Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / L'Eglise : Le Vatican

200 millions de chrétiens ne peuvent pas vivre leur foi librement

Aujourd'hui a été rendu public le message de Benoît XVI à Mme Mary Ann Glendon, Présidente de l'Académie pontificale pour les sciences sociales, à l'occasion de la XVII session plénière ("Les droits universels dans un monde diversifié et la liberté religieuse"). Le Pape y rappelle d'abord que la liberté de religion et de culte a été systématiquement niée par les régimes athées du siècle dernier.

C "Mais de nos jours de nouvelles menaces se manifestent avec des idéologies et des pratiques entravant leur libre manifestation. Il est donc nécessaire de réagir en défendant le droit à la liberté de religion et de culte… L'homme étant capable de choisir librement la vérité, Dieu attendant de lui une réponse libre à son appel, le droit à la liberté religieuse doit être considéré comme lié à la dignité fondamentale de chacun, allant de pair avec la naturelle ouverture de l'homme à Dieu. La véritable liberté de religion permet à la personne de se réaliser comme de contribuer au bien de la société".

"tout Etat étant souverain dans la promulgation des lois, le rapport entre loi et religion présente des différences. Cela permet une large liberté religieuse dans certains pays, et sa limitation au nom de toute une série de raisons dont la défiance envers le religieux. Le Saint-Siège attend de chaque Etat qu'il reconnaisse le droit fondamental à la liberté religieuse, les encourage tous à la respecter ainsi qu'à protéger d'éventuelles minorités religieuses. Les personnes professant une religion différente de celle de la majorité aspirent à vivre pacifiquement comme tous les autres citoyens, et à participer librement à la vie du pays".

Ce midi, Mme Glendon a résumé les travaux accomplis au cours de l'assemblée, dont les quatre axes étaient:

  • La répression étatique et la persécution des croyants,
  • les restrictions infligées aux minorités religieuses,
  • la pression sociale sur les minorités religieuses, publique ou privée, qui les marginalise,
  • la croissance du fondamentalisme laïque en occident, qui considère les croyants comme une menace à la laïcité et à la démocratie.

Ce soir aura lieu la Nuit des Témoins, pour honorer les chrétiens persécutés en raison de leur foi.

Partager cet article

1 commentaire

  1. Ces 200 millions de Chrétiens incluent-ils tous les chrétiens de France persécutés par leur évêque et empêchés de pratiquer leur religion dans des conditions dignes, notamment à Thiberville ?

Publier une réponse