Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

10 règles frappées au coin du bon sens

Trouvé dans Présent :

"Invité à s’exprimer dans un lycée américain, Bill Gates, pas toujours « politiquement correct », a énoncé dix règles frappées au coin du bon sens.

  1. La vie est injuste. Il faut vous y habituer.
  2. Le monde n’a rien à faire de votre amour-propre. Et il s’attend à ce que vous accomplissiez vraiment quelque chose avant que vous ne vous en félicitiez vous-même.
  3. Vous ne gagnerez pas 60 000 dollars par an en sortant de l’école. Vous ne serez pas immédiatement vice-président avec un portable et une voiture de fonction sans avoir d’abord mérité et gagné ces privilèges.
  4. Si vous pensez que votre prof est dur avec vous, attendez d’avoir un patron.
  5. Travailler comme serveur, ce n’est pas s’abaisser. Vos grands-parents, eux, appelaient cela une opportunité.
  6. Si vous êtes à côté de la plaque, ce n’est pas la faute de vos parents. Cessez de vous plaindre et tirez des leçons de vos erreurs.
  7. Avant votre naissance, vos parents n’étaient pas aussi embêtants qu’ils vous semblent l’être. Ils le sont devenus en payant vos factures, en nettoyants vos vêtements, en vous entendant répéter à longueur de temps combien vous êtes bons et cools. Aussi, avant de sauver les forêts tropicales des parasites de la génération de vos parents, commencez par nettoyer votre chambre et tout ce qui s’y trouve.
  8. Votre école est peut-être exempte du système « gagnant-perdant ». Pas la vie. Certaines écoles ont supprimé les notes de passage et vous donnent autant de chances que vous voulez pour obtenir la bonne réponse. Pas la vie.
  9. La vie n’est pas divisée en trimestres. L’été n’est pas une période de congé. Peu d’employeurs sont là pour vous aider à vous assumer. Cela relève de votre responsabilité.
  10. La télévision n’est pas la vraie vie. Dans la vraie vie, les gens quittent le bistrot et vont travailler.

Partager cet article

21 commentaires

  1. Excellent !
    Pourquoi ne trouve-t-on ces perles que dans Présent ?

  2. Très fort ! que du bon sens.

  3. J’ai toujours eu beaucoup d’admiration pour Bill Gates (contrairement aux élites françaises…).
    Ca se confirme : il n’est pas arrivé où il est par hasard…

  4. En effet, c’est un “hoax”. Je ferai un rectificatif demain dans le journal.
    Bill Gates est plus notoirement connu pour ses prises de position anti-population au nom de “la Planète”.
    Il finance notamment des travaux de Peter Singer : http://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2006/11/marginal-peter-singer.html

  5. En temps que prof, je ressortirai la n°4…

  6. Sa reussite doit beaucoup au depart à son avocat-requin de paternel, à son absence de scrupules pour voler aux autres leurs inventions et sa perseverance à ruiner les concurrents dangereux: Digital Research, Netscape, etc…

  7. Merci J Smits pour ce rectificatif.
    Autant ces 10 points sont plutôt pleins de bon sens quoi qu’un poil trop “loi de la jungle”, autant Bill Gates est effectivement un Monsieur Malthus éco citoyen planétaire “responsable” créateur de Fondations pour faire joli.
    Mais cela n’enlève rien à sa réussite professionnelle.

  8. Canular ou pas, ces règles sont à faire circuler.

  9. @ Cosaque,
    la réussite de Bill Gates est surtout d’avoir eu le génie de faire payer automatiquement tout le monde (à commencer par IBM) la préinstallation de son (très mauvais) système d’exploitation sur les ordinateurs de type PC, y compris pour ceux qui n’en ont pas besoin…
    Ensuite, c’est surtout le modèle d’entreprise de type requin : on achète ceux qu’on ne peut pas couler (et il en a coulé un paquet).
    Enfin, c’est modèle d’expansion basée non sur la capacité à être les meilleurs (il en a les moyens financiers) mais sur la capacité à fagociter l’environnement : lire à ce sujet le document Halloween qui s’est « échappé » malencontreusement des locaux de chez Microsoft et qui développait leur théorie du « extand and embrace » :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Microsoft_Halloween_documents_leak
    Enfin, Bill Gates est aussi un fils de riche, qui n’a pas été capable de finir ses études…
    Bref, la légende Bill Gates est sans doute bien dans le rêve américain mais n’a sans doute pas grand chose d’enviable côté catholique.

