Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

2012 : les 21 mesures proposées par l’IFRAP

Partager cet article

8 commentaires

  1. Des propositions toutes incontournables pour débloquer la société française sur un plan économique et social.
    Mais ces mesures ne traient que des sujets économiques et institutionnels ou législatifs : demeure aussi le sujet des valeurs morales, de la famille etc….

  2. Lors d’une émission télé récente la représentante de l’Ifrap, avait à ses côtés (le plateau était composé par le présentateur) l’idole des “indignés” Stéphane Hessel qui a invité les téléspectateurs à voter François Hollande, avec l’argument percutant suivant (je cite de mémoire): les réformes ont été prises en Allemagne par des gouvernements de gauche notamment Schroeder, il n’y a pas de raison que les socialistes en France ne puissent faire pareil”.
    Il faut mieux en rire!

  3. il faut en parler à François Hollande, mais je doute qu’il écoute, l’idéologie lui tenant lieu de raison

  4. Je n’ai pas tout lu, mais j’ai déjà deux observations.
    “Notre proposition : lutter contre l’absentéisme maladie dans les services publics en instaurant, comme dans le privé, trois jours de carence et des indemnités journalières limitées à 60% de la rémunération nette.”
    Pour 60 % des salariés du privée il n’y a pas de délais de carence car celle-ci est prise en charge par l’entreprise à partir d’une ancienneté souvent faible (en général 1 an).
    3 jours de carence systématique pour tout les fonctionnaires les placeraient en réalité dans une position moins favorable que 60 % des salariés du privé.
    D’autre part, dans le privé de très nombreuses conventions collectives prévoient le maintien du salaire pendant un arrêt maladie après 1 à 3 ans ancienneté. Là aussi si cette mesure est appliquée elle mettrait les fonctionnaires dans une position moins favorable que les salariés du privé.
    N’oubliez pas aussi que si l’absentéisme est un problème, le présentéisme en est un aussi. Si le salarié en arrêt maladie perd trop d’argent, il risque de venir malgré sa maladie qui peut être parfois contagieuse ou présenter un risque pour les autres ou tout simplement réduire sa capacité de travail : souhaitez vous vraiment qu’une institutrice grippée ou dépressive viennent faire du présentéisme devant vos enfants ?

  5. C’est vraiment insuffisant, et même plutôt nul.

  6. @ Nicolas,
    L’excuse de l’instit cache l’arbre qui cache la forêt : l’absentéisme chronique des fonctionnaires ne se résoudra pas avec des demi-mesures, quitte à créer des inégalités (provisoirement au moins).
    Il faut arrêter l’angélisme et l’hypocrisie : des milliers de fonctionnaires n’en fichent pas une¹, protégés par leur statut… Il faudra commencer par faire du ménage…
    ¹ : l’excuse qu’un pouillème des gens du privé le font aussi n’en est pas une : la disproportion est flagrante…

  7. Il reste 40% de salariés du privé qui ont des délais de carence, du coup où va même malade comme un chien travailler et quand c’est dans des métiers physiques, c’est dur. Et même quand on a 10 ans de boite. Un détail, pour ceux qui sont dans les bureaux… ou qui font partie des 60% cités dans un des commentaires. C’est la vie!

  8. Le présentéisme :
    Selon une étude conduite au Royaume-Uni en 2009, les “jours perdus” attribués au présentéisme seraient 1,5 fois plus conséquents que ceux attribués à l’absentéisme.
    Le présentéisme est bien plus fréquent que l’absentéisme. Selon une étude belge publiée en 2010, il représente 61% des dépenses relatives à la santé dans une entreprise, devant les frais médicaux (28%) et l’absentéisme (10%).
    http://www.sudouest.fr/2011/03/25/presenteisme-au-travail-les-absents-n-ont-pas-toujours-tort-353206-4688.php

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.