Bannière Salon Beige

Partager cet article

Communisme

17 avril 1975 : le Cambodge communiste des Khmers rouges

Triste anniversaire que celui d'aujourd'hui qui nous rapelle la folie meurtrière et assassine du communisme dans le monde entier :

Images"Le 17 avril 1975, Phnom Penh, capitale du Cambodge, est envahie par de longues cohortes d'adolescents maigres et hagards, tout de noir vêtus et lourdement armés.

Il s'agit de l'armée des communistes cambodgiens. Surnommés quelques années plus tôt «Khmers rouges» par le roi Norodom Sihanouk, ils ont vaincu les partisans pro-américains du général et Premier ministre Lon Nol au terme d'une guerre civile de cinq ans.

ImagesCADVHPTILe soir même, l'«Angkar» (l'Organisation) – le Parti communiste du Kampuchea (nouveau nom du pays) – décide de vider la ville de tous ses habitants. C'est le début d'une orgie de massacres qui va se solder par la mort violente de 1.500.000 à 2.200.000 personnes en 44 mois, jusqu'à la chute du régime, le 7 janvier 1979. En d'autres termes, 20% à 30% des 7.500.000 Cambodgiens auront été victimes de la folie meurtrière des Khmers rouges."

En cette année où 4 candidats à la présidentielle se réclame du communisme et de l'extrême gauche, que chaque Français se souvienne de ces crimes et du fait que des leaders Khmers rouges avaient été formés en France par le Parti Communiste avec la bénédiction d'intellectuels et universitaires français (voir ici)…

Partager cet article

4 commentaires

  1. Parmi les soutiens, des médias de gauche qui continuent à donner des leçons de morale…

  2. La gauche française a applaudi la libération de Phnom penh et sa presse glorifiait les massacreurs.Ils n’ont guère fait repentance de cette infamie,nos humanistes…!

  3. Sans oublier les ultra-libéraux et autres petits télégraphistes pour laquelle cette tragédie n’a pas pesé lourd au regard de leur petites affaires fumeuses dont nous payons l’addition à présent.
    Que tous ceux qui osent se réclamer de leur infâme succession nous fassent l’immense plaisir de dégager humblement la route sans délai.

  4. A cette époque, la grosse inquiétudes des “grandes consciences morales” de gauche était la tyrannie du Shah sur les pauvres iraniens. Ces derniers ont évidemment maintenant gagné au change!
    Quant aux Cambodge… “Devoir… d’oubli”! Aujourd’hui, la plupart des jeunes Cambodgiens ignorent quasiment tout du génocide qui s’est passé il n’y a pas 40 ans, incroyable! C’est comme si, dès les années 80, les jeunes Juifs avaient quasiment oubliés la Shoah!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services