Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

24 spécialistes s’opposent à l’arrêt de l’alimentation de Vincent Lambert

Dans un courrier adressé au Dr Sanchez, responsable du service de soins palliatifs au CHU de Reims, 24e spécialistes de la prise en charge de patients en état de conscience minimale s’opposent, d’un point de vue médical et éthique, à l’interruption de l’alimentation entérale de l’infirmier paraplégique.

20180412_105238« Vincent Lambert respire de manière autonome, son état général est stable, il a des capacités relationnelles et de déglutition incontestables. Il ne relève donc pas d’un questionnement d’obstination déraisonnable ». « En pratique, envisager pour lui l’interruption de l’alimentation entérale, avec pour effet son décès, nous apparaît, d’un point de vue médical et éthique, en contradiction avec les recommandations de la circulaire du 3 mai 2002 préconisant aux unités dédiées d’inclure dans leur projet de service à la fois « un projet de soins et un projet de vie » et de « valoriser autant que possible les possibilités relationnelles de la personne en termes de communication et d’interaction avec l’environnement ».

« Parmi nous, nul ne vous reprocherait de proposer un transfert de ce patient vers un autre lieu de vie également spécialisé pour ces personnes, démarche qu’il nous arrive de pratiquer nous-mêmes lorsque nous sommes en difficulté ».

Vincent Lambert pourrait alors enfin

« bénéficier d’une prise en charge incluant une rééducation à l’alimentation buccale, en prenant le temps nécessaire et en s’appuyant sur ses aidants familiaux auprès desquels il manifeste des relations effectives ». « En conscience, nous ne pouvons pas rester silencieux ».

Partager cet article

13 commentaires

  1. Une fois cette victime immolée, les évêques inciteront les cathos à voter Macron.

  2. Enfin la preuve qu’on peut faire quelque chose AILLEURS que dans ce service!
    Les media vont-ils relayer cette information?

  3. Ces spécialistes ont-ils le droit de faire connaître cet avis par le biais de la presse afin d’alerter l’opinion publique ( du moins, ceux qui ont un avis objectif…) ? Mais peut être ont-ils déjà essayé mais que cela a été ignoré…

  4. Un ami est sorti d’un coma profond au bout de plus d’un mois. Il est très heureux d’avoir retrouver sa famille, depuis plusieurs années.

  5. J’avoue ne pas comprendre la stratégie des chantres de l’euthanasie là…
    Vincent Lambert est devenu – certains s’en féliciteront, d’autres le déploreront – une figure emblématique.
    S’attaquer à Vincent Lambert aujourd’hui c’est à coup sûr avoir l’assurance de voir se raviver le combat et donner un nouvel élan aux opposants à l’euthanasie… La preuve!
    En pleine bataille pour la reconnaissance de l’euthanasie et sa légalisation, à travers la conférence bioéthique, remettre ce cas sur le tapis – quand rien ne le forçait à le faire à ce moment là – était le meilleur moyen pour les amis du docteur Sanchez de voir se relancer la polémique, au probable détriment de la thèse qu’il est censé défendre…
    Un comportement absurde dans le contexte!
    A se demander si le docteur Sanchez, en agissant de la sorte, ne travaille pas contre le lobby de l’euthanasie!

  6. Enfin ! J’entends le Lion de Judah rugir au loin…
    Il faut revenir au début de cette histoire pour comprendre que le CHU de Reims est de toute façon illégitime pour le garder et n’a pas les structures adéquates pour le rééduquer.
    Vincent Lambert est resté durant des mois dans le service gériatrique ! (Le docteur Kariger, son premier “médecin” est gériatre, aujourd’hui salarié d’un groupe de maisons de retraite «haut de gamme»).
    Est-ce la place d’un accidenté ? Et je me demande si le terme “palliatif” ne cache pas le fait qu’il y soit encore. Prisonnier de son corps, prisonnier de l’hôpital, pris en otage par des médecins incompétents, un neveu (éloigné) qui a trouvé là de quoi se donner de l’importance, nullement soutenu dans son combat par son épouse (qui travaillait dans ce service), il résiste, malgré tout.
    Si l’accord est donné de le transférer, la vérité éclatera. On comprend pourquoi ils ne veulent pas le lâcher.

