Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : identité chrétienne

3ème Rassemblement oecuménique européen (1)

Le 3ème rassemblement oecuménique européen (ici et ici) s’est tenu du 4 au 9 septembre à Sibiu, en Roumanie, devant 2500 délégués des différentes églises chrétiennes d’Europe. Les deux premiers s’étaient tenus à Bâle (Suisse) en 1986 et à Graz (Autriche) en 1997.

On peut noter certaines déclarations fortes sur l’identité chrétienne de l’Europe comme ces paroles prononcées par le cardinal Walter Kasper, président du conseil pontifical pour l’unité des chrétiens :

Kasper "Ceux qui remettent en question les racines chrétiennes de l’Europe" n’ont qu’à voyager à travers le continent ; "Ils rencontreraient des peuples très différents et entendraient parler les langues les plus diverses, mais partout, ils trouveraient la croix et, au centre de toutes les villes anciennes, une cathédrale. On ne peut contester les racines chrétiennes de l’Europe que si on ferme les yeux. "

Néanmoins, la déclaration finale est très décevante. Comme toute déclaration collégiale, elle est très consensuelle et sans grande profondeur. On y retrouve pêle-mêle la lutte contre les exclusions, la défense et l’accueil des immigrés, l’attention à l’Afrique ou encore … la justice écologique et le changement climatique. Rien sur la défense de la vie de la conception à la fin naturelle, rien sur la défense de la famille selon sa forme traditionnelle !

Quel contraste avec les récents propos de Benoît XVI lors de son voyage en Autriche :

"Le droit humain fondamental, le présupposé pour tous les autres droits, est le droit à la vie elle-même. Ceci vaut pour la vie, de la conception à sa fin naturelle. En conséquence, l’avortement ne peut être un droit humain – il est son contraire. C’est une profonde blessure sociale .En disant cela je n’exprime pas un intérêt spécifiquement ecclésial. Je me fais plutôt l’avocat d’une demande profondément humaine et je me sens le porte-parole des enfants qui vont naître et qui n’ont pas de voix (…) Je le dis par souci profond des valeurs humaines (…) Il est à craindre qu’un jour puisse être exercée une pression non déclarée ou même explicite sur les personnes gravement malades ou âgées pour qu’elles demandent la mort ou pour qu’elles se la donnent elles-mêmes."

" L’Europe ne peut pas et ne doit pas renier ses racines chrétiennes. Elles sont une composante dynamique de notre civilisation pour avancer dans le troisième millénaire (…) Nous pouvons constater avec gratitude que les pays européens et l’Union européenne sont parmi ceux qui contribuent le plus au développement international, mais ils devraient aussi faire valoir leur importance politique face, par exemple, aux très urgents défis portés par l’Afrique, aux horribles tragédies de ce continent telles que le fléau du SIDA, la situation au Darfour, l’exploitation injuste des ressources naturelles et le trafic préoccupant des armes."

Philippe Carhon

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]