  10. Cette génération est ce qu’elle est, mais elle n’a jamais demandé à ne pas être éduquée.
    Cette génération est la pire mais elle est le fruit des faillites des précédentes.
    Je ne pense pas que les baby-boomer ont beaucoup de leçons à nous donner : l’échec est en amont : nous n’en sommes que le fruit.
    Oui des inadaptés, des paresseux, des ingrats, des paumés, des assistés… mais nous n’avons rien reçu : nous sommes le fruit de votre catastrophe.

  11. Évidemmment.
    Sur la qualité éthique de Gates, il faut quand même noter qu’il a piétiné ses jeunes collègues au début de sa carrière, au début de Microsoft.

  12. “Réussite professionnelle” Qu’est-ce que cela veut dire en fin de compte ? Bill Gates a réussi ? Mais à quoi cela sert-il s’il ne se sert pas correctement de son pouvoir ? En quoi l’ouvrier ou le petit employé de bureau exemplaires n’ont pas réussi leur vie professionnelle ?
    “Ce qui vaut la peine d’être fait, vaut la peine d’être bien fait”. C’est ça la réussite professionnelle !
    C’est le clivage entre winners et loosers issue du protestantisme et son idée que “Dieu ne sauve que certains”. Avec l’idée de prédestination. Pour eux, plus on a réussi (selon des critères d’apparence), plus on est sauvé. Pour moi, ce n’est pas forcément un modèle.

  13. Merci Tintoun pour ce commentaire sur les winners et loosers. Très intéressant et très vrai !
    Le véritable christianisme c’est la communion des saints. Dans celle-ci, ceux qui ont “échoué” ont permis aux autres de “réussir”, par leur sacrifice

  14. Merci pour les détails.
    Je pressentais bien que le gaillard n’était pas clair mais rien de concret.
    Et j’aurai effectivement dû mettre “réussite professionnelle” entre guillemets.

  15. lebourg
    plein d’empathie, de tendresse, voire de charité chrétienne. Exactement le type de relations humaines qu’il faudrait développer pour le bonheur de nos enfants.

  16. Remarquons que les grincheux qui construisent pour les jeunes générations des cachots en Espagne sont aussi ceux qui ignorent certains détails sur Bill Gates. Le genre de détails où se loge le diable.
    A contrario, j’ajouterais au beau plaidoyer de Ludovic que le travail (très) qualifié de bons cadres permet une organisation, ou la création et la vie d’activités nouvelles, qui évitent de subir trop frontalement la concurrence de pays à bas salaires.
    Ceux-là peuvent être considérés comme des protecteurs des plus faibles.

  17. Il peut garder ses règles de la jungle : je n’admire pas Bill Gates. Il a tout piqué chez Apple et ses systèmes d’exploitation récents sont pourris. Windows XP 2003 était bien meilleur que Vista ou Windows 7. Mais, comme lui et ses collaborateurs ont la marotte de toujours tout changer, ça finit par être un dédale indescriptible et lourd comme un mammouth…

  18. @Manon il n’a pas “tout piqué chez Apple” mais surtout piqué chez Xerox !
    http://en.wikipedia.org/wiki/Xerox_PARC

  19. saucissoche, merci pour l’information ! Et, depuis, qu’est devenu Xerox ?

  20. @Tiqqun
    11. Ne vous apitoyez pas sur vous.
    Nous ne sommes pas de ses grandes plantes molles à feuilles lâches.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services