222 500 avortements réalisés en 2011 en France

De Pierre-Olivier Arduin dans La Nef :

N"Dans une indifférence quasi générale, la Direction de la recherche, des
études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) a rendu publics cet
été les derniers chiffres sur l’« interruption volontaire de grossesse »
en France. Sans surprise, on y apprend que le nombre d’avortements
reste l’un des plus élevés des États européens avec 222 500 IVG
réalisées en 2011
. Les auteurs peinent une nouvelle fois à
interpréter ces statistiques : « Le nombre d’IVG, y compris chez les
plus jeunes, ne s’explique pas par un défaut de couverture contraceptive
» (p. 3). Et pour cause, selon le dernier Baromètre Santé du ministère
de la santé, 91 % des Françaises « sexuellement actives » utilisent une
méthode contraceptive
tandis que plus d’un million de pilules du
lendemain et du surlendemain – dont le mécanisme antinidatoire équivaut à
un avortement précoce de l’embryon – ont été vendues en 2011
. […]

Seconde information capitale du rapport de la Drees, la part prise par
la technique abortive dite « médicamenteuse » (par RU-486) qui
représente dorénavant 55 % de l’ensemble des IVG.
13 % des avortements
sont même exécutés selon cette procédure en cabinet libéral (chez le
gynécologue et le généraliste) sans que la femme soit obligée d’être
hospitalisée, un chiffre considérable qui montre que l’« avortement à
domicile » est en train de se banaliser à toute allure."

5 réflexions au sujet de « 222 500 avortements réalisés en 2011 en France »

  1. PK

    SI un million de pilules « du lendemain » ont été utilisés, on peut quand même supposer qu’un certain nombre a été efficace…
    Le nombre de 225 000 avortements est donc très minoré : il y a potentiellement 1 200 000 avortements en France en 2011… La vérité doit se situer entre les 2 mais dans tous les cas, quel holocauste !

  2. kalinka

    Je suis effarée par la publicité payée par le gouvernement pour la contraception qui ressort en ce moment sur internet. Incroyable, un vrai déferlement de pop ups sur des sites de tous bords. L’argent public qui véhicule un message mortifère et qui en plus est en passe de devenir un annonceur incontournable des médias privés avec toute la dépendance malsaine que cela va creer.

  3. Dragases

    Les avortements médicamenteux à la maison,c’est aussi dangereux pour la patiente qui peut faire une hémorragie toute seule chez elle…et mourir…
    Le médecin prescrit cette RU 486 surdosée et permet l’expulsion de l’embryon.
    Cette”magnifique” technique peut être réalisé jusqu’à 7 à 8 semaines.Après 8 semaines c’est le rôle du curetage…
    Vous imaginez si l’embryon ne veut pas être expulsé avec le médicament…
    Tout cela finit dans les toilettes dans un bain de sang et de larmes.Il suffit de tirer la chasse et hop,plus de problème…Juste un sentiment de dégout de soi.

  4. A.Fumey

    Il faut se méfier de la banalisation induite par ces chiffres repris sans précaution.
    Par exemple beaucoup de femmes sont comptées plusieurs fois tout simplement parce qu’elles avortent plusieurs fois (jusqu’à 5 et plus). Non l’avortement ne concerne en définitive qu’un nombre beaucoup plus restreint de femmes (1 sur 8 environ). Voir par exemple ce lien pour un calcul clair et commenté:
    http://lavoixducitoyen.overblog.com/

Laisser un commentaire