Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

2000 milliards d’euros, ce n’est pas un film

La dette va crever tous les plafonds l'année prochaine : le taux d'endettement de la France grimpera jusqu'à 95,1% du PIB fin 2014, soit environ 1950 milliards qui équivaudront, en théorie, à une ardoise de plus de 30 000 euros par Français.

Partager cet article

8 commentaires

  1. C’est pourquoi Barroso a déclaré publiquement que le plan de Hollande était insuffisant.

  2. Ba voyons! il suffit de faire comme les américains si chers à Hollande, faire tourner la planche à billets. Nous n’avons aucunement à rembourser cette dite dette.

  3. La Gueuse est morte !!!
    Et ces abrutis continuent de la torpiller ………
    Vivement le ROY !!!!

  4. La dette est un coup monté par les élites de la finance mondialisé en vue de l’asservissement des nations et des peuples au nouvel ordre mondial du type 4ème Reich. Avec la complicité de nos ploutocrates, l’objectif est de s’emparer des biens publics et privés par l’alibi de la mise en faillite. Nos impôts, les taxes, ne profitent pas à l’amélioration des services dus à la population mais se retrouvent via les banques détournés vers des paradis fiscaux. Ainsi les espagnols ont vu l’aide d’urgence partir dans les caisses des banques. L’effondrement des comptes sociaux est voulu car il est prévu depuis le Bilderberg et autre think tank que nous passions à un mode de gouvernance de type communiste. De corruption en silences criminels, nos élus nous ont dissimulé les enjeux de ce qui s’avèrera dans le futur, la plus grande trahison de l’ Histoire suivie de la plus phénoménale escroquerie de tous les temps.

  5. Ha heureux temps avec mit-mit roi de la planche a billet et tout était OK, sa coince avec l’ euro

  6. la simple lecture du rapport de la cdc sur l etat des finances montre que, toutes administrations confondues, la dette est superieure a 5000Md. Merci Miteux & la decentralisation.
    l europe rajoute 500Md.

  7. Il faut aller faire la guerre en Syrie,
    on est RICHE!
    Mou 1er, la triple buse!

  8. c’est curieux cette coïncidence entre le développement exponentiel de la dette publique en France et le vote de la loi de janvier 1973 interdisant à la BDF de financer l’Etat…, laissant ainsi aux banques privées le privilège de toucher les intérêts.
    Merci M. Pompidou ancien DG de la banque Rotschild !
    2 ordres de grandeur a bien garder en tête:
    – le montant annuel des intérêts versés par l’état correspond à peu près à l’impôt sur le revenu payé par les français
    – le niveau de la dette correspond à peu près au montant cumulé des intérêts versés depuis 1973…

Publier une réponse