Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

15 mois de prison pour avoir voulu forcer son ex-compagne à avorter

15 mois de prison pour avoir voulu forcer son ex-compagne à avorter

Lu sur Gènéthique :

Un jeune homme de 21 ans vient d’être condamné par le tribunal correctionnel de Meaux pour « violence et menace de mort » à l’encontre de son ancienne compagne, pour avoir tenté de la contraindre à avorter alors qu’elle était enceinte de 8 semaines.

« Je voulais seulement des renseignements sur l’avortement. Je pensais qu’ils allaient trouver une solution », s’est défendu Mehdi. « Je ne voulais pas être père à 21 ans. » Lors du procès, Emmanuelle Teyssandier-Igna, présidente du tribunal a interpellé le jeune homme : « L’avortement c’est le droit de la femme et seulement le droit de la femme ».

Le prévenu a été condamné à 15 mois de prison, dont 8 fermes. Il a été incarcéré à l’issue de l’audience.

Voilà une décision de justice qui peut encourager toutes les femmes, forcées à avorter par leur entourage, à porter plainte.

Partager cet article

8 commentaires

  1. Donc, il n’y a que des femmes qui soient autorisées à faire un meurtre ?

  2. Surprenant de la part de la justice française !

  3. 1) « Je ne voulais pas être père à 21 ans. »
    On ne le répètera jamais assez, la solution est très simple: “dans ce cas, abstiens-toi de copuler!”
    2) « L’avortement c’est le droit de la femme et seulement le droit de la femme »
    N’est-ce pas discriminatoire à l’encontre des hommes? Imaginons, à propos de n’importe quoi, une remarque “« Ça c’est le droit de l’homme et seulement le droit de l’homme »: est-ce que ça ne ferait pas hurler toute la bien-pensance?

  4. A Mme Emmanuelle Teyssandier-Igna, présidente du tribunal :
    Je m’étais un peu douté que ce n’était pas le droit de l’enfant !!!!!

  5. Ah bon, les femmes font un enfant toutes seules ?!? Depuis quand ? Ah oui,la présidente semble anticiper la PMA légale.

    NB : je ne suis évidemment pas pour qu’homme contraingne sa femme à avorter.

  6. Ces messieurs semblent regretter de ne pas pouvoir forcer la mère de leur futur enfant à avorter!
    Au fait, je pense que les commentateurs sont des hommes ?

  7. C’est un jugement basé sur un point moral absolument faux.
    L’avortement est une atteinte à la vie, il ne s’agit pas d’un ‘droit’ masculin ou féminin.
    La justice rendue ainsi est viciée.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]