24 mars : circulation selon la préfecture de police

Pour seulement 100 000 personnes attendues, selon le ministère de l'Intérieur, la préfecture de Paris met les grands moyens :

"dès samedi 23 mars à 12 heures, la
circulation sera neutralisée à Paris entre la place Charles de Gaulle et
la rocade
(portion de rue comprise entre les rues de Tilsitt et de
Presbourg) et ce jusque dans la nuit du dimanche 24 au lundi 25 mars.

Dimanche 24 mars, les manifestants se rassembleront avenue de la Grande Armée et place de la porte Maillot, côté Paris, ainsi qu’avenue Charles de Gaulle à Neuilly-sur-Seine (92), sites qu’ils rejoindront à partir :
– de la place de la porte Champerret ;
– de la place du Maréchal de Lattre de Tassigny ;
– du parvis de la Défense, puis le pont de Neuilly ;
– du bois de Boulogne pour les manifestants arrivant en cars de province.

Un vaste périmètre sera mis en place afin d’une part de neutraliser la circulation au niveau des lieux de rassemblement mais aussi des zones d’accès et du bois de Boulogne où seront stationnés les cars. Outre les perturbations créées par la mise en place de ce périmètre, les axes autoroutiers de l’ouest francilien seront très fortement impactés ainsi que le boulevard périphérique secteur ouest avec en particulier la mise en place des restrictions suivantes :
déviation de l’A 14 (sens Province – Paris) depuis l’A 86 (à hauteur de Nanterre), de 10 heures à 22 heures
neutralisation de l’accès au tunnel A 14 vers Paris depuis la N 13 à hauteur de l’avenue Charles de Gaulle à Puteaux, de 10 heures à 22 heures
fermeture des sorties du boulevard périphérique Champerret, Dauphine et Maillot
fermetures des accès N 13 depuis l’échangeur Maillot"

La zone bleue sera fermée à la circulation. On constate que les Champs-Elysées seront accessibles en véhicule (cliquer pour agrandir) :

C

22 réflexions au sujet de « 24 mars : circulation selon la préfecture de police »

  1. Paria36

    J’imagine que la réponse a sans doute déjà été donnée, mais sais-t-on s’il y a eu appel devant le Conseil d’Etat. J’avais entendu qu’il devait se prononcer demain matin, a-t-on plus d’informations ?

  2. Oumphaï

    Ces mesures constituent déjà par elles-mêmes une preuve éclatante de la puissance et de la détermnination du peuple chrétien. France chrétienne ! France Eternelle ! Fille ainée de l’Eglise ! Ce sont vos enfants qui seront là, pour défendre Votre Honneur et Votre Grandeur. Dieu nous vienne en aide ! Dieu et mon Roy !

  3. Stéphane Bossy

    Bonjour,
    d’un naturel fainéant, et de nature frileuse, j’ai le regret de vous annoncer que je ne participerai pas à la manif pour tous.
    Je profiterai de mon week end à Paris pour aller, au chaud dans ma voiture, me promener sur les Champs Elysées.
    PS : arborant bien entendu drapeaux et pancartes pour la défense du Mariage sur mon véhicule !!!!!

  4. C.B.

    Merci MJ pour la dernière phrase du billet.
    Cela vaut évidemment aussi pour l’accès aux piétons, zone de chalandise ouverte le dimanche oblige.
    En principe, tout Paris est couvert par un wifi municipal; on doit en général pouvoir pianoter sur son ordinateur portable quand on est assis sur un banc public.

  5. vovo

    Tout ça juste pour 100 000 personnes !!!!! c’est d’un ridicule fini !!!
    Une fois de plus, ils nous prennent pour des débiles, et dans l’urgence et la peur, en annulant les Champs Elysées, ils vont devoir se donner beaucoup plus de mal que prévu !
    Bien fait !!!!!

  6. roger

    C’est impressionnant et unique!
    Que d’effort pour 100 000 personnes.
    En Janvier ou il il y avait 340 000 manifestants selon la préfecture de police, le dispositif était 2 fois moins important.
    Cherchez l’erreur;
    On ne nous dit pas tout!

  7. Philippe

    Le plan ressemble à une circonscription des forces ennemies pour les empêcher d’approcher d’une place forte, on bloque une zone suffisamment large, et suffisamment éloignée de la place forte.
    Le débordement se ferait le plus probablement par la Place de l’Etoile, mais il y aura là des troupes anti-émeutes en grand nombre.
    Le gouvernement a vraiment peur d’une révolution.
    Mais la révolution chrétienne est une révolution du coeur et de l’intelligence, une conversion. Donc impossible de l’empêcher, elle se propage par le bien et ils ne pourront jamais arrêter ce fleuve immense que nous pouvons augmenter par chacune de nos gouttes de bonté et d’amour, par chaque vérité que nous diffusons autour de nous.

  8. Sawyer

    C’est la dernière manifestation “républicaine” !
    Ensuite si le gouvernement continue de prndre son peuple pour des imbéciles, il y auar de la casse, de la castagne, de la désobéissance civile, le non paiment de l’impôt etc…
    Il faudra frapper le gouvernement où ça fait mal : le portefeuille !
    En temps de crise, ils n’auront pas besoin de cela !

  9. Clotilde

    Une signe de notre grand nombre, oui …. mais n’est-ce pas aussi un moyen – mesquin – d’essayer d’empêcher l’accès aux lieux de rassemblement ???
    Ne lâchons rien, ayons le mors aux dents, on est vraiment dans une guerre malhonnête …

  10. Claribelle

    Il reste encore le métro (Porte Champerret et Porte Dauphine) et le RER (La défense) pour rejoindre les points de RDV. Les automobilistes de province ont intérêt à se garer en banlieue près d’une gare pratique et à rejoindre la manif via le train ou le RER. Pour les cars, pas de pb, c’est prévu. Pour les Franciliens, c’est le moment d’utiliser les transports en commun !

  11. G

    Tous ces grands moyens de la préfecture de police me laissent songeur.
    Sont-ils faits pour protéger l’accès des manifestants à l’avenue de la Grande-Armée ou pour empêcher les dits manifestants d’y accéder ?

  12. Olivier

    Paria36 : la Manifpourtous a renoncé à son appel au Conseil d’État, apparemment, comme l’a dit, quoique pas tout à fait explicitement, le général Dary sur Radio Notre-Dame. Il ne s’est pas étendu sur les raisons, quoiqu’on puisse les deviner.

  13. esprit libre

    Il est clair que l’inquiétude est à son maximum à la Préfecture de Police et au Gouvernement. Ils sentent confusément qu’ils n’ont pas les moyens de faire face à la fois à une marée humaine, à des mouvements multiformes et spontanés.
    Ils ont tout à perdre.
    Nous avons tout à gagner.
    Nous n’avons pas le choix face à une loi scélérate, destructrice et barbare pour les enfants.

Laisser un commentaire