Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Pays : Etats-Unis

11 novembre : l’autre provocation contre Trump dont les médias ne parlent pas

11 novembre : l’autre provocation contre Trump dont les médias ne parlent pas

Le 11 novembre, devant 72 chefs d’Etat, Angélique Kidjo a chanté “Blewu” (Patience ou Doucement) qui est une chanson de la Togolaise Bella Bellow qui rend hommage aux troupes indigènes ayant combattu en France. Pourquoi pas même si l’effectif provenant des colonies et départements d’outre-mer ne représentèrent “que” 5% des 7,8 millions d’hommes appelés sous les drapeaux durant la Grande Guerre (550 000 indigènes plus 134 000 citoyens français essentiellement Pieds Noirs non comptabilisés dans les 5%).

Mais là n’est pas le problème. Angélique Kidjo est surtout une militante démocrate qui a fait campagne pour Obama et qui est connue pour être une militante anti-Trump acharnée :

Après l’élection de Donald Trump, elle a notamment chanté lors de la marche contre son investiture en janvier, interprétant la chanson “A change is gonna come”. “On fait des choix dans la vie. Certains peuvent être désastreux en termes de carrière, mais on ne peut pas ne pas les faire”, déclarait-elle à propos de cette prise de position (source)

.

Lors de l’émission ONPC du mois de juin dernier, la chanteuse Angelique Kidjo n’a pas manqué d’exprimer tout le bien qu’elle pensait de l’actuel président démocratiquement élu des Etats Unis, c’est à partir de la 6ème minute : “moi je l’appelle un tyran .. il n’a pas de morale, il n’a pas de valeurs humaines” .. aussi A. Kidjo citoyenne américaine a été l’emblême d’une manifestation de protestation le lendemain de l’investiture de Donald Trump à la Maison Blanche (source)

.

Pour Bercoff (premier journaliste à avoir interviewé Trump), la colère du président américain envers Macron vient du choix de la chanteuse des commémorations, Angelique Kidjo, anti-Trump notoire qui l’avait traité de “tyran” et de “salaud” :

«Donald Trump est sorti de la séquence du centenaire pour une raison dont peu de gens ont parlé. La personne qui a chanté l’hymne africain est Angelique Kidjo. Or, il faut rappeler, et Trump le savait, et je pense que Macron aussi, qu’Angelique Kidjo était l’une des premières à manifester contre Donald Trump, notamment à New York lors de l’investiture, elle a dit “Donald Trump est un tyran”, “Donald Trump est un salaud”. Je ne sais pas si c’était une provoc française, mais Donald Trump connaissait très bien Angelique Kidjo, il l’avait vue.» (source)

.

“Si une manifestation de cette nature s’était déroulée sur le sol des États-Unis, le président américain n’aurait probablement pas convié une opposante ou un opposant politique de tout premier rang pour chanter devant le président français. C’est pourtant ce qu’a fait Emmanuel Macron en invitant cette chanteuse africaine qui est une des animatrices du mouvement anti-Trump aux États-Unis. Je pense que le président Trump n’aurait pas autorisé la tenue de manifestations anti Macron aux États-Unis. Les autorités françaises ont autorisé les manifestations anti-Trump le jour même du 11 novembre à Paris. Bref, il y avait là un signe d’indélicatesse insupportable pour le président américain. Il l’a vécu comme une forme d’affront personnel. Et si j’avais été à sa place, j’aurais eu la même interprétation“. (interview de Jean-Frédéric Poisson)

Partager cet article

5 commentaires

  1. De mémoire, le Togo, colonie allemande en 1914 et conquise presque sans coup de feu dès le debut de la guerre, n’a pas envoyé de combattants en France durant le Première Guerre Mondiale

  2. Recruter cette harpie féministe d’extrême gauche pour la faire chanter face à M. Trump après les torrents de boue qu’elle a déversés sur le dos du Président nouvellement élu juste avant son investiture relève soit de l’incompétence politique la plus crasse, soit de la pire des provocations à l’encontre du Chef d’État le plus puissant de la planète. Dans les deux cas, la marionnette qui squatte l’Elysée se depasse dans l’humiliation du pays dont il est censé être le gardien et le protecteur.
    Il me fait tragiquement penser à Billy-the-kid dans les albums de Lucky Luke. Mais dans ce dernier cas, Lucky Luke neutralise Billy-the-kid et le met hors d’état de nuire.
    Quand Dieu nous donnera-t-il un Lucky Luke pour sauver la France de ce fou furieux ?…

  3. Macron n’est pas à une bourde diplomatique prête, à part Trump, il s’est aussi mis à dos le président de la Serbie pour flatter celui du Kosovo dont on se fout complètement. Diplomatiquement, c’est une truffe de première.

  4. Voilà qui explique que Donald Trump prend ses distances avec notre dictateur et garde des relations cordiales avec Wladimir Poutine, il aurait très pu crié à l’affront en plein pendant la représentation de la bonne femme (pour être très courtois) et quitter les lieux, je pense qu’il est resté par politesse et souvenir des siens morts au combat!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services