Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

50 veilleurs interpellés à Paris cette nuit

Ces dangereux réactionnaires menaçaient cette nuit la République. La réaction de Manuel Valls ne s'est pas fait attendre :

4

V

0

3

Partager cet article

24 commentaires

  1. Si les hommes et femmes politiques avaient du courage et ne partageaient pas une certaine connivence entre eux, lors de la prochaine alternance, les responsables des arrestations arbitraires passeraient en justice.

  2. .. et les CRS ils n’ont pas enlevé leurs casques ou leurs calots comme les Italiens ? Et ils ont de nouveau procédé à des arrestations ? Honte sur eux (et elle vient).

  3. Outre le fait alarmant de cette dérive totalitaire, quand walls donnera ses statistiques de fin d’annee sur la sécurité, il pourra dire que le nombre de garde a vue et d’arrestations sera très bon cette année. On en deduira qu’il est un bon ministre de l’interieur…

  4. Je salue le courage de tous ces veilleurs, jeunes et moins jeunes, qui vont au bout de leurs idées. Une vraie lumière pour notre monde de l’immédiat et du conformisme, un vrai remède. Chapeau bas !

  5. On en apprend de bien bonnes sur le fil des gazouillis à propos de cette arrestation.
    Les arrêtés ont été libérés tard dans la nuit (ou plus probablement extrêmement tôt dans la matinée) d’abord les hommes, puis les femmes.
    Commentaire d’un gazouilleur: ah bon, parce qu’il y a une différence?

  6. Qu’est ce qui s’est passé? J’y étais jusqu’à un peu avant minuit et tout allait bien…

  7. Merci et Bravo à vous tous Résistants qui veillez sur la famille et les enfants !
    Vous êtes sans cesse dans notre cœur et nos pensées. Avec vous, nous aussi, ONLR JJJ JJJ JJJ.

  8. Ah bon ?!?
    Les hommes auraient été libérés d’abord ?
    Mais il y a eu discrimination en raison du sexe alors ?
    N’y-a-t-il pas lieu de porter une plainte complémentaire par rapport à celles liés aux arrestations arbitraires ?

  9. Des courageux…
    Patience.
    François Hollande et ses complices sont enfermés dans une logique absurde, une fuite en avant qui ne comporte que des risques pour eux et aucun avantage.
    Il faut user et encore user.
    Le terrier, lentement, est enfumé.

  10. Bientôt nous jugerons ces traites comme en 45

  11. Ce régime ne durera pas… un jour, il faudra bien régler les comptes…
    Et alors, “ils” ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas puisqu’on leur rappelle à longueur de temps qu’ils sont hors la loi et contreviennent à tel et/ou tel article.

  12. RDV devant la maison de la radio.

  13. Les CRS sont des vendus.
    Honte sur eux.

  14. Petit (ou grand) témoignage de la soirée d’hier:
    “Que s’est-il passé avec les Veilleurs hier à Paris, et pourquoi tous nous devons réagir ?
    Après une de veillée initialement prévue place de la Bourse qui, quelque peu perturbée par la pluie, a été déplacée vers le marché Saint Honoré, les Veilleurs présents ont décidé d’aller boire ensemble un vin chaud au marché de Noël des Champs Elysées pour faire plus ample connaissance.
    Ainsi, peu avant minuit, ils se sont déplacés vers le marché de Noël des Champs-Elysées. Après un début de déplacement sans encombres, toujours accompagnés par des policiers en civil, une cinquantaine de Veilleurs parisiens a été brutalement repoussée par les forces de l’ordre rue du faubourg Saint-Honoré à une centaine de mètres du palais de L’Elysée.
    Rapidement encerclés, il a été proposé aux Veilleurs d’être raccompagnés par petits groupes vers la station de métro la plus proche. Ne pouvant accepter d’être raccompagnés sous la contrainte, ils ont alors entamé plusieurs chants dont le Va Pensiero de Verdi et le chant des partisans. Ils ont alors été bloqués sur le trottoir, serrés contre les voitures garées le long du trottoir puis très violemment séparés un à un par les gendarmes mobiles avant de subir une fouille sommaire et d’être invités à monter dans un bus de la police nationale.
    Conduits toutes sirènes hurlantes vers le commissariat de la rue de l’Evangile dans le dix-huitième arrondissement, il leur a été demandé de descendre du bus quatre par quatre, les hommes précédant les femmes. Pénétrant dans la cour d’un commissariat bardé de fils barbelés au milieu d’une haie d’une trentaine de gendarmes mobiles, Ils ont été invités à présenter un à un nos papiers d’identité à trois fonctionnaires successifs. La liste de leurs noms a été dressée à deux reprises par deux équipes différentes. Un formulaire d’interpellation a également été rempli par un fonctionnaire de police. Interrogés sur le cadre de cette procédure, le commandant de police a indiqué qu’il s’agissait d’une vérification d’identité autorisée et sous le contrôle du Procureur de la République dans le cadre d’une soit-disante manifestation non déclarée. Suite à ces relevés d’identité, les Veilleurs ont été reconduits par groupe de quatre à la sortie. Il leur a été ensuite refusé de déposer plainte.
    On remarque qu’aucune charge n’a été retenue contre les interpellés, ni qu’aucun délit n’a été notifié ou même évoqué, il est donc tout à fait légitime de s’interroger sur la légitimité de cette privation de liberté humiliante dont certains Veilleurs ont été hier l’objet.
    Il est de notre devoir d’interroger les pouvoirs publics sur ces agissements. De tels atteintes aux droits de l’homme, peu importe contre qui elles sont dirigées, ne peuvent subsister dans notre pays. Les Veilleurs encouragent donc fortement toutes les personnes présentes à signaler ces faits aux autorités qu’elles estiment compétentes pour faire cesser ses agissements (saisir le Défenseur des droits, porter plainte auprès du Procureur de la République, envoyer une lettre à son député etc.).
    Un suivi de ces affaires va être mis en place, et certains Veilleurs travaillent dès à présent à rechercher de solutions concrètes pour que toute la lumière soit faite sur ces agissements afin de tenter de les faire cesser.
    Pour rappel : une page d’aide juridique a été mise en place sur le site des Veilleurs il y a quelques semaines, vous pouvez la consulter à cette adresse http://www.les-veilleurs.eu/justice
    En attendant, vous pouvez aussi partager ce récit afin qu’un maximum de personnes soit au courant et puisse lutter contre ces agissements inacceptables.”

