Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

54 antécédents judiciaires et toujours en liberté

54 antécédents judiciaires et toujours en liberté

Cet individu ne menace pas la République… :

 La police a une nouvelle fois interpellé le suspect de 19 ans. Son ADN a été retrouvé sur plusieurs lieux de cambriolage.

Ce n’est pas la première fois qu’il a à faire aux policiers, loin de là. Malgré son jeune âge, son nom apparaît déjà à 54 reprises dans le fichier de Traitement des antécédents judiciaires, le fichier utilisé par les forces de l’ordre.

Cet habitant de Vénissieux a été interpellé ce mardi matin. Il est cette fois accusé de trois cambriolages et d’une tentative de cambriolage, à Corbas, Communay, Ternay et Serezin-du-Rhône (Rhône) raconte 20 minutes.

Son ADN a été retrouvé à plusieurs reprises dans ces affaires.

Placé en garde à vue, l’homme a reconnu les faits et a été laissé libre. Il sera jugé le 17 septembre prochain par la justice.

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

6 commentaires

  1. Beaucoup moins dangereux que M. Dettinger, il ne peut pas être mis en détention préventive. Il y a, en outre, fort à parier que ce gentil garçon n’est pas de la même classe sociale que M. Dettinger. Sa mise sous écrou générerait donc des troubles que l’Etat n’a ni l’envie, ni les moyens de réprimer.
    Nous avons de nouveau une preuve flamboyante de l’indépendance de la “justice”…

  2. Tant qu’il ne met pas un gilet jaune il ne risque rien…

  3. Voilà ! c’est ce qui s’appelle la fermeté ! P…. , mais où va-t-on ?

  4. 54 antécédents judiciaires… à ce compte-là, ce n’est même plus du laxisme, mais bien plutôt un encouragement pour continuer de “malfaire” !

    Et dire qu’avec simplement son gilet jaune dans sa voiture, on risque l’embastillement pur et simple !

    • Entre coquins ils se comprennent.

      La saine réaction du boxeur, elle, pour excessive que lui-même reconnaît qu’elle ait pu être, est totalement incompréhensible pour les sans coeur qui prétendent nous diriger. Les sans dents eux, peuvent avoir du coeur!

  5. Avant, on disait : faute avouée est à demi pardonnée , maintenant elle est carrément pardonnée , non suivie d effets punitifs. Bientot, on punira la victime de ces cambriolages parce que son attitude équivaudra à une tentation , une incitation au vol . Nous n en sommes pas loin.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services