25 000 signataires à notre pétition

Belle moisson de signatures aujourd'hui contre la suppression de fêtes chrétiennes. Rien ne bouge du côté de Matignon.

En revanche, à l'Elysée, il y a un peu de mouvement. François Hollande recevait ajourd'hui Mgr Pontier, archevêque de Marseille et président de la Conférence des évêques de France.

P

26 réflexions au sujet de « 25 000 signataires à notre pétition »

  1. tite

    pour dire quoi ? que les cathos français sont bien contents, que tout ne va pas si mal et que le gouvernement est tout compte fait bien brave. Entretien qui n’a pas l’air de se dérouler dans un climat de tensions, ce gouvernement peut passer la vitesse supérieure.

  2. Ethos

    Regrettable est la tenue : pas de soutane ni de calotte. Toute la majesté est absente. Et pourtant, face à tant de vilénies, il eût gagné en impressionnant l’adversaire, l’impénitent et l’orgueilleux.
    Rencontre mondaine?

  3. VAUBAN

    Toujours aussi “amusant”ce président qui a l’air d’être là par hasard à attendre un train ou je ne sais quel tramway.
    Quant à l’Évêque, Mon Dieu, redonnez-leur, leur habit traditionnel et non un costard de jeune cadre dynamique.

  4. clarina

    @stephe
    Le lundi de Pentecôte et le lundi de Pâques ne sont pas à proprement parler des fêtes religieuses, mais plutôt des “avantages acquis”.D’ailleurs la CGT et la CFDT y tiennent!
    Recentrons-nous sur le cœur du sujet :on veut éradiquer toute référence chrétienne du paysage c’est ça le problème et le lieu de notre combat.Je me battrai volontiers pour le maintien du 15 Août férié, pas pour un lundi de pentecôte, même si c’est un “bon WE” pour les pèlerinages ou les fêtes paroissiales.

  5. Hélène

    Ce n’est pas l’habit qui fait le moine.
    Mieux vaut un homme qui soit réellement de Dieu, un prêtre sans la soutane mais avec un véritable cœur d’apôtre, qu’un religieux habillé dans les règles de l’art, qui ne serait pas conforme à la Volonté de Dieu (je ne commente pas la rencontre, je fais juste une remarque générale, à la lecture des commentaires).

  6. Stephe

    @Clarina
    J’ai pour ma part décidé, comme d’autres, de ne céder sur rien , ces “avantages acquis” comme vous dites permettent nombre d’activités chrétiennes que j’estime utiles aux familles comme à la société française dans son ensemble. Je ne ferais donc pas de choix sur telles ou telles dates. Nous n’avons rien à céder à ce gouvernement, tout comme à ceux qui l’ont précédés.

  7. Édifié

    Je ne veux pas faire de mauvais esprit…
    Mais les visages, les postures, suggèrent un entretien parfaitement cordial…
    Pour quelle raison ?
    – les nombreuses attaques christianophobes contre nos églises, que ce gouvernement ne dénonce pas?
    – les démolitions d’églises par des Mairies socialistes, parfois au mépris de décisions de Justice?
    – le “mariage pour tous” sans réelle consultation des autorités religieuses, et au mépris de la volonté clairement exprimée de la population?
    – la déclaration du Ministre de l’Éducation Nationale selon laquelle on n’arrivera à rien en France tant que le catholicisme y existera?
    – la proposition de suppression des fêtes chrétiennes?
    – l’emprisonnement politique d’un jeune catholique suite à une interpellation illégale?
    Je regarde cette photo, et décidément, je ne comprends pas ce qui justifie cette bonne humeur perceptible…
    Que Mgr Pontier me pardonne, si je fais erreur.

  8. grenouilledesbois

    Il ne faut pas espérer grand chose de cette rencontre! Mgr Pontier est cordial mais pas vraiment combattif. D’ailleurs même le Canard Enchainé a noté que son élection à la tête de la CEF était le fait de la vieille garde des évêques; vous savez les partisants de l’enfouissement des cathos : “pourvivre heureux vivons cachés ”

  9. Charles-Henri

    Ces évêques sont aujourd’hui, pour beaucoup d’entre eux, ô douleur, des cœurs secs, qui se perdent dans des visions abstraites et mal maitrisées sur le respect dû par l’ Eglise au pouvoir, et qui les éloignent du bon sens et de la charité. Comment peuvent-ils afficher cette sérénité vis-à-vis d’un pouvoir qui a décidé, alors que rien n’y oblige, de priver des enfants de père ou de mère à travers cette loi Taubira inique?
    Ne savent-ils donc pas que l’Eglise est au cœur de sa mission lorsqu’il s’agit de défendre les plus faibles? Priver des enfants d’un père ou d’une mère est un acte ignoble, qui de toute âme droite et généreuse appelle un cri du cœur. Quelle douleur que l’on n’entende pas ce cri du cœur sortir de la poitrine de Mgr Pontier? Il fait tout l’inverse, il affiche sa tranquillité! C’est à pleurer.

  10. Charles-Henri

    A Amiral, C’est bien vrai, mais je pense, et vous en êtes probablement d’accord avec moi, que ceci ne doit pas nous empêcher de tout faire pour essayer de leur ouvrir les yeux, car de leur part, comme je le disais, il y a de la sécheresse de coeur, mais il y a aussi un manque de jugement, en fait un manque de raison. L’un et l’autre s’alimentent mutuellement. Pour une part, ils ne savent pas ce qu’ils font. Il faut leur expliquer, leur expliquer encore, avec clarté, et s’il le faut véhémence. j’ai la conviction qu’on ne le fait pas assez, par exemple sous la forme de leur demander des audiences à plusieurs, de telle sorte qu’ils ne puissent refuser de nous recevoir, pour leur expliquer. J’ai la conviction que les choses pourraient changer, les meilleurs d’entre eux nous aidant à convaincre ceux qui sont au départ les plus aveugles.

  11. Leclercq

    Je rejoins plusieurs commentaires.
    Il est indispensable, en l’état de la situation actuelle, que les EVEQUES de France se manifestent réellement par des déclarations concertées, des réflexions et enseignements, en un mot il est indispensable que l’Eglise de France ne fasse pas le dos rond, les chrétiens de France ont besoin de leur Parole!

  12. Leclercq

    Il est indispensable que la CEF se manifeste et ne fasse pas le dos rond aux attaques directes et indirectes faites par ce gouvernement et ses sbires contre la religion catholique, les chrétiens et l’Eglise-institution. Le silence de la CEF n’est pas acceptable.P. Leclercq

Laisser un commentaire