Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

356 peines d’emprisonnement pour violation du confinement

356 peines d’emprisonnement pour violation du confinement

Selon un journaliste du Figaro, en date du 8 juin, 740 jugements ont été rendus pour violation du confinement :

  • 683 condamnations,
  • dont 356 peines d’emprisonnement
  • et 200 Travaux d’intérêts généraux

356 peines de prison… On comprend mieux pourquoi début avril de la place était faite dans les prisons (8 000 détenus libérés dont 130 radicalisés)… Il fallait faire de la place !

Ces nouveaux détenus pourront-ils dire qu’ils avaient violé le confinement par émotion ?

Partager cet article

10 commentaires

  1. J’imagine que sur les peines d’emprisonnement prononcées, la représentation socioculturelle est très différente de la moyenne carcérale habituelle. Je suppose qu’il s’agira essentiellement de retraités, ne disposant pas du matériel informatique et/ou du smartphone nécessaires à l’établissement de l’Ausweiss libérateur. Et je suppose qu’ils seront enfermés avec des représentants de la population carcérale habituelle. Cela leur permettra de réaliser l’étendue de leur crime et facilitera leur réinsertion post-carcérale.
    🏢🏢🏢

  2. A-t-on les moyens de savoir qui sont tous ces condamnés ? C’est inimaginable que des gens soient aussi sévèrement punis pour une raison reposant sur la plus grande arnaque de tous les temps, alors qu’il faut attendre qu’un vrai malfrat soit archi-multirécidiviste pour qu’il aille en prison !
    Cette histoire est-elle vraie, ou est-ce une fake news lancée par le gouvernement pour le cas où les Français seraient tentés de ne plus respecter ses consignes débiles (on peut s’attendre à absolument TOUT de ceux qui nous gouvernent) ?

  3. Le grand remplacement inversé est à l’œuvre dans nos prisons !

  4. Pour parodier Sully ( mais qui se souvient de lui ?) qui disait “labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France”, je dirai que nos deux ministres Filochard et Ribouldingue sont les deux mamelles de micron Croquignol.
    Sous ses ordres, l’une vide les prisons pour permettre à l’autre de les remplir avec de pauvres gens qui n’auraient pas respecté à la lettre les règles du confinement. Bientôt, des policiers sur lesquels pèserait un”soupçon de racisme” pourraient venir les y rejoindre…
    Pauvre France.

    • @Reine Tak
      Permettez-moi de corriger votre “soupçon de racisme” : Casse-ta-mère évoque des “soupçons avérés”. Bel oxymore et je vous renvoie à un de mes commentaires antérieurs sur l’enmemetemps du gouvernement depuis 3 ans dans le style : “la neige est blanche et, en même temps, elle est noire”…

  5. @F. Jacquel
    D’accord avec vous.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]