Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

373 milliards d’euros de dépenses contre 300 milliards d’euros de recettes

C410286e5a79508c0d670c5685cf3004-627x402Le budget prévisionnel de 2016 est de nouveau en déficit, d'environ 73 milliards d'euros. Et encore : avec une prévision de croissance de 1,5 %. Prévision que le Haut Conseil des finances publiques conteste.

Dans le détail du budget, on retrouve notamment

  • près de 48 milliards pour l'Education nationale
  • 44,5 milliards pour la charge de la dette
  • 21,5 milliards pour l'Union européenne

La dette publique de la France a continué à progresser au deuxième trimestre, pour s'établir à 2105,4 milliards d'euros au 30 juin, soit l'équivalent de 97,6% du produit intérieur brut (PIB). La dette de l'État français, émise sur les marchés financiers, est détenue à 64,4% par des «non-résidents», principalement des sociétés financières européennes. Ce qui implique un risque systémique en cas de crise.

Ce sont les jeunes générations et celles qui suivront qui paieront les déficits que nous accumulons. Une réduction drastique de la dépense publique est un impératif, il ne suffit pas d’avoir un budget en équilibre, il faut dégager des excédents. On ne peut tout attendre de la croissance.

Partager cet article

13 commentaires

  1. 44,5 milliards pour la charge de la dette correspond à l’apport que fait la France pour que le roi Salomon ait ses 666 talents d’or chaque année. C’est un impôt que les Français acceptent de payer pour une entité étrangère.
    S’ils ne l’acceptaient pas, ils rétabliraient une banque de France qui prête à l’état sans intérêt, comme cela existait jusqu’à Pompidou.
    https://twitter.com/ObsGaspillages/status/649243074661625856/photo/1?ref_src=twsrc%5Etfw
    Il faut savoir qu’il y a 25 millions d’actifs en France (non chômeurs). Ils sont les seuls à payer Salomon ! 44,5 milliards/25 millions = 1780 €. C’est à dire 148 € par mois par personne pour nourrir des parasites !

  2. La dette française est due largement à l’abandon de souveraineté sur la monnaie. Quant au nécessaire remboursement, ce pourrait être une très dangereuse illusion :
    http://news360x.fr/etienne-chouard-pourquoi-ne-faut-il-surtout-pas-rembourser-la-dette-publique/

  3. Il y a en France 12 747 000 élèves ou apprentis inscrits :
    http://www.education.gouv.fr/cid57111/l-education-nationale-en-chiffres.html
    Le coût global est de 48 milliards. C’est à dire par élève de 3.765 €. Sachant que le nombre d’élèves par classe est de 26, celle-ci dispose donc de 3.765 € X 26 = 97.890 € par classe ! Donc par mois 97.890 €/12 mois = 8.157 €
    La question qui se pose : combien de profs ou responsables éducatifs peut-on payer avec 8.157 € par mois ?
    Il faut savoir que La commune a la charge des écoles publiques établies sur son territoire. Elle est propriétaire des locaux et en assure la construction, la reconstruction, l’extension et les grosses réparations. Elle gère les crédits d’équipement, de fonctionnement et d’entretien des écoles. Elle peut organiser des activités éducatives, sportives et culturelles complémentaires au sein de l’école. Dans les écoles maternelles et élémentaires, l’organisation de la restauration relève de la commune. La commune gère les personnels non enseignants, en particulier les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelle.
    Par contre c’est le département qui a la charge des collèges. À ce titre, il en assure la construction, la reconstruction, l’extension, les grosses réparations, l’équipement et le fonctionnement. Il est aussi responsable de l’organisation et du fonctionnement des transports scolaires. Le conseil général assure la restauration scolaire au collège. Le département assure le recrutement et la gestion des personnels techniciens, ouvriers et de service (TOS) exerçant leurs missions dans les collèges.
    La région quand à elle, a la charge des lycées, des établissements d’éducation spéciale et des lycées professionnels maritimes. Le conseil régional assure la restauration scolaire au lycée. La région définit et met en œuvre la politique régionale d’apprentissage et de formation professionnelle des jeunes et des adultes à la recherche d’un emploi ou d’une nouvelle orientation professionnelle.
    Bref, tout çà pour dire que dans le budget de l’Education nationale il n’est pas compté ce que dépense les communes, les départements et les régions pour les élèves !
    On en déduit une chose, un élève en France coûte cher ! Les moyens existent vraiment. Comment peut-on expliquer que les résultats ne suivent pas ? La faute en n’incombe pas aux élèves mais à l’Education Nationale !

