Bannière Salon Beige

Partager cet article

Science

1000 scientifiques expriment leurs doutes concernant la théorie de Darwin

1000 scientifiques expriment leurs doutes concernant la théorie de Darwin

Lu ici :

Le 210ème anniversaire de la naissance de Charles Darwin est marqué par un scepticisme grandissant au sujet de sa fameuse théorie. Et cette fronde ne vient pas des “religieux conservateurs” américains (comme on aime bien le dire chez nous) mais des scientifiques eux-mêmes !

C’est tout de même bizarre !

Exprimez des réserves ou des doutes sur la théorie de l’évolution aujourd’hui, et vous êtes sûrs de susciter au-mieux la moquerie, au pire le rejet, voire les attaques les plus virulentes qui peuvent aller jusqu’à vous faire perdre votre poste (comme l’ont expérimenté plusieurs chercheurs). Plutôt étrange non ?

À titre personnel je trouve ce comportement plutôt bizarre, pour ne pas dire suspect, surtout lorsqu’il émane de personnes intelligentes, éduquées à peser le pour et le contre, capables d’approfondir une question et d’en saisir les nuances les plus subtiles.

La réaction, souvent accompagnée de la condescendance de “ceux qui savent”, est la plupart du temps du genre : “Ah bon ? Et tu vas bientôt me dire que tu crois à Adam et Eve, et tous ces trucs venant de la Bible et des fondamentalistes américains ?!”

Et voilà. Une fois de plus les préjugés ont encore frappé. Et parfois la conversation ne va pas plus loin. Vous êtes définitivement catalogués comme “un de ces croyants naïfs, qui n’y connait rien, et se raccroche à des mythes auxquels plus personne ne croit…”. Ce qui me semble plus que bizarre, c’est qu’on peut aborder pas mal de discussions sur des sujets scientifiques, mais il est interdit (de fait), d’oser “discuter” la théorie de Darwin. À chaque fois, la conversation tourne rapidement à la mise en opposition (simpliste) de Darwin et la Bible. Il n’est alors plus question de recherche, d’approche empirique, d’analyse des faits (fussent-ils gênants) ou de la validité de tel aspect de la théorie – mais on accuse, on méprise, on se bouche les oreilles et on prononce l’anathème. Drôle de science n’est-ce pas ?

Et pour faire bonne mesure, on associe généralement la Bible aux “fondamentalistes américains” et on affirme “qu’ils disent n’importe quoi”. Ce genre d’affirmation équivaut à botter en touche, en se cachant derrière un verdict plutôt simpliste et rapide (même s’il arrive que certains croyants aient des propos excessifs). Mais la vérité, c’est que la question n’est pas là !!

Le fait qu’un nombre grandissant de vrais scientifiques, honnêtes et capables, se prononcent publiquement en désaccord avec Darwin devrait tout du moins nous donner à penser, et éventuellement nous conduire à nous intéresser à ce qu’ils essaient de dire.

Une liste de plus de 1000 scientifiques

La liste ci-dessous recense des scientifiques ayant au-moins un doctorat. Leur déclaration est relativement simple (et non agressive, ni religieuse !)

Nous sommes sceptiques quant à l’affirmation que des mutations aléatoires et la sélection naturelle soient capables de rendre compte de la complexité de la vie. Un examen méticuleux de la théorie darwinienne devrait être encouragé.

Le directeur du Biologic Institute, le biologiste Douglas Axe a déclaré :

“Puisqu’aucun scientifique ne peut montrer comment le mécanisme darwiniste peut produire la complexité de la vie, chaque scientifique devrait être sceptique… le fait que la plupart ne l’admettent pas montre l’effet malsain de la pression des pairs sur le discours scientifique”

Une première liste de 100 scientifiques tous titulaires de doctorat, a été publiée en 2001 dans le New York Review of Books, pour remettre en question les déclarations de la série TV américaine “Evolution” qui affirmait que “pratiquement tous les scientifiques croyaient à la véracité de cette théorie”. Aujourd’hui cette liste inclut des signataires d’institutions internationales prestigieuses, comme l’Université de Cambridge, le Musée d’Histoire Naturelle de Londres, l’Université d’État de Moscou, l’Université de Hong Kong, l’Institut de Paléontologie humaine de France, l’Université Ben Gourion en Israël, le MIT, le Smithsonian Institute, Les universités de Yale et de Princeton – et même des scientifiques de l’Académie des Sciences de Russie, de République Tchèque, du Brésil et des Etats Unis !

Le Docteur Marcos Eberlin, fondateur du Laboratoire de Spectrométrie de Masse Thomson, et membre de l’Académie des Sciences du Brésil a déclaré :

“En tant que biochimiste je suis devenu sceptique à propos du darwinisme lorsque j’ai été confronté à l’extrême complexité du code génétique et à ses nombreuses et très intelligentes stratégies mises en oeuvre pour coder, décoder et protéger ses informations.”

Partager cet article

21 commentaires

  1. 1) Rappelons que la théorie de l’évolution c’est LAMARCK et non Darwin.

