Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française

2 millions de catholiques vont à la messe au moins une fois par semaine

2 millions de catholiques vont à la messe au moins une fois par semaine

Lu dans le 6e rapport annuel de l’Observatoire de la laïcité :

Le catholicisme, bien qu’en déclin depuis le début du 20e siècle, est aujourd’hui en France la religion qui compte le plus de fidèles, le plus de pratiquants et le plus de lieux de culte (près de 39.000 églises encore en activité, pour 12.054 paroisses).

Selon l’enquête d’opinion Viavoice commandée par l’Observatoire de la laïcité et publiée en février 2019, 48% des Français, soit plus de 32,6 millions de personnes, « se sentent liés au catholicisme », sans qu’ils ne soient forcément tous « croyants ».

Il ressort de cette même enquête que 19,9 millions de Français qui « se sentent liés au catholicisme » se déclarent « croyants », 4,7 millions « non croyants ou athées », 4,3 millions « agnostiques », et 2,6 millions « indifférents » (le reste des personnes sondées ayant souhaité « ne pas répondre »).

Selon une enquête d’opinion Ipsos de janvier 2017 commandée par les journaux La Croix et Le Pèlerin, 15,6 millions de Français se qualifient de « catholiques engagés » (qui « se sentent rattachés à la vie de l’Église d’une manière ou d’une autre »), 3,4 millions (5% des Français) « se rendent régulièrement à la messe » (au moins une fois par mois) dont 1,2 million (1,8% des Français) qui s’y rendent chaque semaine.

En parallèle, selon l’enquête d’opinion Viavoice précitée, plus de 5,4 millions ont « une pratique religieuse (office religieux ou autre) au moins une fois par mois » (soit 8% des Français), dont plus de 2 millions « au moins une fois par semaine » (soit 3% de la population totale).

Historiquement très présent dans le domaine éducatif, il est à noter que l’enseignement catholique associé à l’État par contrat scolarise près de 17% de la population scolaire française (97% des établissements scolaires privés sont catholiques), soit près de 2.100.000 élèves (de toutes convictions), chiffre en augmentation depuis le début des années 2000.

Par ailleurs, les baptêmes sont en baisse constante depuis l’après-guerre mais se stabilisent aujourd’hui autour de 230.000 par an.

En raison de sa présence historique et de son rôle social et politique en France, le christianisme (en particulier le catholicisme, mais aussi le protestantisme) est la religion qui s’est le plus profondément disséminée dans des formes de courants sécularisés. De façon logique, on remarque alors une indépendance relativement importante des pratiques, elles-mêmes souvent individualisées, par rapport au dogme religieux.

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

3 commentaires

  1. C’est sur qu’ils font mieux en allant à la messe qu’au bureau de vote !!!

  2. Plutôt que ces statistiques vagues, soon vaseuses, il serait intéressant de montrer la stabilisation d’une minorité (certes) sur des bases de pratique et de foi (credo) solides et même plus solides qu’il y a 40 ans.

    (C’est ce que je souhaite bien évidemment).

    Le catholicisme sociologique est en train de mourir s’il n’est pas complètement mort. Le rattachement vague au ” catholicisme ” sans autre précision est déjà éventuellement la dernière étape d’une apostasie qui ne dit pas son nom. Ce rattachement vague au ” catholicisme ” est – de mon point de vue – de peu d’intérêt pour l’avenir de la foi et de l’église catholique.

  3. et à la sortie de la messe, ils devrait faire un tour dans leur bureau de vote et voter pour des gens qui défendent leurs idées, si les polonais y parviennent pourquoi pas les catholiques français

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique