Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

24 mars : la rue appartiendra à ceux qui y descendront

De Maître Frédéric Pichon sur Nouvelles de France :

"[…] il est impératif de ne pas céder devant les tentatives
d’intimidation du pouvoir ainsi que devant sa police politique qui sont
des entraves aux libertés constitutionnelles.

Il convient de rappeler à cet égard que le rassemblement est soumis,
non pas au régime de l’autorisation préalable mais à celui de la
déclaration
. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir l’autorisation de la
préfecture. Il suffit simplement de faire une déclaration en préfecture
selon certaines formalités requises. Si l’État et ses représentants
peuvent encadrer voire restreindre ce droit, cette restriction ne peut
s’exercer que sous un contrôle strict du juge administratif.

Les raisons liées au risque de trouble à l’ordre public ne suffisent
pas. Non seulement celui-ci doit être démontré mais il faut également
que l’autorité administrative démontre qu’elle ne dispose pas de
suffisamment d’effectifs pour assurer cette liberté fondamentale. Par l’arrêt Benjamin, le Conseil d’État donne toute sa
portée à la liberté de réunion et de manifestation, consacrée par les
lois des 30 juin 1881 et 28 mars 1907 en exerçant un contrôle rigoureux
des atteintes qui peuvent légalement lui être portées par des mesures de
police, notamment pour le maintien de l’ordre public. Comme l’indiquait le commissaire du gouvernement, suivant une formule souvent reprise : “la liberté est la règle, la restriction de police l’exception.”

En l’espèce, le communiqué de la préfecture et une éventuelle
décision d’interdiction qui, à ce jour, n’a toujours pas été notifiée,
pourraient être attaqués devant le juge administratif
dans le cadre
d’une procédure dite de référé liberté et ce dans un délai de 48 h après
la saisine.

[…] Il me semble essentiel de ne pas céder à cette tentative
d’intimidation du pouvoir
. Si celui-ci ne reconnaît pas le droit à un
million de manifestants de se rassembler, nous devrons inévitablement
nous attendre à ce que demain nos libertés soient bâillonnées. Les
hommes libres ont donc le droit mais aussi le devoir de descendre dans
la rue pour y exercer une liberté fondamentale. Il est certain qu’un rassemblement de 300 000 personnes sera plus difficile à contrôler qu’un rassemblement de 300 personnes.

On peut cependant considérer qu’à partir de plus d’un millier de
manifestants déterminés, il est très difficile au pouvoir, à moins
d’user de la violence […]. Contenir une foule de 300 000 personnes et a fortiori un million de personnes est impossible.

On rappellera à cet égard la manifestation du 18 juin 2010. On se
souvient que des militants patriotes avaient appelé à manifester pour
protester contre l‘occupation illégale de la rue Myrha par des
islamistes. La préfecture (sous le gouvernement de Nicolas Sarkozy)
avait interdit le rassemblement. Deux jours avant, les organisateurs, refusant de céder, avaient
maintenu leur appel à manifester symboliquement près de l’Arc de
Triomphe. Ce nouveau rassemblement avait de nouveau été interdit. Les
organisateurs avaient maintenu le rassemblement et certains
organisateurs avaient reçu, en dehors de tout cadre légal, des menaces
et des convocations de la part des policiers de la rue du château des
rentiers agissant sous l’instruction de la section A4 du parquet,
spécialisée en matière de presse. De manière à dissuader les
organisateurs, on les avait menacés de poursuites si des slogans
interdits par les lois en vigueur étaient amenés à être scandés.
Pressions pour le moins déplacées puisqu’on ne peut heureusement
poursuivre un citoyen à titre préventif avant qu’il n’ait eu l’intention
de commettre une infraction. Finalement, devant la détermination des organisateurs et de 2 000
citoyens et patriotes arrivés de toutes parts près de l’Arc de Triomphe,
la préfecture avait finalement cédé
et le rassemblement bon enfant sur
fond de saucisson et de jus de raisin avait fini tranquillement par la «
Marseillaise ».

On peut raisonnablement penser que 300 000 citoyens déterminés auront
eu raison de ne pas céder devant les tentatives d’intimidation d’un
pouvoir qui, incapable de mettre au pas la finance qui détruit notre
tissu industriel et social, cherche un dérivatif bien facile pour faire
oublier la souffrance de compatriotes dans la misère.

La rue appartient à celui qui y descend. Le 24 mars, ne cédons pas !"

Partager cet article

15 commentaires

  1. Eh bien qu’on les attaque en Justice ! Qu’on attaque en justice tous ces brigands ! Qu’ils nous dédommagent en espèces sonnantes et trébuchantes !
    Qu’on leur fasse boire leur calice “dégueulasse” jusqu’à la lie !

  2. Il faut aussi aller sur les stades de foot, de rugby, les compétitions sportives où nos gouvernants aiment s’y retrouver de temps en temps le week-end et même en semaine. Allez-y avec vos tee-shirts, sweat-shirts, foulards, drapeaux Manifpourtous. Il faut se montrer et dire notre réprobation générale de la loi Taubira.

  3. Le gouvernement peut empêcher l’accès aux Champs Elysées en barrant les rues adjacentes avec des cars de CRS par exemple et en fermant les bouches de métro.

  4. Penser à se munir
    -d’un plan (au besoin tirer quelques feuilles A4 à partir d’internet)
    -de bonnes chaussures (c’est une évidence, mais…)
    -d’une ééééénooooorrrme provision de bonne humeur, patience, optimisme, sourire!

  5. Ne cédons pas.Si les Champs Élysées sont barrés (ce qui ne semble pas évident à mettre en oeuvre de façon discrète) et que nous encerclons les barrages de toutes parts, cela fera du barouf et mettra en évidence que nous sommes en dictature. Nous viendrons avec deux sacs de couchage pour passer la nuit s’il le faut. Et je prends un ARTT lundi matin, au cas où.

  6. S’ils ferment hermétiquement les Champs-Elysées, imaginez, tous ces commerces privés de 1 jour de chiffre d’affaires !!! Les commerçants risquent de ne pas être de cet avis ….

  7. Je pense que le piège se referme lentement mais surement sur notre gouvernement. Qu’ils aient menti le 13 janvier sur le nombre de manifestants, peut être une très bonne chose, et cela peut nous servir. Je m’explique. Le 24 mars, les Champs-Elysées seront noirs de monde. Avec toutes les photos & vidéos prises, le rapprochement avec d’autres rassemblements similaires (réveillons annuels des 31 déc, coupe du monde de foot 98, etc …), sera obligatoire et facile à faire !!!… et là (!!!…) force sera de constater que de 340 000 personnes (le 13 janvier), nous serons 1 000 000, voire plus le 24 mars. Qu’en déduire pour nos médias à la botte de nos gouvernants (ou l’inverse) ?? Que les opposants sont de plus en plus nombreux à ce projet de loi !!! Hoho, mince alors !! S’ils veulent minimiser la foule des Champs, il leur faudra alors dire que la mobilisation est moins importante que le 13 janvier, et donc qu’ils ont menti sur la mobilisation du 13 janvier !!!… Re-mince alors !!… La vérité est que, 1) de toute évidence les opposants au projet de loi Taubira, sont, qu’Hollande le veuille ou non, de plus en plus nombreux et 2) qu’il devrait être compliqué à notre gouvernement de s’obstiner dans le mensonge perpétuel. A dimanche.

  8. Merci Maître de ces précieuses précisions juridiques. CQFD donc. On y sera donc, et encore plus motivés ! RDV le 24

  9. le gvt n’en a probablement rien à faire de l’avis des commerçants. cherche-t-il la provoc ? au point où il en est, c’est possiblement un scénario intéressant pour lui

  10. Bonsoir à Tou(te)s,
    1) le seul fait de les obliger à black-outer les Champs-Elysées serait déjà une Victoire majeure car les Merdia du Monde entier tiendront un scoop de premier plan ! Une avenue paraît-il la plus belle du monde, vide, absolument vide, cernée de partout comme un camp retranché… bonjour l’image mondiale pour le PR & co !
    2) la seule vrai antagoniste dont personne ne parle et qui pourtant est le vrai décideur, c’est la Franc-Maçonnerie qui est à l’opposé de tout ce qui forge notre propre Civilisation. Le Gouvernement, la chose politique, même les forces de l’ordre public, sont à son service exclusif. C’est elle et nulle autre qui impose le mariage pour tous !
    N’oubliez pas la devise maçonnique : “Ordo Ab Chaos” signifiant L’Ordre dans (ou par) le Désordre ! Tout un programme… celui du N.O.M (N.W.O in english) notamment ! Si donc vous ne soulignez pas l’existence de cette force sous-jacente toute puissante ici-bas, vous passez à côté de la Réalité !
    Soyons objectif, demandez-vous plutôt si les UMPs (entre autres) vous suivrez, si vous en veniez à pointer du doigt l’avatar de la “Bête” (Apocalypse) ! Vous vous trouveriez peut-être un peu seul pour aller au Combat ! Vous seriez vraiment alors l’irréductible village gaulois (breton plus exactement) qui résiste toujours à l’envahisseur !
    Et la “potion magique” ? Bah la Foi tout simplement : une Foi à soulever les montagnes !

  11. Tous aux champs Elysées !

  12. Faut il qu’ils “pètent de trouille” pour en arriver là ?..
    Un gouvernement sur de lui aurait tranquillement laissé manifester .

  13. Le gouvernement a peur du peuple et on le comprend bien. Le peuple peut à tout instant investir massivement les Champs et obliger les forces de l’ordre à se retirer des positions qu’elles occupent.

  14. En effet, ce régime a peur de tout ce qui devrait faire sa légitimité : du peuple, de l’armée. On voit là toute la culture anti-démocratique et secrète de la franc-maçonnerie et autres sectes.

  15. ATTENTION! MESSAGE IMPORTANT! A DIFFUSER!
    Les infos selon lesquelles les Champs Elysées seraient interdits à la manif pour tous ont filtré uniquement par la presse. Il ne s’agit là aucunement d’un courrier officiel du ministère, ce n’est que de la poudre aux yeux et de la provoc! Il n’y a pas à ce jour d’interdiction officielle émanant des autorités à l’adresse de LMPT!
    Les organisateurs ne changent pas d’avis ni de mot d’ordre!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services