Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

61 chrétiens tués au Pakistan

Un double attentat suicide devant une église a fait au moins 61 tués et 80 blessés ce matin à Peshawar, grande ville du nord-ouest du Pakistan.
Il s'agit de l'une des attaques les plus meurtrières jamais menée au Pakistan contre les chrétien.

Les deux terroristes ont déclenché les explosifs qu'il portaient sur eux à la sortie de la messe.

Partager cet article

6 commentaires

  1. Le programme de la RATP reste tristement égal à lui-même…
    Ah si c’était des palestiniens tués dans la bande de Gaza, ou pire des musulmans assassinés par des chrétiens !! La Nation ne serait pas assez éloignée de l’Étoile pour contenir le cortège de protestation !

  2. Cela devrait faire la une des journaux.

  3. Correction: ce soir il y a au moins 78 morts.
    On attend les condamnations officielles des autorités musulmanes du monde entier.

  4. Le pape dénonce l’attentat au Pakistan
    Le pape a dénoncé “le mauvais choix, un choix de haine et de guerre”, après le double attentat suicide perpétré devant une église à la sortie de la messe au Pakistan. “Aujourd’hui, au Pakistan, pour un mauvais choix, un choix de haine et de guerre, plus de 70 personnes sont mortes : ce chemin n’est pas le bon, il ne sert à rien”, a assuré le pontife devant des milliers de jeunes à Cagliari, à la fin d’une visite pastorale en Sardaigne.
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/09/22/97001-20130922FILWWW00149-le-pape-denonce-l-attentat-au-pakistan.php

  5. Ne vous attendez à rien comme interventions de la part de nos dirigeants puisque c’est leur politique, certes mise en œuvre drastiquement par des fous furieux certainement sous stupéfiants, mais leur raison de vivre, ils le prouvent et le disent assez à qui veut l’entendre est d’en finir avec le Christianisme.

  6. Au JT de France 2 en tout cas il n’est question que du Kenya, autre lieu où vient de s’exercer la folie islamique. Les Chrétiens représentent 2 % de la population pakistanaise. Traditionnellement pauvres, victimes de discriminations, relégués dans des métiers subalternes (le nettoyage en particulier) ils vivent souvent dans des bidonvilles.

Publier une réponse