Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

15 personnalités signent le manifeste de Chartres

15 personnalités signent le manifeste de Chartres

Ces 15 personnalités catholiques, listées ci-desous, s’engagent, à l’heure du déconfinement, à ne pas « continuer à vivre comme si rien n’était arrivé ». Ils invitent tous les hommes de bonne volonté à signer ce manifeste et à s’associer au petit nombre de pèlerins qui iront jusqu’à Chartres remettre l’avenir de la France aux pieds de Marie, le 17 mai prochain.

MANIFESTE DE CHARTRES

Devant les malheurs qui frappent notre pays et le monde entier et ceux plus grands encore qui peut-être nous menacent,

Devant la pandémie qui immobilise nos forces et nous laisse dans une attente impuissante,

Devant la tristesse d’une Église désolée qui ne peut même plus s’occuper de ses enfants,

Nous mettons toute notre confiance en Dieu et dans l’intercession de la Sainte Vierge Marie.

Nous voulons faire un acte de remise complète de nous-mêmes entre les mains de notre Père des cieux, car nous savons qu’il est bon et qu’il aime à pardonner ceux qui reviennent vers lui, il ne se venge pas mais relève et console.

Nous reconnaissons que nous n’avons pas toujours marché droit dans les voies de la justice et de la foi, que nous avons profité de la facilité de la consommation, que nous nous sommes complu dans des biens matériels, que nous avons tout attendu de la technique et lui avons confié nos vies, que nous nous sommes étourdis de bruits et de divertissements, que nous avons pactisé avec la lâcheté, reconnu désormais inévitables les atteintes à la vie et à la dignité du mariage, fermé les yeux sur l’écrasement du pauvre, l’isolement et la détresse des personnes âgées, que nous n’avons pas été fidèles aux rendez-vous que nous fixait l’Église, que nous avons négligé de partager notre foi avec les cœurs qui ont tous faim et soif de la vérité…

Si le Seigneur nous donne un répit et nous permet une existence plus heureuse, nous ne voulons pas continuer comme si rien n’était arrivé,

Nous voulons être fidèles aux appels que Dieu nous adresse par sa Parole révélée, par nos pasteurs, par ses saints, par les messages de Marie notre Mère,

Nous voulons faire à la prière une vraie place dans nos vies, commençant par elle et finissant par elle nos journées, nous voulons sanctifier le Jour du Seigneur, écarter au maximum du dimanche les occupations professionnelles, être assidus à la messe dominicale, même au prix des grands dérangements, nous efforcer de faire du vendredi un vrai jour de pénitence, jeûnant ou au moins nous privant substantiellement ce jour-là. Nous profiterons des églises ouvertespour rendre visite au Seigneur présent au Saint Sacrement. Nous voulons nous avancer vers la sainte communion avec plus de préparation et de respect.

Nous demandons à Dieu la grâce de nous ouvrir à la misère des autres, de ne pas avoir peur de partager notre pain, notre logement et aussi la Bonne Nouvelle du salut que le Seigneur a remise entre nos mains.

Nous répudions les compromis dans lesquels nous avons pu vivre, nous acceptons d’un cœur sincère les enseignements de l’Église sur la chasteté avant le mariage, la fidélité conjugale, la régulation des naissances, le respect de la vie, l’exigence de justice dans les rapports sociaux et avec les populations déplacées, la modération dans l’usage des ressources naturelles….

Sachant notre faiblesse, nous voulons faire un usage plus large et plus profond du sacrement de réconciliation pour repartir au combat et ne jamais nous résigner au mal.

Nous mettons ces résolutions toutes simples sous la protection de notre Mère, la Bienheureuse Vierge Marie, nous voulons faire d’elle la gardienne de l’espérance neuve qui naît aujourd’hui au creuset de l’épreuve.

Grâce à elle, nous savons que notre Église sera belle et lumineuse comme elle et que la France, notre pays, retrouvera quelque chose de sa vocation de fille aînée de cette Église. Une pandémie de grâces est possible…

Avec elle nous demandons au Père d’envoyer bien vite son Fils, pour nous ouvrir les portes du Monde nouveau. Que son Règne advienne ! Maranatha, Seigneur Jésus !

Le 17 mai, des marcheurs, comme Péguy, iront à Chartres remettre l’avenir de la France aux pieds de Marie, notre consolation et la patronne de notre pays. Soutenez-les en signant ce manifeste !

