projet de loi au nom de tous les adoptés. N’imposez pas,
Madame, des inégalités entre enfants en attente d'adoption. Ne privez
pas délibérément certains enfants d'un papa et d'une maman ».


Addendum 10/10 :

Cette enquête montre une réelle évolution depuis mi-août, lorsqu'une enquête du même institut Ifop estimait que 53% des Français étaient favorables à l'adoption d'enfants par les homosexuels.

Partager cet article

10 commentaires

  1. Dieu soit loué, malgré toute la propagande, 63% de la population est encore assez saine pour réprouver les entreprises les plus démentes de nos idéologues “progressistes”!

  2. 63 %, ça me paraît très peu.
    Dans une société saine, 98 % des gens diraient qu’un enfant doit avoir un père et une mère.
    A-t-on posé la question : auriez-vous aimé, vous, être élevé par deux personnes de même sexe ? Je pense que les résultats auraient été différents.

  3. 63% seulement? Je ne pensais pas que la décadence était aussi avancée…
    Il est vrai que la propagande pernicieuse à commencé il y a bien longtemps…
    Un de mes fils me disait récemment se souvenir du fait que, au milieu des années 70, regardant une émission (d’un certain Pierrard) pour les enfants de son âge (une dizaine d’années) il fut surpris quand au sujet de l’adoption, et dans cette émission infantile, on présenta alors un couple de messieurs “vivant ensemble”… On n’évoqua évidemment pas l’homosexualité, mais on les interviewa pour qu’ils fassent part de leur désir d’adopter un enfant !

  4. Le pourcentage ne fait rien à l’affaire.
    La moi naturelle n’est pas le résultat d’un sondage.

  5. pour ma part je me demande qui peuvent bien être ces 37 % qui pensent autrement !
    On est en pleine manipulation, non ?

  6. La machine à décerveler s’emballe ;je ne peux plus suivre…!Sauve qui peut UBU

  7. Le projet de loi sur le mariage homosexuel modifiant le code civil, prévoit de supprimer les mots père, mère, mari et femme de tous les documents officiels.
    Père et mère seront remplacés par parents (numérotés parent 1 et parent 2) et mari et femme seront remplacés par époux.
    La nouvelle loi nie que “père” et “mère” sont des réalités biologiques, affectives, psychologiques, institutionnelles et symboliques.
    Elle nie que les Français, et sans doute tous les humains, sont attachés à ces réalités car elles constituent leur être dans ce qu’il a de plus intime.
    Tout l’édifice anthropologique sur lequel , depuis toujours, nous bâtissons notre vie sera balayé d’un trait de plume.

  8. Ce qui est terrible est dans les soit disant 37% de pour – qui sont sans doute moins – il y a des gens qui se prétendent catholiques…

  9. Oui, le pire c’est que des catholiques soient pour le mariage pour tous et n’importe quoi.
    A la mi-août, les gens n’avaient pas réfléchi aux conséquences. La plupart pensait que cela ne les concernerait jamais et surtout n’imaginait pas les conséquences juridiques, psychologiques, financières, etc.
    Maintenant, grâce au SB et de beaucoup d’associations, personne ne peut dire ne pas être au courant.

  10. Ne peut-on tirer des leçons de l’expérience?
    Ne peut-on faire savoir les résultats de cette entreprise de mères porteuses qui avait pour nom “Lebensborn”? Ce n’est pourtant pas si loin (ni dans l’espace ni dans le temps).

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]