Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression / Pro-vie

27 personnalités pro-vie sur liste noire

TIl s’agit d’un document confidentiel, qui est accessible ici. Intitulé Top 27 European Anti-choice Personalities (Liste des 27 personnalités européennes “anti-choix”), un puissant groupe de pression européen en faveur de l’avortement, l’EPF (European Parliamentary Forum on Population an Development) a fiché les principaux opposants à l'avortement en Europe. La liste noire comprend 27 “personnalités” de dix pays européens, dont

  • le Parlementaire européen slovaque Anna Zaborska,
  • le responsable des
    Associations européennes Tradition, Famille, Propriété, Caio Xavier da
    Silveira,
  • le Duc Paul von Oldenburg, représentant de la Fédération
    Pro-Europa Christiana de Bruxelles,
  • les italiens Luigi Coda Nunziante,
    Président de l’Association Famiglia Domani (Famille demain NDT),
  • le Pr.
    Roberto de Mattei, Président de la Fondation Lepanto,
  • Luca Volonté,
    membre de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe.

Pour la France sont dans la liste :

  • le Président de la Fondation Jérôme Lejeune, Jean-Marie Le Méné ;
  • le Président de l’Institut Civitas, Alain Escada ;
  •  le directeur général de ECLJ (European Center for Law and Justice),
    Grégor Puppinck 
    ;
  • Elisabeth Montfort, ex parlementaire européen.

Chacun des 27 personnages
en question est présenté à l’aide d’un curriculum accompagné d’une
photo. 

L’EPF est une organisation ayant son siège à Bruxelles, qui accueille
des membres de différents parlements et se trouve présidée par le
vice-président de la Chambre des Députés de Géorgie, George Tsereteli.
Son programme se résume dans la Charte des droits sexuels et reproductifs approuvée en 1995 par la International Planned Parenthood Federation, fondée par l’eugéniste Margaret Sanger, dans « le but de promouvoir le contrôle des naissances, (c’est-à-dire) de créer une race de pur-sang ». L’EPF
est financée par les institutions publiques européennes et par de
riches fondations privées
, dont George Soros et la Fondation Bill et Melinda Gates. (source)

Partager cet article

11 commentaires

  1. C’est vraiment des sales méthodes, bien dictatoriales. Ils ajouteraient leurs coordonnées pour que celui qui ait envie de les agresser le veuille, ça ne serait pas étonnant, et ça ne ferait pas grande différence.
    Quand on n’a plus d’arguments pour attaquer les idées, on attaque les personnes

  2. incroyable!

  3. Qui a dit que le communisme était mort avec la chute du rideau de fer?
    Le rideau de fer était devenu inutile car le socio-matérialiste etait repandu partout.
    La Moscou soviétique s’est déplacée à Bruxelles avec encore plus de perversité.

  4. Prochaine étape : on réouvre les camps du Goulag.

  5. Le SB a bien sa grille d’évaluation des députés. Le but recherché est différent heureusement !
    [Oui mais l’évaluation est publique et la grille aussi. MJ]

  6. Qui leur veut du mal ?
    Un indice de poids : G.Soros.
    Pourquoi? chacun est libre de trouver une réponse.

  7. Ce document est honteusement discriminatoire en raison de la religion. Son premier sous-titre le mentionne explicitement “continental catholic mainstream personalities”, suivi d’une liste de dix noms.
    Catherine Vierling, au deuxièmme rang sur cette liste (dont l’ordre n’a visiblement rien à voir avec l’alphabet… même inversé), s’y voit pointer:
    -a travaillé pour les Membres du Parlement Européen anti-choix les plus agressifs (sic): Dana Scanlo, Anna Zaborska
    (…)
    -a représenté le Saint-Siège lors de conférences au Conseil de l’Europe
    (…)
    Deuxième sous-titre: encore une discrimination sur la base de la religion catholique.
    Troisième sous-titre: toujours de la discrimination sur la base de la religion (catholiques du Nord -???-, protestants, orthodoxes)
    Quatrième sous-titre: encore une discrimination sur la base de la religion catholique.

  8. Seulement 27 ? N’y a t-il plus en Europe que 27 personnalités qui appellent encore le bien “bien” et le mal “mal” ?

  9. Et moi, et moi !

  10. Chassez le naturel…
    Bon sang ne saurait mentir : un révolutionnaire est toujours un révolutionnaire : seul l’emballage évolue au fil des années pour tromper l’ennemi : communiste, socialiste, nazi, républicains, européiste, mondialiste, etc.

  11. Qu’est-ce-que c’est que ces méthodes ? On se croirait aux pires moments des régimes marxistes où l’on dénonçais les “mauvais révolutionnaires” !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services