Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Pascal Gannat à propos du RN : “La dédiabolisation est devenue la dilution qui précède la dissolution électorale”

Pascal Gannat à propos du RN : “La dédiabolisation est devenue la dilution qui précède la dissolution électorale”

Comme pour Jean-Yves Le Gallou, voici une compilation remaniée des tweets de Pascal Gannat, ancien chef de cabinet de Jean-Marie Le Pen (1988-1992) et président du groupe RN au sein de la région Pays-de-Loire (2015-2019), exclu du RN pour sa proximité avec Marion Maréchal et Robert Ménard :

Sur les purges répétitives au sein du RN et les parachutages :

A Laurent Jacobelli se disant désolé par la présence de 5 ministres dans les Hauts-de-France, Pascal Gannat répond :

“Non, ce qui est désolant c’est qu’un clan de médiocres communautaires dont vous êtes membre ait cru qu’il fallait chasser en quelques années tous les élus et cadres de droite de convictions pour les remplacer par des ignorants sans expérience”.

Dans chacune des régions françaises le RN a viré des élus compétents, cadres locconfirmés et efficaces renvoyés de leurs responsabilités locales, qui avaient réussi les dernières élections régionales et participé efficacement à la vie de leurs groupes régionaux et fédérations.”
“Le doute critique peut être constructif, s’il est autorisé. Or au RN seules l’obéissance aveugle et l’adulation systématique sont autorisées. Faire preuve d’indépendance de jugement vaut condamnation politique, dégradation et expulsion du parti.”
Entre 2014 et 2021, le RN a nommé et destitué 5 Secrétaires Départementaux, dont deux élus régionaux, dont le Président du groupe élus régionaux : cette brillante gestion des cadres conduit à l’implosion électorale RN, dans ce département (Sarthe) qui faisait les meilleurs scores à l’Ouest de Paris”.
Choisir comme têtes de liste des jeunes gens inexpérimentés et sans consistance comme on choisit une photo de magazine ou en reprenant de vieux politiciens usés ayant combattu les idées RN est moins efficace que de promouvoir des cadres implantés avec des réseaux locaux”.
A propos d’Hervé Juvin :
“Preuve est faite que le ”localisme” déconnecté défendu par un candidat bobo parisien parachuté issu de la gauche, tête d’une liste dont 50 % des éligibles sont parachutés ou de gauche n’attire pas les électeurs RN: ils exigent authenticité et méritent respect.
De plus parler de localisme quand on est actionnaire d’un grand importateur de produits chinois (Amazon) ou de Total Energies qui finance l’éolien quand il dit y être opposé, cela crée une distorsion de crédibilité qui contribue à démobiliser l’électorat de la France périphérique”

Sur l’abstention et le duel Macron/Le Pen :

“C’est très exactement ce que l’on entendait depuis le début de cette campagne : les partis n’ont rien entendu, ni rien compris. Et cela bouleverse déjà les présidentielles : le duel annoncé Macron/LePen n’aura pas lieu.”
“Il est clair que chacun des deux protagonistes de ce duel prématurément annoncé vient de connaître un terrible échec : rien ne justifie plus leur leadership dans leurs camps respectifs, ni leur candidature ”obligatoire” de second tour. Ce qui pose la question du premier tour.”
Les électeurs souverainistes et populistes ne sont pas la propriété privée du RN et de ses dirigeants : pour convaincre ses électeurs de voter, il faut leur proposer ce qui les motivent. L’alignement du RN sur la doxa progressiste et le politiquement correct a cassé le lien.”
Sur la stratégie du RN :
“Et OUI, la dédiabolisation est devenue la dilution qui précède la dissolution électorale.”
“Les élus de terrain savaient. Les états majors parisiens coupés du peuple, et particulièrement celui du RN, ont exigé le maintien d’un scrutin qui ne pouvait que lasser les Français en colère contre ces partis, dont encore le RN, qui ont soutenu la politique Covid de Macron”
“Les cadres du RN désavoués électoralement dès ce 1er tour avaient bruyamment réclamé le maintien des élections avant l’été, sans comprendre ni ressentir que le soutien inconditionnel du RN à la politique sanitaire Macron produirait un effet boomerang dévastateur.”
Aveugle et sourd. Cadre RN bien dans la ligne officielle : aux cantonales, désastre, aux régionales, échec. Le navire prend l’eau, mais on explique qu’il est insubmersible, comme le fit le capitaine du Titanic.”
“Vu le résultat électoral du RN sous la direction stratégique de Marine Le Pen et en Pays de la Loire avec Hervé Juvin qui a été la tête de liste la plus catastrophique de France (2021: – 9 %/ 2015 : 21%) un peu d’intellectualité zemmourienne sera déterminante contre LREM en 2022.
Le RN n’a cessé de trahir la Manif Pour Tous, de pourchasser ses cadres et élus qui en étaient proches, puis s’est méfié des Gilets Jaunes parce qu’ils pourraient devenir des concurrents électoraux : il a humilié ces Français et les a perdus pour longtemps, y compris 2022.”
Le vide de la pensée et des idées RN nécessite en effet une autre voie politique. C’était visible en filigrane à chaque scrutin depuis 2017 (européennes 2019 et municipales 2020) : le peuple populiste et souverainiste de la France périphérique a largement abandonné le vote  RN.”
Et on accepte Schengen, la loi Taubira, l’IVG sans limites, la PMA sans père en attendant la GPA avec esclave maternel biologique, tout en nommant des têtes de liste (Garraud, Mariani) ayant voté le Traité de Lisbonne contre la majorité des Français.”
Le RN a mis son message historique en sourdine : inaudible pour son électorat. Depuis 2017, il n’y a pas eu de vraie refondation, juste des figures de style et des éléments de langage avec postures médiatiques, ce qui ne remplit pas les bureaux de vote et les urnes.”
“Comment Bardella député européen RN a t il pu accepter de voter face à une assesseur ayant le visage illégalement voilé ? Cette image dit tout de l’état du RN : abandon des fondamentaux intellectuels, alignement sur la pensée dominante, et, corollaire, perte de l’électorat.”