Les signataires :

  • Père Daniel ANGE fondateur Jeunesse Lumière
  • Mgr Marc AILLET, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron
  • Mgr Jean-Pierre BATUT, évêque de Blois
  • Gaultier BES, cofondateur revue Limite
  • Eléonore BILLOT DE LOCHNER, Présidente Parcours Alpha
  • Rémi BRAGUE, philosophe
  • Abbé Augustin CAYLA, membre chapitre missionnaire de Notre-Dame de Chrétienté
  • Mgr Philippe CHRISTORY, évêque de Chartres
  • Mélanie DEBRABANT, Présidente du mouvement Anuncio France
  • Dom Philippe DUPONT, abbé de Solesmes
  • Abbé Alexis GARNIERaumônier général de Notre-Dame de Chrétienté
  • Père Michel GITTONfondateur de la communauté Aïn-Karem
  • Marie-Hélène MATHIEUfondatrice de Foi et Lumière
  • Mgr Dominique REY, évêque de Toulon-Fréjus
  • Natalie SARACCO, réalisatrice
  • Guillaume TABARD, journaliste, membre de la communauté Aïn Karem.

Partager cet article

11 commentaires

  1. En très grandes union de prières avec ces pèlerins du salut!

  2. Seulement quatre evêques !

    • Cher Isaac j’aime votre fougue, j’aime votre foi.

      Vous déplorez la non consécration de la France au coeur immaculé de Marie mais je vous signale qu’une consécration au coeur immaculé de Marie a bien eu lieu dans chaque diocèse français en 1943. Voici le texte: “Le 28 mars 1943, les évêques français ratifient, chacun dans leur diocèse, la consécration de l’humanité au Cœur Immaculé de Marie,prononcée par Pie XII, le 8 décembre précédent.” Vous retrouverez le contexte de cette consécration en activant le lien ci-dessous.

      https://www.persee.fr/doc/abpo_0399-0826_1983_num_90_2_3120.

      Ce lien renvoie à une manifestation extraordinaire qui a profondément marqué les Français à l’époque (y compris les enfants comme moi) et qui s’appelait le Grand Retour de Notre Dame de Boulogne. Ce lien renvoie à des articles décrivant cette manifestation gigantesque à travers toute la France qui a duré de 1943 à 1948, et à laquelle le Manifeste de Chartres dont il est ici question m’a fait immédiatement penser à ce Grand Retour.

      Bien à vous In Christo

    • Cela vous étonne?

    • MERCI pour cet excellent témoignage de votre Foi et de nous la faire partager !

  3. Toujours ce couplet écolo et pro migrants, discret mais présent.
    Personnellement, je reste avec la tradition.

    • J’ai eu la même réaction que vous et cela m’ennuie un peu pour signer car ça me semble “décalé” de l’essentiel…

    • Idem ! je retrouve encore et encore ces formules lénifiantes sur la migration. Je reste avec la TRADITION quoi qu’il arrive !!! Je remarque également qu’il n’y a QUE 4 évêques ! les autres n’ont-ils pas le souci des Âmes ? Il aurait été judicieux AUSSI de parler d’évangélisation ….. pour les migrants, et pour notre pays ; mais cela fait partie d’une autre époque ; à moins que je n’ai pas su lire entre les lignes.

  4. Pour Isaac je remets mon dernier paragraphe en bon français:
    Ce lien renvoie à des articles décrivant une manifestation extraordinaire qui a profondément marqué les Français à l’époque (y compris les enfants comme moi) et qui s’appelait le Grand Retour de Notre Dame de Boulogne. Ce pélerinage gigantesque à travers toute la France, s’est déroulé de 1943 à 1948; le Manifeste de Chartres dont il est ici question m’a fait immédiatement penser à ce Grand Retour de ma prime jeunesse.

  5. Pour Venara et Clofer:
    Oui bien sûr. Mais je trouve la démarche merveilleuse et selon GK Chesterton « Nous périssons par manque d’émerveillement et non par manque de merveilles.. » . Quatre évêques plus un car l’Abbé de Solesmes a rang d’évêque me semble-t-il, et il porte avec lui une extraordinaire tradition liturgique: le chant grégorien dont son abbaye est devenu le phare universel depuis Dom Guéranger.

    Enfin, comme je le dis dans un commentaire pour Isaac, cette démarche me fait penser au Grand Retour de 1943-1948. Pourquoi? Parce que ce ce Grand Retour version 1943-1948 a été réanimé par des évêques , deux au départ, Mgr Salièges de Toulouse, Mgr Théas de Auch ( nommé ensuite à Tarbes/Lourdes) , tous deux flamboyants hommes de foi qui ont osé affronté l’occupant et ont réveillé les catholiques endormis d’alors comme veulent le faire aujourd’hui par cette démarche et sans langue de buis les quatre évêques , l’Abbé de Solesmes, Remi Brague et les autres signataires.

    Cette histoire du Grand Retour de ND de Boulogne que l’on peut trouver à partir du lien me paraît riche d’enseignements de toutes sortes pour nous aider aujourd’hui à sortir des sables mouvants qui peu à peu nous engloutissent dans la médiocrité. Amen!

  6. affronteR l’occupant…..

Publier une réponse