    2) Darwin lui-même croyait aux principes créatifs. Pour lui : évolution d’accord, mais création avant tout. Ce qui aboutit au 3)

    3) “créationnisme” et “évolutionnisme” ne s’opposent pas. La Bible elle-même reconnaît une forme d’évolution des espèces. Il est raisonnable de penser, par exemple, que le Péché originel, qui a marqué TOUTE la création , et pas seulement l’homme (son âme, mais aussi supprimé l’immortalité de son corps, l’absence de souffrance etc) a fait “évoluer” considérablement la nature. Ainsi beaucoup d’animaux ont pu se “transformer” pour devenirs des espèces agressives, Satan ayant pu même faire évoluer, voire créer (si Satan a la capacité de “créer”), certaines espèces (serpents, mygales, scorpions etc). Donc la Bible, en soi-même n’est pas anti-évolutionniste…..

    dernière chose : rappelons que le darwinisme a inspiré le nazisme…..

    • Non il n’est pas “raisonnable de penser” pour faire dire à la Bible ce qu’elle ne dit nullement.

      • ben si !! Il n’y a pas à croire seulement ce que la Bible dit “directement”, ou autres ouvrages etc peuvent dire “directement”. L’interprétation, par exemple ici des Pères de l’Eglise, ça existe aussi. Désolé hein, mais vous avez tort…..

        • Ah oui l’interprétation… c’est ce que font les musulmans pour le Coran…
          Citez par conséquent le Père de l’église et ce qu’il a dit précisément concernant l’évolution au sein de la bible.

  2. 1000 titulaires de doctorat, combien de titulaires de doctorat dans le monde pour faire une comparaison merci pour votre réponse claire et nette

    • Une comparaison n’aurait strictement aucun intérêt puisqu’il est évident que la très grosse majorité, pour diverses raisons, en particulier pour raison de carrière professionnelle, n’oserait jamais prendre position et surtout pas aller à rebours de la bienpensance…..

  3. Déjà il y a près de 30 ans mon prof de philo disait cela !
    J’ai eu de la chance d’avoir un tel homme comme professeur

  4. La page en lien recense ces “récalcitrants”. Pour la France (5 scientifiques), ils ont des profils variés: Commissariat à l’Énergie Atomique, CNRS, HEC, Sup Aéro, Université de Lille( Psychologie expérimentale).

  5. Seulement 1000 ! C’est consternant !
    100% des lois de la génétique s’opposent à la théorie fumeuse de Darwin.

    IL N’Y A PAS UN GÉNÉTICIEN SUR LA PLANÈTE QUI PUISSE PRÉTENDRE LE CONTRAIRE
    et je le serine depuis plus de 40 ans devant eux sans que jamais AUCUN n’ait osé me contredire.
    Il règne une ahurissante omerta sur le sujet.
    Même en petit comité TOUS se taisent comme si leur vie en dépendait…
    Ils vivent dans le mensonge et rien ne semble pouvoir les en sortir.
    Je n’ai jamais compris ce mutisme.

  6. Justement je connais la biologie !
    Personne se sait créer la vie et personne ne sait expliquer son apparition et certainement pas des étudiants en biologie.
    Plus la science avance et plus on se rend compte que même la cellule la plus primitive est d’une complexité hallucinante. Personne ne sait créer une cellule même la plus basique qui soit.

    Ajoutez à cela l’affirmation de la génétique LARGEMENT PROUVÉE que l’on ne peut en AUCUN CAS franchir la barrière des espèces et que le seul cas connu des ânes et des chevaux donne des chimères (bardots ou mules) obligatoirement STÉRILES !

    • Inutile de vous battre, Duport…même ici, comme en famille et dans les dîners en ville, toucher aux dinosaures et aux 543 876 423 980 321 587 698 541 546 925 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 millions d’années, trois mois et quatre jours depuis la disparition du plésiosaure à écailles rondes qui vivait en Haute-Saône, c’est simplement IMPOSSIBLE. La Bible, ce sont des “images”, un “récit poétique”, le Déluge, c’est un “mythe” dont on ne connaît rien, le fait qu’il y ait des dragons dans l’imaginaire de toutes les civilisations, etc, tout ça c’est du FLAN ! Mettez-vous en tête que vous avez d’abord été un protozoaire, puis un poisson, qu’un jour vous avez eu une folle envie d’avoir des pattes et que, pour réaliser ce projet, vous êtes sorti de l’eau, et qu’une fois dehors et muni des papattes de vos rêves vous avez soudainement eu envie de manger des bananes, et qu’une fois votre fringale assouvie, vous êtes redescendu de l’arbre, la banane à la main, et vous avez inventé la roue, puis créé la télé. Si si. Ne faites pas cette moue dubitative, c’est SUR !!!

      • Ben non puisque mes professeurs de génétique m’affirment que c’est IMPOSSIBLE !

