Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

2012 : le programme de l’UMP s’oriente contre les familles

F Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture, a dévoilé hier quelques lignes du projet présidentiel de l’UMP pour 2012, dont il a la charge. Il propose notamment :

"Ne pourrait-on pas verser une allocation dès le premier enfant et étudier en contrepartie une fiscalisation totale ou partielle des allocations familiales ? "

Cette vieille idée avait été émise il n'y a pas longtemps par la Commission Attali. Pourtant, les allocations familiales sont une question de justice. La solidarité de ceux qui n’ont pas charge d’enfants avec ceux qui en ont, et sont donc les seuls à préparer les retraites de demain, est une question de justice élémentaire. Le bilan de Nicolas Sarkozy sur la politique familiale est déjà accablant. Mais il veut visiblement l'aggraver. Le fait que cette déclaration de Bruno Le Maire vienne juste après celle de Frédéric Lefebvre n'est sans doute pas anodin.

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

11 commentaires

  1. Nous en prendrons compte pour notre vote

  2. C’est l’UMPS, la connivence à peine voilée avec les sectateurs Francs Macons, les Attali, et autres monstres de son espèces. Quand les Francais finiront t’ils par comprendre que ces gens là (umps et autres affiliés des loges) ne défendront jamais leurs intérêts Quand???

  3. La vérité est que le seul moyen d’équilibrer nos comptes sociaux est de réserver certaines aides aux Français. Sinon, nous ne nous en sortirons jamais…
    Par ailleurs, les allocations familiales ont pour objet, en stricte justice, la compensation (partielle) du coût de l’enfant.
    En effet, comme les familles consentent au plan matériel des sacrifices en élevant des enfants, et que cette effort bénéficie à terme à toute la société (futurs contribuables, investisseurs, travailleurs, consommateurs…), y compris aux membres de la société qui n’ont pas eu d’enfant, il est normal que la société compense ce coût autant que possible.
    Par conséquent, fiscaliser les allocations familiales est profondément injuste.

  4. Il faut toujours rappeler que les allocations familiales sont un réequilibrage. Non seulement nous préparons l’avenir puisque ce sont eux qui paieront les retraites et s’occuperont de la génération précédente MAIS AUSSI ET SURTOUT, c’est un réequilibrage : on doit être remboursé de la TVA que l’on paie pour la consommation de ses enfants. Du coup la fiscalisation directe d’un remboursement d’une fiscalité indirecte est absurde. Les allocations familiales ne sont pas un cadeau de l’état mais un simple REMBOURSEMENT d’une somme indument perçue.

  5. Le problème c’est que, en dehors des catholiques, ceux qui ont beaucoup d’enfants sont les immigrés. Les “allocs” créent un véritable appel d’air en provenance des pays sous développés. Je pense que là le gouvernement cherche à limiter l’immigration sans en avoir l’air tout en satisfaisant le lobby FM qui sera satisfait que les premiers soient égratignés au passage par cette mesure.

  6. Nos ministres ne sont pas stupides : ils voient bien que les allocations familiales coûtent cher, plus cher qu’ailleurs sans doute, parceque la France a le meilleur taux de natalité par femme de toute l’Europe. Or, on sait pourquoi.
    Plutôt que de taxer les allocs, il vaudrait peut-être mieux ne pas les donner à n’importe qui : natifs de Mayotte, bénéficiaires du droit du sol de toutes sortes.
    S’il y a un problème d’allocations familiales,il a été créé de toutes pièces par nos politiques.Pourquoi paierions nous ?
    Charité bien ordonnée commence par soi-mème, dit-on. Beaucoup pensent que ce n’est pas là une idée trés chrétienne. Pourtant notre prochain est bien celui qui est proche, non ?

  7. Savent-ils encore seulement en quoi consiste la famille à tous égards, biologique, social, économique, sans même parler du plan spirituel.

  8. Pour faire des économies tout en étant juste il faut faire tout le contraire : réserver les allocs aux citoyens français, aux familles nombreuses, les maintenir pour les enfants étudiants (leur perte n’étant pas compensée par l’allocation logement), assouplir les conditions pour obtenir une allocation logement ou une bourse d’étudiant.
    Le problème c’est que ce n’est pas politiquement rentable : en donnant au premier enfants on augmente plus facilement son électorat !
    Si la France garde son taux de natalité stable c’est par un fort taux de natalité d’enfants de rang 1 ou 2 ; il y a moins de femmes sans enfants. Mais sans un soutien aux familles nombreuses on arrivera pas à retrouver un taux qui assure le renouvellement des générations.
    Ce projet est donc complétement démagogique.
    En ce qui me concerne (7 enfants dont 3 étudiants boursiers à taux 0), je ne vois pas comment je pourrai encore financer leurs études si on fiscalise le peu d’allocations qui me reste et qui ne font que diminuer malgré l’augmentation de mes charges éducatives.

  9. Il y a longtemps que je pense que les parents qui élèvent des enfants devraient pouvoir voter pour leurs enfants. Une fois pour chaque parent par exemple, et une fois pour leurs enfants de moins de 18 ans.
    Vous verrez que les politiques regarderont la politique familiale d’un autre oeil.

  10. on se demande parfois s’ils ont un cerveau? qu’ils commence à ne donner les allocs qu’aux vrais français, tout comme soigner les gens qui sont très riches et qui viennent se faire soigner en france parce que c’est gratuit. Mais le cerveau de nos politiques est-il assez développé pour voir où sont les erreurs?

  11. Mais que font les députés de la Droite Populaire ?
    Ils sont souvent très bien sur des sujets d’actualité importants certes, mais on a l’impression que sur les sujets du long terme,famille, école, ils sont muets, absents et impuissants.
    [A y est, ils ont réagi. Post à suivre. MJ]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services