  7. L’IDEOLOGIE MORTIFAIRE et anti-catholqiuye franc-maçonne semble être une fois de plus à l’œuvre dans ce dossier.
    C’est un peu comme à MONDOR la lutte entre la GLOF et le GO de la rue Cadet ………. Et oui Mondor est un ” Hospital ” . . . !!!
    Hypo n’est plus Crate mais Crite

  8. CE qui est INDAMISSIBLE et TOTALEMENT SCANDALEUX c’est la prise en OTAGE, que dire l’emprisonnement de Mr LAMBERt par ces Hypo …crites !!!

  9. Vincent Lambert : acharnement « euthanasique » de médecins lâchement mortifères.
    La lettre de madame Viviane Lambert envoyée au président de la République sur le sort de son fils Vincent qui pourrait être condamné à une mort atroce par la faim et la soif est lourde d’enjeu civilisationnel.
    En effet, au mépris de l’avis de médecins compétents et fidèles au serment d’Hippocrate et ne demandant que de pouvoir le soigner, un médecin de Reims doté de l’autorité administrative, totalitaire, a décidé qu’il fallait laisser mourir Vincent, en clair le condamner à une mort par la faim et la soif.
    On mesure sur son cas emblématique ce qu’il en est réellement de cette « euthanasie » qui signifie « bonne mort » : un sommet de lâcheté puisque ces thérapeutes qui infligent une mort lente n’ont même pas le courage d’assumer eux-mêmes une piqure au moins rapide de solution finale.
    Viviane Lambert rappelle à Emmanuel Macron qui, il y a peu, s’exprimait au Collège des Bernardins sur le handicap et la vulnérabilité, le cas de son fils si menacé.
    Sa mort est en effet parfaitement voulue, emblématiquement souhaitée, par des idéologues de la solution finale qui, à l’exemple de son sort, pourra être étendue, dans notre meilleur des mondes, à tous ceux dont la vie ne présenterait plus d’intérêt économique et social pour les gestionnaires de la déshumanisation terminale. Au mépris du principe « de la vie avant toute chose » dont se réclament ces adeptes d’une écologie à géométrie variable.
    On reste stupéfait devant le fait que Vincent Lambert, par eux considéré comme un non-vivant, ait pu déjà résister à tant de privations de soins, d’eau et de nourriture, quelquefois rétablis in extremis par des décisions obtenues devant des tribunaux de dernier recours après les procédures et plaidoiries des courageux avocats défenseurs de la vie, et en particulier de celle de Vincent, notre ami Jérôme Triomphe, avocat à la Cour, et à Strasbourg Me Jean Paillot.
    À la vérité, Vincent, cet homme que l’on voudrait faire périr sous le prétexte qu’il ne vivrait déjà plus, a révélé son extraordinaire vitalité.
    Face à son instinct de vie, la culture de mort n’a cessé de manifester odieusement la rageuse haine idéologique du racisme le plus fondamental, le racisme anti-humain.
    Bernard Antony

  10. Le kidnapping, mise en danger d autrui
    N’est-il pas condamnables?
    Voire crime contre l’humanité?
    Et incompétence ?

  11. Mais sauvez-le !!!!
    Nos malades ne sont pas la propriété de l’Etat et de ses sbires !!!Halte aux sédations sans même l’accord des proches, pareil pour le prélèvement d’organe “tacite”( je remplis le formulaire contre ce soir, que tous les pour Vincent fasse pareil!)
    Pas de consignes anticipées de Vincent en cas de perte d’autonomie ou autre = pas d’interruption de nourriture et eau et donc si le CHU rechigne il doit transférer, le reste est illégal !!!
    Cela s’apparente à une dictature mafieuse!
    Déjà qu’on abrège des vieillards sans famille mais là avec une famille qui se bat pour continuer à aimer c’est honteux !

  12. S’il s’appelait Mohamed on lui dirait : on te fait du couscous chéri ?

  13. La France a la pire médecine du monde !!
    Elle peut rougir de ses médecins
    Elle peut rougir de l’inutile conseil de l’ordre
    Elle peut rougir du CHU de Reims

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services