Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

5 millions de chômeurs en France

235013051708 C’est le chiffre révélé par une employée à l’ANPE dans un livre qui vient de paraître. Fabienne Brutus a écrit son livre à partir de l’automne 2005, quand étaient officiellement annoncés 2,5 millions de chômeurs en France et que l’on se félicitait d’être passé sous la barre psychologique des 10 % de la population active.

En fait, les pouvoirs publics ne retiennent que les chômeurs de catégorie 1 ("personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDI à temps plein", ce qui correspond à la définition du chômage au sens du Bureau International du Travail). Les 7 autres catégories de demandeurs d’emploi inscrits à l’ANPE ne sont pas comptabilisés:

"Or, toutes catégories confondues, ils étaient un peu plus de 4 millions inscrits à l’ANPE à la même époque. Auxquels on peut ajouter les jeunes non indemnisés, les vieux dispensés de recherche d’emploi, les RMistes non inscrits ou encore ceux qui, par lassitude, abandonnent le pointage : un bon million de personnes en plus, selon Fabienne Brutus. Total estimé : 5 millions de chômeurs en France. 19 % de la population active."

Le livre dénonce également "la gabegie, les radiations abusives [300 000], la paperasserie inefficace, l’argent public gaspillé", tout ceci ayant été déjà pointé par un rapport de la Cour des comptes sur l’ANPE.

Michel Janva

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

13 commentaires

  1. Pour l’avoir écoutée sur LCI, je ne pense pas que ce soit une bonne idée de lui faire de la publicité ; je ne sais pas ce que vaut son livre mais ce qui est certain c’est qu’elle n’aurait pas été aussi prompte à dénoncer les mêmes disfonctionnements sous un gouvernement de gauche !

  2. Mais ses chiffres sont-ils bons ?

  3. Cela fait déjà longtemps que les Français savent que le chômage atteint plus de cinq millions de personnes, je ne vois pas trop la nouveauté.

  4. D’où que les Français le savent ? Certains sans aucun doute. Mais pas tous.

  5. La lettre Faits et Documents n° 213 relate un chiffre supérieur: 25%.
    J’ignore si son auteur a repris les chiffres de ce livre.
    Ce qui est sûr, c’est que le nombre de RMIste augmente continuellement, au bénéfice du chiffre officiel du chomage…

  6. Certes, elle l’a dit, elle est syndiquée (Sud je crois). Et alors? Elle a une analyse honnête. Oui je crois qu’elle l’aurait publié aussi sous la gauche. “Blanc ou noir le bon chat est celui qui attrape les souris” “miaou” zedong – que je cite ici par humour noir…

  7. Discuter avec les gens surtout en province, gens de provinces qui ont eux gardé le bon sens et ne sont pas gangrener par le parisianisme !
    Et écouter Radio Courtoisie, ou ce genre d’infos y est donné depuis de nombreuses années.

  8. Elle est aussi passée a l’émission “arrêt sur Images”, et sa description de la sous estimation volontaire des chiffres du chômage était très intéressante et semblait sincère. même si elle est restée discrète sur son appartenance syndicale. Que ce syndicat n’ai rien a proposer d’efficace contre le chômage et fasse partie de la coalition des bloqueurs n’enlève rien a l’intérêt de son témoignage. Plus de détails en suivant le lien

  9. Guerre des chiffres… une fois encore….. 5 Millions selon les organisateurs, 2,5 selon le gouvernement…
    De toute façon, il y en a trop… beaucoup trop !!
    On ne peut aujourd’hui plus prendre au sérieux le moindre chiffre qui est avancé car ils sont pour la plupart faux, exagérés à la convenance de ceux qui les délivrent.

  10. Le problème n’est pas pour moi de savoir si ses chiffres sont les bons ou pas. Ce qui me gêne c’est que vous encouragiez la lecture d’un livre publié par une de ceux qui nous cassent les pieds au quotidien, bref que vous nous proposiez de lui remplir son porte feuille. En ce qui me concerne je ne l’achèterai pas. Eh oui, on a les revanches qu’on peut ! Et puis je trouve déloyal qu’elle publie en annexes de son livre les notes internes de son agence,dans lesquelles sont données certaines consignes aux cadres. C’est tellement facile ! Anne-Marie (celle du premier post)

  11. Je n’incite personne à l’acheter. Personnellement, je considère que ces chiffres ont de l’intérêt.

  12. La définition du chômeur selon le BIT n’est pas celle qui est donnée.
    C’est celle -ci :
    – être sans emploi, c’est à dire ne pas avoir travaillé, ne serait-ce qu’une heure, durant une semaine de référence ;
    – être disponible pour prendre un emploi dans les 15 jours ;
    – chercher activement un emploi ou en avoir trouvé un qui commence ultérieurement.
    Copié-ollé d’ici : http://www.insee.fr/fr/nom_def_met/definitions/html/chomeur-au-sens-du-bit.htm

  13. Ci-dessous, l’analyse d’Emmanuel Ratier dans Faits et documents, cité par le Quotidien-Presse du Front national:
    “Silence on truque:
    Dans sa lettre d’information Faits et Documents (édition du 1er au 15 avril 2006) Emmanuel Ratier évoque les mensonges gouvernementaux sur les chiffres du chômage. A l’heure « où les syndicats représentant les principales structures de statistiques publiques (ANPE, Education nationale, INSEE, ministère de l’Emploi) » ont publié « un communiqué commun » le 20 mars, « ignoré par les médias », dans lequel « les signataires indiquent que le pouvoir politique tente de contrôler le travail des statisticiens ». « Des pressions ont été exercées ces derniers mois pour obtenir une baisse du chômage et l’augmentation artificielle des créations d’emploi induites par les mesures gouvernementales. » Toujours dans F&D, il est précisé que si l’on comptabilise les catégories de demandeurs d’emplois arbitrairement soustraites des chiffres officiels, « au lieu des 2 419 000 chômeurs recensés, on aboutit à 4 244 000 personnes », « soit plus de 15% de la population active ». « Et si l’on défalque les 5 millions de fonctionnaires et assimilés ainsi que les exclus (SDF, Rmistes, etc.) on aboutit à un taux de chômage réel pour la population exposée de près de 25% ».”

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services