4 ans de prison pour 8 infanticides

Unknown-15Dominique Cottrez, condamnée en 2015 à 9 ans d'emprisonnement pour huit infanticides, va être remise en liberté conditionnelle le 22 janvier. Agée de 53 ans, l'aide-soignante avait reconnu avoir tué ses huit bébés, nouveau-nés. Les corps avaient été trouvés dans un pavillon et un jardin du village de Villers-au-Tertre (Nord) en juillet 2010. Dominique Cottrez avait été remise en liberté le 2 août 2012 après deux ans de détention provisoire, puis condamnée le 2 juillet 2015 à 9 ans d'emprisonnement par les assises du Nord. Elle aura passé un peu plus de 4 ans en prison. Elle avait été placée en détention provisoire de 2010 à 2012 puis écrouée à l'issue de son procès en juillet 2015.

Entre un avortement, légal, remboursé, encouragé, et l'infanticide d'un nouveau-né, il n'y a pas grande différence. On s'étonne même qu'elle ait pu faire de la prison…

Commentaires (3)

Le grand péché, bien pire que la loi Veil, c'est que la jeune femme d'une grossesse "non désirée" rencontre:
-L'hostilité de sa famille,
-L'hostilité de son entourage,
-La pression des autres au prétexte des études, du revenu, de la solitude.
Rien n'est fait, dans notre société égoïste, pour accueillir la petite maman.

Rédigé par : Le Roy Henri | 12 jan 2018 08:42:39
____________________________________

Cher Le Roy.
Ce que vous évoquez n'est que la conséquence de la "loi" évoquée. Cette dernière est devenue le droit fondamental.Prions…

Rédigé par : Antoine de Lisbonne | 12 jan 2018 09:12:22
____________________________________

C'est vrai qu'avec les "zelites" que nous avons il est extrêmement étonnant qu'elle ait été emprisonné.

Rédigé par : Stephe | 12 jan 2018 10:42:19
____________________________________

Laisser un commentaire