Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

15 000 soignants suspendus au sein du système de santé “que le monde nous envie”

15 000 soignants suspendus au sein du système de santé “que le monde nous envie”

Alors que l’hôpital est en crise, Olivier Véran, ministre de la Santé, a révélé qu’environ 15.000 soignants avaient été suspendus, refusant l’obligation vaccinale. Le 16 septembre, il y en avait 3000.

A Nice, des agents du CHU sont en grève de la faim depuis plus de deux semaines pour protester contre cette mesure.

L’hôpital de Chalon-sur-Saône connait une pénurie de médecins anesthésistes. Depuis plusieurs semaines, 400 opérations ont été reportées à une date indéfinie.

Un peu partout, les hôpitaux font face à une pénurie d’infirmiers.

Fin septembre, en raison d’un absentéisme lié à des suspensions faute de vaccination, les hôpitaux de la région de Mulhouse ont déclenché le Plan blanc.

Partager cet article

10 commentaires

  1. On va surement prier pour les soignants et les malades. Les premiers qu’on prive injustement de leur travail et les seconds de soins adaptés.

    On va aussi soutenir la résistance ! Oui, nous savons à quoi nous résistons – ce n’est pas une ‘crise’ – et Mgr Vigano vient de ré-exposer la finalité à poursuivre aux italiens dans leur résistance massive au système globaliste. On va même participer activement à cette résistance…

    Il y a une responsabilité énorme du Politique qui n’existe plus en France depuis des dizaines d’années. Nous avons laissé la place à des gestionnaires-tueurs… Il est urgent de ne cautionner aucun d’entre eux dans le cadre républicain qui est la cause de tous ces maux.

    Lorsque l’agir des causes secondes n’est plus dans la dépendance de la Cause première, c’est le mal, et c’est la catastrophe pour l’homme.

  2. Les mensonges de Véran. 3000 en septembre, 15 ou 16 000 en octobre…

  3. Merci pour ce commentaires qui recentre le débat. Tout le monde devrait lire ce que dit Mgr Vigano pour mieux comprendre les injections.

  4. Ce gouvernement Macron-Castex-Véran est un gouvernement d’occupation anti-français.
    L’hôpital est l’une des lignes de front de la résistance à l’occupation.

  5. Je suis étonné qu’il n’y en ait pas plus quand on connaît de l’intérieur le nombre impressionnant d’effets secondaires. Attendons la troisième piqûre ! Surtout que nos amis juristes ont monté des formulaires solides pour refuser la suspension de travail et éventuellement toucher le jack-pot du licenciement abusif si l’employeur est imprudent.

  6. 15000 soignants de plus ou de moins, ce n’est pas grave puisque nous avons la solution pour les remplacer avantageusement.
    “La proposition a mis mal à l’aise certains directeurs d’établissement d’Ardèche. Pour faire face au manque de personnel, l’Agence Régionale de Santé leur a proposé de faire appel à des personnes condamnées à des TIG (Travaux d’Intérêt Général), “un levier parmi d’autres”.
    Et demain, infirmiers et médecins pourront être remplacés par des voleurs ou des violeurs, au choix. Donc pas d’inquiètudes à avoir !

  7. Nous avons bien un footballeur délicatement vêtu de bleu comme chef suprême !

  8. fermeture de petits hopitaux,
    suppression de lits de réanimation un peu partout
    mise à pied de soignants réfractaires
    un bonne politique médicale !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services