        Duport on parle de génétique pas de la théorie de l’évolution !
        Oui mais Monsieur…
        Duport on ne parle pas de la théorie de l’évolution ! La prochaine intervention c’est la porte !
        Mais Monsieur ce que dit Duport ce n’est pas idiot…
        Vous voulez prendre la porte avec lui Lambert ?
        et tout le monde finit par se taire pendant qu’on vous fait noter qu’il n’est pas possible de franchir la barrière de l’espèce…

  7. Le simple bons sens rend caduque la théorie de l’évolution (macro-évolution pour être plus précis). En effet celle-ci s’appuie sur le hasard. Or si on suit cette théorie le hasard irait toujours dans le même sens (positif) ce qui est mathématiquement impossible. Par ailleurs, en admettant cette théorie, le nombre d’itérations nécessaires aux évolutions nécessiterait un nombre d’années dépassant la date probable de la création de l’univers.
    D’autre part, par rapport au milieu existant, une mutation génétique brutale est généralement éliminée car non viable.
    Ce qui signifie qu’un poisson n’a pu devenir un dinosaure ou autre bestiole, mais qu’il a été créé comme poisson et idem pour chaque espèce. Par contre une certaine évolution existe à l’intérieur de chaque espèce, ce qui explique la diversité des individus liée notamment aux croisements génétiques.
    Par ailleurs cela fait plus de vingt ans que des sciences comme la génétique remettent en cause cette théorie qui est initialement un instrument de lutte contre les catholiques. son origine est donc celle de l’Ennemi.

    • Vous mélangez l’acquisition de caractères secondaires au sein d’une espèce qui n’est en rien un évolution et l’évolution d’un espèce ! Vous êtes un troll !

  8. vous aurez, dans le même temps 98%, 99% ou 99,9% des scientifiques signant en faveur de l’idéologie “officielle” darwiniste, ou sur un autre sujet, signant en faveur de l’idéologie “réchauffiste” et qui ne sont pourtant pas météorologues pour un sou…..

  9. Merci à Duport et à Chouan 85 leurs commentaires apportent un peu de raison dans ce débat.

  10. Dans ” hasard et certitude”, Georges Salet a demontre l impossibilité mathématique du hasard (qui est bien, rappelons-le une notion mathématique) dans les processus hypothétique de macro évolution.
    Bien d’accord avec Chouan 85 et Duport.
    Tout etudiant en licence de biologie et intellectuellement honnête ne peut que constater l infini complexité du moindre processus biologique et le non sens de l’explication du hasard répété des milliards de fois…

  11. Consternant ! Il fallait oser écrire ça !

  12. En fait l’inadéquation de la thèse de Darwin n’est pas vraiment un scoop: elle s’est fracassée sur l’ADN. Ce qui est nouveau c’est que des scientifiques prennent le risque de le dire (ceux qui se gaussent du faible nombre doivent tout de même le multiplier au bas mot par 100: vu le risque professionnel, il faut être non seulement scientifique confirmé mais surtout très courageux).
    Pas besoin de sortir de polytechnique pour le comprendre, quelques faits très simples suffisent (merci à ceux qui prennent le temps du débat et de l’argumentation: tout est acceptable si les propos sont rationnels; je pense avoir raison, j’explique pourquoi; je veux bien reconnaitre que j’ai tort si on me dit pourquoi)
    Préliminaire: ce n’est pas “l’évolution” qui est mise en cause, mais bien la thèse de Darwin. Il a bien montré l’évolution des représentants d’une espèce selon les conditions de vie (première partie de sa thèse). Par contre la suite est objectivement fumeuse et contient beaucoup d’affirmations non prouvées, essentiellement sur les variations d’espèces.
    Premier fait: les ADN d’espèces différentes ne peuvent pas se combiner; si un individu est porteur d’une variation – comme les pigeons de Darwin – il reste un individu de son espèce. Et – ce que Darwin montre également – le croisement avec d’autres individus de la même espèce fait ressortir le type initial.
    Second fait: l’entropie ne peut qu’augmenter (2d principe de la thermodynamique). Traduction: l’information ne peut que se dégrader; par exemple, on peut imaginer passer, par le hasard, d’une voiture moderne sophistiquée à une charrette, mais en aucun cas dans le sens inverse.
    Si l’évolution elle-même semble plutôt confirmée par l’observation (caractères communs à d’autres espèces, archaïques, qui font que la différence entre humains et certains grands singes ne serait que de 5% maximum – le chiffre varie selon les auteurs – ce qui provoque la question annexe de la différence des caractères humains rapportés à ces 5% ou moins) aujourd’hui l’explication proposée par Darwin n’est plus acceptable – et ne passerait en aucun cas un jury impartial. Mais on se rappelle que l’époque était au scientisme triomphant et on ne faisait pas trop la fine bouche face à un argument, même douteux, contre la foi chrétienne.

    • Il n’y a pas “d’évolution des représentants d’une espèce selon les conditions de vie” il y a simplement une acquisition de caractères secondaires parce que chaque espèce a une faculté d’adaptation à son environnement. Ces caractères peuvent apparaitre mais également disparaitre et en cela il ne peut en aucun cas s’agir d’une évolution.
      En génétique bactérienne avec plusieurs dizaine de milliers de générations en une seule année on a beaucoup de recul.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]