  4. A Patrick
    Il y a quelque chose qui cloche ! Car en 2015 le budget de l’Education Nationale était de 65 milliards ! Et 23 milliards pour l’Enseignement Supérieur !
    http://www.education.gouv.fr/cid82613/projet-de-loi-de-finances-2015.html
    93% de cette somme est consacrée à la rémunération des profs ! Donc 65 milliards/12 747 000 élèves ou apprentis inscrits = 5.099 € par élève ! Donc pour une classe 5.099 € X 26 = 132?574 € ou 11.047 € par mois ! Ce qui permet de payer 4 personnes par classe de 26 par an !

  5. Exemple de coût d’un élève pour une commune : 570 € par an
    http://www.ouest-france.fr/la-methode-de-calcul-du-cout-dun-eleve-revue-3005364
    En fait on en arrive à un coût global annuel de :
    Pré-élémentaire 5 790 €
    Elémentaire 6 060
    Premier degré 6 010
    Collégien 8 410
    Lycéen (général et technologique) 11 310
    Lycéen professionnel 11 960
    Ensemble second degré 9 620
    Université 10 940
    Sections de techniciens supérieurs 13 510
    Classes préparatoires aux grandes écoles 15 020
    Ensemble enseignement supérieur 11 740
    Coût moyen d’un élève ou d’un étudiant 8 330
    Source : ministère de l’éducation nationale – Données 2012
    L’état aurait tout intérêt à développer les free school à l’anglaise ! Il ferait de sérieuses économies ! Mais il ne pourrait plus manipuler les esprits au berceau !

  6. ce qui confirme bien que durant le dernier trimestre de l’année , la France vit à crédit , elle emprunte pour payer ses fonctionnaires, pour faire fonctionner l’Etat providence……

  7. A l’occasion, pourrait-on rappeler, quand on parle de la dette publique, la raison pour laquelle Louis XVI a convoqué les Etats Généraux?
    Deux siècles de prétentions lumineuses pour en arriver au même point… Belle réussite!

  8. Si “je m’amusais” à vivre comme la France …
    je serais en taule à vie
    (n’étant évidemment ni noir ni migrant ni socialiste ni multi-récidiviste – “Justice Taubira” oblige )!

  9. Encore un compte à la socialiste.
    On dépense plus que l’on ne gagne.
    Quelle bande de crétins.

  10. N’est-il pas temps de réellement et concrètement se décider à éradiquer cette Folie ” républicaine “, ce système anathème ne produit que désolations, détournements, et enrichissements personnel de fausses élites totalement et intégralement corrompues, vendues aux puissances étrangères, chantres d’une soumission économique et maintenant idéologique ? Soumission idéologique en totale incompatibilité avec ” les (fausses) valeurs que ces pitres nous font croire défendre ” !
    Une folie née dans / et de la haine, et le sang de son propre peuple ne peut perdurer. L’ensemble des événements contemporains des 100 dernières années nous le prouve. Cette idéologie doit être Eradiquée, c’est aujourd’hui une simple question de SURVIE. Le danger est grand, pour la France, non point la gueuze, mais pour notre France au sein d’une europe qui n’est que technocratie obscure.
    L’assassinat de notre économie ne fait que perdurer, ce sont des pans entiers qui sont cédés, vendus, affaiblis. Creusant ainsi des déficits vertigineux amplifiés par des fiscalités permettant au plus grandes entreprises de se soustraire et de participer activement à l’affaiblissement économique du pays, au lieu de permettre son évolution. Trahison fiscale !!!
    Aujourd’hui les grandes manoeuvres, ” la solution finale ” ultime, ont débutées pour la dilapidation de l’ancienne compagnie aéronautique nationale (AF). C’est l’organisation de sa cession (sous menace de démantèlement), aux compagnies aériennes quatari ou des émirats qui est engagée par les Traitres !!!
    Il faudrait certainement aller bien en profondeur des bilans, afin de vérifier les contributions vertigineuses qui ont été effectuées pour ainsi casser cette entreprise et tant d’autres.
    Oh combien eut été plus profitable pour la Patrie, son peuple, son économie de ne point vivre toutes les évolutions matérielles sous le joug de la traitrise républicaine !!!!

  11. Sans compter que les “économies” programmées dans le PLF 2015 n’ont pas pu être étudiés par la Cour des Comptes car “insuffisamment” documentés…

  12. Merci pour l’article. En plus, votre blog est d’une très grande qualité , tout y est bien expliqué de façon limpide.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services