Partager cet article

16 commentaires

  1. Pour se remonter le moral:

    https://www.breizh-info.com/2021/06/22/166495/la-femme-est-elle-lavenir-de-la-droite/

    …et en plus elles sont belles! Hommes (viri) réveillez-vous!

  2. Diagnostic sévère et ” en même temps ” juste. Marine doit partir d’urgence.

  3. Seul DE VILLIERS avait annoncé la non reconduction du duo LE PEN MICRON en 2022 qui devient de plus en plus prévisible , BARDELLA s’est exprimé loyalement sur son attitude , beaucoup de sympathisants le préféreraient à la place de la “has been “incapable de défendre un semblant de défense des valeurs françaises, à travers lui on retrouve un peu de STIRBOIS

  4. le général Marine perd toutes ses batailles. Il devient urgent de la relever de son commandement.
    Elle ne se démettra pas d’elle-même : ce “poulidor” de la politique a trop de besoins alimentaires.

  5. Bref la vieille garde du FN de JeanMarie montre les dents contre les “jeunes gens incompétents et inexpérimentés “: ce n’est pas l impression que m ont fait Bardella hier sur LCI ni même Odoul.Ces vieux illusionnistes faisaient mieux, sans doute. Pitoyable.

  6. Merci pour cet article. Je ne voterai pas “Hervé Juvin soutenu par le RN” dimanche prochain.

  7. Tout est dit et parfaitement analysé ! La Mémère aux Chats après avoir trahi son père, a trahi les idéaux et maintenant ses électeurs…. Bravo !

  8. Que Mr Gannat veuille régler ses comptes à l’issue de cette débâcle est de bonne guerre et tout à fait naturel.
    Sauf que cela est totalement contre-productif et dévastateur, seule chose que sait faire l’extrême droite dans ce pays finalement… En bon catho trad, connait-il la parabole de la paille et la poutre ? Qu’a t-il fait à la région pendant six ans, à part une scission sur des motifs fallacieux en pensant naïvement pouvoir rallier des élus LR “de conviction” à sa cause ? Et bien sûr, en conservant un mandat que les électeurs des campagnes périphériques lui avaient confié, non pour réaliser une scission et un groupe dissident de “droite dure”, mais pour proposer à la région un autre projet politique qui avant 2017 et le départ de Florian Philippot avait au moins le mérite de la clarté et de la cohérence… Qu’a-t-il été fait depuis, hormis qualifier MLP de “gauchiste”, sans jamais proposer de solution politique de rechange ? Ressasser les vieux poncifs habituels de l’extrême droite à papa qu’on appelle “fondamentaux” ne fait pas un programme politique… Quel est le projet de société de Mr Gannat ? Un retour à la société d’il y a un siècle et demi ? Politiquement, cela risque d’être un peu court pour faire des étincelles électorales, et encore faudrait-il réussir à monter une liste avec un projet “d’avenir” et “crédible” avec des candidats recrutés au bistrot épaulés d’épouses et de belle-mères sous nom de jeune-fille pour faire au final 2%… Pourquoi pas, l’aventure a déjà été mainte fois tentée…
    Hervé Juvin, qu’on aime ou pas son approche, de par son parcours et son expérience, avait au moins le mérite d’avoir des choses intéressantes et très concrètes à proposer aux chefs d’entreprise de la région ; quant aux parachutages, cela a toujours été la marque du FN, y compris sur la liste de 2015… L’abstention a tout balayé cette fois, on peut le regretter (ou pas…), le tout est de faire en sorte maintenant que la région ne tombe pas aux mains des écolos-bobos nantais, et Mme Morançais n’aura même pas besoin d’aller draguer les quelques voix de la “droite dure” pour cela…
    En conclusion, la principale leçon de tout cela est que le RN d’aujourd’hui pas plus que le FN d’hier n’incarne un quelconque espoir d’alternance, dans la mesure où le plafond de verre est double, et qu’il est dû dans tous les cas aux mêmes causes qui tiennent fondamentalement à l’ADN de ce parti, en dépit de ses différents changements de forme et de ligne politique… La seule chose qui au fond compte vraiment, c’est que l’effondrement de MLP entraîne également vers le fond les chances de réélection de Macron… Reste à voir ce qu’il sortira des ruines du champ politique que Macron aura laissé derrière lui… Ce qui compte vraiment est devant nous, plus derrière…

  9. « Je ne lutte pas contre les musulmans, je ne lutte pas contre l’islam » (Marine Le Pen)

    Eh bien alors, c’est foutu pour toi ma belle !

  10. Qui aurait la stature d’aller s’asseoir en face d’elle et lui dire : ça suffit le massacre, laissez la place à quelqu’un d’autre ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]