  15. Une série de plaintes ont étées déposées par les veilleurs, directement en sortant du Commissariat de la rue de l’Evangile.
    D’autres actions sont à l’étude.
    Je me permet de déposer un lien vers la réaction officielle des Veilleurs, parue sur le JdV, et qui comporte aussi des outils pratiques:
    http://www.lejdv.fr/reactions-veilleurs-privation-liberte/
    * que les personnes concernées par les exactions d’hier mettent en application les actions proposées
    * que tous les veilleurs prennent connaissance des mesures de préparation juridique

  16. Portez plaintes et surtout faites vous prescrire des itt après les rafles de ces nazis,auprès de médecin ami, puis portez plainte a l igs pour coups et blessures

  17. Etat totalitaire, forces de l’ordre qui se déshonorent pendant que nos soldats eux se battent contre de vrais ennemis, quelle honte ! La Terreur est de retour de façon de plus en plus marquée, mais la contre-révolution spontanée est en marche, nous ne lâcherons rien !
    Bravo les veilleurs, les sentinelles, les Homen … vous êtes l’honneur de la France et vous témoignez pour le monde entier !

  18. Et pendant ce temps, les trafics peuvent prospérer dans les banlieues. Évidemment, comme ce n’est pas là-bas que les grands paniers à salade risquent d’être utilisés, il faut bien leur trouver une rentabilité. Alors rien de plus commode d’y entasser des personnes dont on sait très bien qu’elles sont innocentes et surtout qu’elles ne représentent aucune menace pour les braves guerriers forces de l’ordre. Ceux-ci sont bien plus contents de “servir” là que là-bas.
    Quelle lâcheté. En face, quel courage de la part des veilleurs et veilleuses (car il en faut, je pense, ce n’est pas si évident de se trouver confrontés à des robocops sans états d’âme mais bien pourvus de casque, matraque et autre arme à feu). Nos veilleurs méritent toute notre admiration, notre respect, toute notre gratitude.
    Un jour les choses vont changer, grâce à eux.

  19. La police de Manuel Valls, couchée en banlieue, à plat ventre devant les voyous et jouant les gros bas face aux veilleurs ou les mères veilleuses.
    Lâcheté et servilité sont les deux mamelles de la Police Nationale sous Hollande.

  20. Pitoyables sections d’assaut du l’oligarcho-socialisme !

  21. Il n’est pas anodin que la gauche au pouvoir ridiculise de fond et de forme les forces de l’ordre et la mise en oeuvre du pouvoir de coercition de l’Etat car en même temps qu’elles les utilisent, elle les détestent.
    Plus les forces de police de sécurité (CRS,GM,…) se ridiculiseront dans ce genre de mission plus notre cause avancera car il est capital que la Droite s’ébroue des notions d’autorité acquises en famille et dans nos institutions (bonnes écoles, scoutisme,…) et qui ne correspondent plus à la réalité. C’est l’équivalent des fameuses idées chrétiennes devenues folles : communisme et capitalisme.
    Aujourd’hui les forces de l’ordre sont contre nous dans leur culture, structure, recrutement et missions, tant qu’il n’y aura pas une vraie réflexion là dessus dans nos milieux, rien ne sera possible.
    Dans le retour à la normale des valeurs et virement à Droite du pays : nous les trouvons sans cesse en face de nous avec toute la force que donne le pouvoir, c’est à dire aucune limite de Carpentras à la protection des Femen, du syndicat policier homo nommé FLAG au fichage illégal et à l’intrusion dans les profils Facebook des gens de LMPT.
    Humainement ce ne sont pas nos ennemis physiques mais structurellement il faut y réfléchir un peu quand même…

  22. Pour ceux à qui on aurait refusé de prendre leur dépôt de plainte, qu’ils le fassent en ligne !!
    https://www.demanderjustice.com/?gclid=CMaEsLPEsLsCFbMPtAodVWYAiQ

  23. Surprenant … les Rooms et le DAL n’ont pas été embarqués.
    Ce n’est donc pas la GAV pour tous ?

  24. AH NON ! Pas comme en 45 !
    Ne savez-vous pas ou n’avez-vous pas appris que ce ne sont que les pauvres couillons qui ont été poursuivis ? Pas les responsables qui ont fui le navire lorsqu’il a commencé à prendre eau de toute part ; souvenez-vous de Mitterrand et compère ! Et même d’autres qui ont jugé ceux qui étaient leurs complices quelques mois plus tôt.
    Mais les temps ont changé, avec l’informatique les preuves sont là et bien là et il sera bien plus difficile de dire : ce n’est pas moi c’est mon frère, n’est-ce pas Jospin ?

    Les CRS sont sûrement pour beaucoup d’entre eux de pauvre type qui doivent travailler pour nourrir leur famille, ne les accablons pas trop, car il doit bien y en avoir dans le tas qui ne font pas de zèle.
    Les autres doivent être catalogués pour rendre des comptes après le départ de ceux qui sont en place actuellement. Et avec les smartphones c’est très facile, beaucoup doivent avoir leur binette en carte.

Publier une réponse